Je me pose souvent cette question : quelles sont les conséquences si je fais telle modification plutôt qu’une autre ? Quel serait le résultat ?

Par exemple :

  • Comment vont réagir les internautes si j’agrandis un peu mon logo ?
  • Est-ce préférable de proposer de vous inscrire à ma newsletter en début d’article ? à la fin ? dans la sidebar ?
  • Faut-il mieux insérer une vidéo dans un article pour diminuer le taux de rebond ?

L’AB Testing semble être la réponse…

J’ai posé à Laurent : Je ne sais vraiment pas si je dois mettre un lien inscription newsletter en début d’article ou plutôt à la fin.”

Rechercher sur le Web pour obtenir des retours d’expérience d’autres blogueurs. Mais en général, cela dépend des personas ciblés. Alors, autant faire tourner une campagne d’AB Testing sur ton site pour recueillir et analyser le comportement de tes internautes.

Je ne connais mal le concept d’AB Testing, mais cela m’a paru intéressant à creuser, si la promesse de Laurent se confirmait.

J’ai donc poursuivi l’échange avec Laurent puis fait des recherches de mon côté.

Voici le résultat dans cet article.

La question est donc : comment prendre la décision au sujet d’une modification sur votre site, blog, ou autre activité sur le Web ?

Avant l’AB Testing, j’utilisais l’intuition

L' AB Testing pour les Nuls ! - Marketing de Contenu

Jusqu’à maintenant, je décidais dans le cadre de mon activité professionnelle et dans ma vie en général, en fonction de mon intuition.

Tout d’abord, j’y réfléchis, j’analyse le pour et le contre, puis je me laisse guider par mon intuition.

Par exemple, pour savoir s’il faut proposer un lien d’inscription à ma newsletter au début ou à la fin de mes articles, j’aurais procédé comme ceci :

  • Est-ce pas trop tôt de le mettre au début ?
  • N’allez-vous pas “zapper” le lien si je le mets à la fin ?
  • Est-ce qu’il est préférable de créer un formulaire d’inscription qui s’intègre bien dans le contenu…

Toutes ces questions sont toujours valables : l’AB Testing ne remplace pas cet exercice !

L’AB Testing vient en complément d’une réflexion en amont.

Je retiens que l’AB Testing n’empêche pas de réfléchir !

Faire des recherches pour confirmer son intuition

L' AB Testing pour les Nuls ! - Marketing de Contenu

Dans mon mode de fonctionnement habituel, j’aurais poursuivi ma réflexion en allant sur Google. Ou encore dans un dictionnaire ou des livres (à l’ancienne :)), pour trouver des informations sur le sujet qui m’intéresse.

Pour l’exemple du lien d’inscription, j’aurais tapé la question dans Google : “Où faut-il mettre un lien d’inscription newsletter dans un article de blog ?” et les résultats m’auraient certainement donné des bonnes indications pour compléter la réflexion.

A nouveau, l’AB Testing ne doit pas vous arrêter de procéder ainsi, c’est à nouveau un complément à la réflexion, l’intuition et la validation des intuitions par la vérification et la recherche.

Donc, ce n’est pas parce qu’on fait de l’AB Testing qu’on doit oublier son cerveau 🙂

Aller plus loin avec l’AB Testing

L' AB Testing pour les Nuls ! - Marketing de Contenu

L’AB Testing – une définition

OK, mais admettons maintenant que la réflexion et les informations trouvées sur différentes sources du Web ne donnent pas une réponse complète ou assez précise.

Dans ce cas, je peux trancher, mais sans être certaine que ma décision est la bonne.

C’est là qu’intervient l’outil AB Testing.

L’AB Testing est une technique utilisée en Marketing Digital pour faire varier un élément (une variable) d’un système à la fois, et (normalement) seulement un seul, afin de constater l’effet (positif ou négatif) de cette variation sur les résultats marketing obtenus (source wikipedia).

L’AB Testing est aussi un jeu de statistiques

Dans mon exemple, fil conducteur de cet article, je peux décider que la variable est la suivante : l’emplacement du lien d’inscription newsletter dans chaque article (au début ou à la fin, ou maintenant que j’y pense au milieu !).

Pour que l’AB Testing soit efficace, il faut naturellement qu’il soit possible de le mettre en place.

En particulier, avec trop peu de visiteurs, les résultats risquent de ne pas être statistiquement représentatifs.

Il faut au minimum quelques centaines de visites pour tirer des conclusions significatives et trouver de nouvelles opportunité de croissance.

L’AB Testing – les variables à tester

Il est nécessaire aussi que la variable à tester soit « testable » relativement facilement.

Par exemple, rien n’est plus simple d’insérer un lien d’inscription :

  • Au début d’un article pour mes 5 prochains articles,
  • Puis, ensuite en fin de l’article pour les 5 suivants.

Je peux ensuite analyser le meilleur taux de conversion si vous les suivez dans Google Analytics.

Attention : pour qu’un test A/B soit pertinent, analysez les pourcentages de conversion, plutôt que les conversions en valeur absolue.

Je m’explique.

Dans mon exemple, une conversion correspond à un visiteur qui s’est inscrit à ma newsletter.

Si je mesure sur l’article A (avec un lien au début) et ensuite sur l’article B (avec un lien à la fin), le nombre de conversions (= d’inscriptions à la newsletter), d’autres facteurs peuvent venir perturber les résultats.

En effet, si l’article A est 10 fois plus intéressant que l’article B, il va recevoir plus de visiteurs et donc peut obtenir plus de conversions même si l’emplacement du lien d’inscriptions est moins performant.

C’est donc bien le pourcentage de conversion qu’il faut analyser. C’est-à-dire comparer le pourcentage des visiteurs inscrits entre la version A et la version B.

Avertissement : l’AB Testing demande des efforts !

Comme vous l’aurez probablement compris, l’AB Testing est très utile pour analyser réellement vos modifications afin de prendre la bonne décision tout en prenant plaisir dans votre travail.

Mais je ne veux pas vous donner l’impression que c’est forcément facile.

Cela nécessite de bien s’organiser et faire preuve d’un esprit analytique.

Enfin, c’est une technique très largement utilisée par les grands acteurs du Web, Facebook, Google…

En effet, ils utilisent l’AB Testing pour tester des milliers de paramètres et de variables dans leurs sites et leurs outils en ligne au quotidien.

Les outils de l’AB Testing : AB Tasty !

L' AB Testing pour les Nuls ! - Marketing de Contenu

Pour finir, sachez aussi qu’il existe des outils pour simplifier la mise en place de l’AB Testing.

Mathieu m’a spontanément parlé de AB Tasty.

En effet, il connaît depuis plusieurs années les fondateurs (Alix et Rémi).

AB Testy est tout simplement LA solution d’ AB Testing et d’optimisation de site Web. Ils sont français, (jeunes, beaux, intelligents), et leur solution d’AB testing remporte tous les concours et prix imaginables.

Mathieu me l’a dit sans détours : “C’est des très très bons, tu peux utiliser leur outil les yeux fermés !”.

J’ai donc consulté leur site pour trouver leurs tarifs.

L’abonnement commence à partir de 29 Euros par mois. C’est pas très cher pour les services rendus.

En parcourant le site, j’ai mieux compris le fonctionnement de l’AB testing.

Vous installez la solution AB Tasty sur le site Web de votre entreprise. Puis vous faites tourner des variations pour voir les résultats de manière très simple, avec des éditeurs de pages…

Que pensez-vous de l’AB Testing ? Avez-vous déjà pratiqué ?


Also published on Medium.