Avec les nombreux termes utilisés dans le domaine du Marketing Digital, j’ai l’embarras du choix pour enrichir le glossaire d’#audreytips.

Aujourd’hui, j’ai choisi de mettre en avant le mot “Freemium”.

Qu’est-ce que c’est ?

Laurent emploie souvent ce terme. Alors j’ai sauté sur l’occasion lors de notre dernière réunion :

Freemium est un terme marketing obtenu par la combinaison de Free et Premium. Si on se réfère aux traductions respectives de ces 2 termes, vous pouvez en déduire qu’il s’agit de proposer un outil gratuitement, mais dont les fonctionnalités avancées sont disponibles que dans la version payante.

Voyons ensemble la définition complète de ce terme “valise” dans cet article !

Ma définition du Freemium

Le Freemium est une stratégie commerciale qui s’appuie sur la gratuité pour générer des revenus. En d’autres termes, vous proposez un service gratuit, mais limité en fonctionnalités.

En parallèle, vous proposez également une option payante, donnant droit à plus de fonctions.

De nombreux exemples illustrent ce business model. En réalité, presque tous l’utilisent :

  • Les développeurs d’applications mobiles,
  • Les développeurs de logiciels,
  • Les supports divers (tutoriels, cours…),
  • Les développeurs de jeux vidéo…

Tous proposent une version d’essai gratuite, tout en mettant à disposition des services Premium. Pour accéder à une version évoluée, les utilisateurs doivent basculer vers la version payante.

Vous trouverez la même définition sur Définitions Marketing.

Nous en parlons dans ce Glossaire sur le Marketing Digital, car de nombreux repose sur ce modèle d’affaires. Je peux vous citer l’extension SEO Yoast, la plateforme d’envoi de campagnes d’e-mails Mailchimp ou encore le CRM HubSpot.

La presse a aussi adopté ce modèle pour faire face à la crise qu’elle traverse. Les internautes ont accès à un certain nombre d’articles par mois ou par semaine avant d’être incité à payer pour pouvoir lire plus d’articles.

À quoi ça sert ce modèle d’affaires ?

Ce business model sert à appâter les utilisateurs par la gratuité, afin qu’ils se ruent sur le produit ou le service en question.

Conscients de l’utilité de la version complète, ils n’hésitent pas alors à souscrire à l’offre payante une fois que le délai de gratuité est terminé ou s’ils ont besoin de fonctionnalités supplémentaires.

Le principe du “Satisfait ou remboursé” fait indubitablement le succès du Freemium. En plus de maximiser vos chances de mener vos clients vers l’offre payante, cette stratégie permet également à votre entreprise de se constituer une base de données client exploitable ultérieurement.

Comment réussir avec un modèle Freemium ?

Pour réussir avec un modèle Freemium :

  • Mettez en place des restrictions d’usage pour provoquer une certaine frustration chez l’utilisateur et lui donner envie d’aller plus loin,
  • Faites en sorte de trouver le juste milieu entre vos fonctionnalités gratuites et payantes,
  • Améliorez régulièrement vos offres,
  • Proposez plusieurs offres premium pour couvrir une cible plus large,
  • Essayez de convertir en premier lieu vos “early adopters” ou primo adoptant,
  • Encouragez vos utilisateurs à s’engager pour rendre viral votre contenu, service ou produit,
  • Assurez votre présence sur les réseaux sociaux pour communiquer sur vos offres et avoir les avis de vos clients,
  • Mettez en place une campagne emailing…