Parmi toute la batterie d’outils du Marketing Digital pour une petite et moyenne entreprise, l’utilité d’une newsletter n’est plus à démontrer. Encore faut-il la faire correctement ?

En théorie, envoyer une campagne de marketing par courriel semble simple. A priori, vous avez juste à :

  • Ecrire le texte,
  • Saupoudrer quelques images,
  • Choisir la bonne liste de contacts,
  • Et cliquer sur “envoyer”.

Mais voici sur quoi Mathieu a insisté quand je lui ai demandé ce qu’il pensait de ma newsletter hebdomadaire :

Bâtir une campagne d’emailing réussie nécessite une approche plus approfondie et méthodique si tu veux augmenter tes conversions et influer sur le trafic de ton blog. Pas de panique. Décompose ton email en petits morceaux, et tout va s’éclaircir !

Commençons par les basiques. Un email se décompose toujours en 3 parties principales :

  • L’en-tête,
  • Son texte (ou le corps),
  • Le pied de page.

Je vais partager avec vous dans ce guide pratique, mes “petits secrets” à mettre en place dans chacune de ces parties pour créer une campagne de marketing par courriel réussie. Lisez bien jusqu’au bout. En fin d’article, je vous dévoile 2 astuces ultra-utiles !

L’en-tête (Header)

Guide Pratique PME : 11 Conseils Pour Un Emailing Réussi - Email Marketing

L’en-tête comprend tout ce que vos contacts voient avant d’ouvrir votre courrier électronique. L’objectif principal est d’inciter vos destinataires à ouvrir le courrier électronique pour découvrir votre message.

Voici quelques conseils pour optimiser l’en-tête de votre courrier électronique :

1- L’auteur du mail (From Name)

Ne négligez pas le nom de l’expéditeur de l’e-mail.

Il joue un rôle crucial pour retenir l’attention de votre lecteur et pour gagner sa confiance. Un nom connu, au lieu d’un compte anonyme, augmente considérablement vos taux d’ouverture et de clics.

L’envoyeur du mail peut être le nom de votre entreprise, le nom de la personne qui envoie ce mail ou une combinaison des deux. Pour moi ça a été facile de choisir, c’est la même chose. Mais tout le monde n’est pas un personnage fictif et peut choisir le nom qu’il veut.

2- L’objet de l’email envoyé (Email Subject)

L’objet de votre email doit être percutant.

Il doit également être court. Il est habituellement conseillé d’avoir un sujet qui est composé de 4 à 7 mots ou environ 50 caractères. Mettez au début de votre sujet les mots les plus importants car seuls ceux-ci s’affichent sur les appareils mobiles. Les règles à suivre pour rédiger un sujet gagnant sont similaires à ce que vous avez l’habitude de faire pour choisir les titres de vos articles de blog.

Vous pouvez aussi vous référer au chapitre comment “Rédiger un titre percutant pour votre contenu” de mon article “2 étapes clefs pour un Inbound Marketing gagnant”.

Mes secrets rien que pour vous :

3- Le Pré-header (Preheader)

La plupart des clients de messagerie affichent un petit aperçu de l’e-mail en dessous de la ligne d’objet avant d’ouvrir l’email. C’est ce que l’on appelle le “pré-header” ou le texte d’en-tête.

Si vous ne le précisez pas, alors le client de messagerie, de son propre chef, affiche tout simplement le texte qui se trouve en début de votre e-mail. Ce n’est pas forcément la meilleure façon de faire.

Alors, profitez du pré-header pour “vendre” votre message avec quelques mots (moins de 10). Les règles à suivre sont similaires à celles que vous utilisez pour rédiger les méta descriptions de vos articles de blog.

Là aussi, concentrez-vous sur les premiers mots pour attirer l’attention de votre lecteur.

En bref, soyez le plus transparent possible et indiquez clairement la raison de votre envoi pour optimiser le taux d’ouverture. Je me rends compte que je devrais peut-être travailler mon pré-header.

Le corps (Body)

Guide Pratique PME : 11 Conseils Pour Un Emailing Réussi - Email Marketing

Bravo, vous avez réussi et certains de vos destinataires ouvrent votre email pour le lire.

Il s’agit maintenant mettre tous les atouts dans le corps de l’email pour les inciter à cliquer sur le bouton d’action (CTA).

Je vous préconise de bien ajouter tous les éléments ci-dessous dans le corps de votre email.

4- Logo de la société

Ajoutez votre logo en haut de votre courrier électronique. Il doit être aussi cliquable pour amener le lecteur de l’email vers la page d’accueil de votre site Web.

Vous n’avez pas encore de logo, voici 5 sites pour créer votre logo facilement.

5- Texte

Il s’agit de convaincre votre auditoire de la valeur de votre offre. Concevez un message précis et concis. Autrement dit, énoncez clairement ce que :

  • Vous proposez à votre lecteur,
  • Et vous attendez de lui.

Il est reconnu que, quelque soit votre secteur d’activité, les emails avec environ 20 lignes de texte ont un taux de clic plus élevé.

Comme pour vos contenus web, insérez au moins une image qui attire l’œil et en rapport avec votre message. Cela attire l’attention de vos destinataires et va les persuader de vous lire.

Pour vos images, évidemment vous pouvez utiliser les mêmes bibliothèques de photos libres de droit, gratuites et à usage commercial que pour vos autres contenus Web.

Mon conseil : Ajoutez toujours une description à l’image. C’est cette description qui s’affiche si le client de messagerie votre destinataire bloque automatiquement les images.

Enfin, vous pouvez aussi y inclure des boutons de partage sur les réseaux sociaux.

6- Bouton d’appel à l’action (CTA)

Rendez votre interlocuteur actif et incitez le à cliquer !

L’endroit idéal pour un bouton d’appel à l’action est lorsque votre public a lu suffisamment pour être intrigué mais n’a pas eu encore besoin de faire défiler son écran.

En règle générale, on observe un taux de clic plus élevé si vous placez votre bouton d’appel à action (CTA) juste après le paragraphe d’introduction.

Voici en exemple, le corps de ma newsletter :

Guide Pratique PME : 11 Conseils Pour Un Emailing Réussi - Email Marketing

Au fait, ma newsletter part chaque vendredi après midi, pour vous y abonner c’est par ici.

Le pied de page (Footer)

Guide Pratique PME : 11 Conseils Pour Un Emailing Réussi - Email Marketing

La fin du corps de texte ne signifie pas la fin de votre email. Le pied de page est très important pour avoir un impact maximum :

  • Aussi bien pour que votre société soit en règle avec les contraintes légales,
  • Que pour inspirer la confiance et être professionnel.

Voici ce que je trouve important d’y mettre :

7- Les liens vers les réseaux sociaux

Proposez à votre public de communiquer avec vous par d’autres canaux. Je vous conseille d’inclure, en bas de votre email, les liens vers vos comptes sur les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest et YouTube …

8- Vos coordonnées

Là encore, il s’agit de faciliter pour vos abonnés sur le moyen de prendre contact avec votre société. On y trouve en général une adresse email et l’adresse postale. Si vous le souhaitez, vous pouvez rajouter aussi un numéro de téléphone.

Important : votre email doit toujours inclure l’adresse physique de votre entreprise pour être en conformité avec les exigences de la CNIL en matière de prospection commerciale par courrier électronique.

9- De quoi se désabonner

Toujours pour respecter les mêmes règles définies par la CNIL, vous devez offrir à vos abonnés un moyen simple pour se désabonner de toute communication future.

Pour cela, ne pas oublier de mettre un lien de désinscription facilement visible.

Encore 2 astuces “ultra-utiles” !

Guide Pratique PME : 11 Conseils Pour Un Emailing Réussi - Email Marketing

Pour vous faciliter la tâche,

  • Construisez un modèle (template) d’email,
  • Assurez-vous de sa compatibilité sur tout type d’écran (mobile, tablette, ordinateur).

10- Faire un modèle

Une fois avoir mis tous les éléments essentiels, Mailchimp vous propose de sauvegarder vos modèles de courrier électronique.

C’est d’ailleurs assez simple à faire en utilisant le glisser-déposer de l’éditeur de courrier électronique de Mailchimp. En quelques minutes, vous allez créer un modèle de courrier électronique professionnel et compatible avec les règles de l’art.

De cette façon, vous pourrez partir de votre modèle lorsque vous lancez une nouvelle campagne d’emailing sans avoir à partir d’une page blanche à chaque fois, ni à relire cet article :-). Voilà une façon efficace de gagner du temps sur les aspects techniques et être sûr de réussir son emailing.

11- Être compatible sur mobile

Ne pas oublier qu’aujourd’hui, tous vos destinataires se baladent avec leur smartphone dans leur poche. Je crois même que c’est d’ailleurs devenu le premier appareil pour lire ses mails.

C’est pourquoi, votre template doit être absolument lisible sur mobile. Mailchimp, comme la plupart des outils en ligne d’envoi d’emailing, propose de prévisualiser votre email au format mobile. Faites le test ! Ce serait bête de décevoir vos destinataires si votre email n’est pas lisible sur leur écran de mobile.

Alors, fin prêt à lancer un emailing réussi ?

Si vous voulez réussir dans le marketing par courrier électronique, assurez-vous que chaque campagne d’email marketing que vous envoyez inclut tous les éléments précédemment cités.

Et vous aurez toutes les chances de maintenir vos ventes car une bonne newsletter est un formidable outil de fidélisation pour vos clients.

Vous pouvez lire tous mes articles sur l’email marketing sur cette page, en particulier pourquoi j’ai choisi MailChimp.

Que pensez-vous de ce guide pratique sur comment réussir ses emailings ? Quelles autres techniques utilisez-vous pour construire votre template d’emailing ? Souhaitez-vous que nous abordions d’autres sujets sur l’email marketing comme par exemple “comment choisir avec soin le jour et l’heure d’envoi de sa newsletter ?”. Nous sommes comme toujours à votre disposition et les commentaires ci-dessous sont là pour ça.


Also published on Medium.