Chères lectrices, chers lecteurs, j’ai aujourd’hui à nouveau le plaisir d’accueillir sur #audreytips, Franck, de l’agence Oscar Référencement.

Franck va nous parler d’un sujet crucial pour le site Web de toute entreprise : l’expérience utilisateur.

Je parlais récemment avec Laurent sur le parcours que vous avez sur #audreytips et comment le rendre plus clair.

L’UX est un sujet que je connais, pour avoir travaillé dans plusieurs startups Web. Il est aujourd’hui fondamental de proposer une expérience utilisateur très attirante, efficace et claire aux internautes. Ils sont à la recherche tout à la fois de beauté, de simplicité, de clarté, de contenus intéressants. Un domaine en pleine évolution !

Sans plus attendre, je donne la parole à Franck !

Connaissez-vous les internautes qui se rendent sur votre site web ?

Pensez-vous leur donner toutes les informations dont ils ont besoin pour qu’ils soient satisfaits de leur visite ?

Vous avez peut-être déjà entendu parler du concept de “l’expérience utilisateur” ?

C’est le sujet de cet article.

Qu’est-ce que l’expérience utilisateur ?

Le terme “expérience utilisateur” ou “UX” (pour User eXperience en anglais) a été diffusé dans les années 90 par Donald Norman, professeur en sciences cognitives de l’Université de Californie.

Le terme “expérience utilisateur” ou “UX” (pour User eXperience en anglais) a été diffusé dans les années 90 par Donald Norman, professeur en sciences cognitives de l’Université de Californie.

Selon lui, cette expérience utilisateur “englobe tous les aspects de l’interaction de l’utilisateur final avec une entreprise, ses services et ses produits”.

Le terme UX correspond donc au ressenti émotionnel d’un utilisateur face à une interface, un service ou même un objet.

Ce terme a longtemps été pris pour un phénomène de mode ou pour une tendance. Il s’agit bel et bien d’un élément primordial pour votre stratégie digitale.

L’UX est même devenue une discipline à part entière. De nombreuses agences se sont même spécialisées dans ce domaine. Le métier d’UX Designer (ou responsable d’expérience utilisateur) a fait son apparition depuis quelques années.

Malgré le fait que ce terme soit énormément répandu aujourd’hui, peu de personnes savent vraiment ce que cela signifie.

En réalité, il y a de nombreuses définitions différentes et beaucoup d’idées reçues à propos de cette discipline.

Les mythes et idées reçues concernant l’expérience utilisateur

Zoltán Gócza et Zoltán Kollin, 2 responsables UX suisses, ont monté un projet qui met en avant 34 posters sur les idées reçues de l’expérience utilisateur.

Chacune des 34 planches, visibles sur le site UX myths, contient une idée reçue de l’UX en une phrase et un paragraphe qui rétablit la vérité.

Voici la liste des 34 mythes mis en avant par ces 2 designers :

  • Simple = minimaliste,
  • Les utilisateurs mobiles sont distraits,
  • Le succès se produit du jour au lendemain,
  • Penser à l’UX est une étape dans un projet,
  • Si vous êtes un expert, vous n’avez pas besoin de tester votre design,
  • Les gens sont rationnels,
  • L’espace blanc est un espace gaspillé,
  • L’UX concerne la convivialité,
  • Tests d’utilisabilité veut dire groupes de discussion,
  • L’esthétique n’est pas importante c’est facile à utiliser,
  • Vos clients utilisent toujours votre produit comme vous l’avez imaginé,
  • Le nombre de choix possibles devraient toujours être limité à 7 plus ou moins 2 (le chiffre magique de Miller),
  • Les tests d’utilisabilité sont coûteux,
  • Les gens peuvent exprimer ce qu’ils cherchent,
  • Si cela fonctionne pour Amazon, cela fonctionnera pour vous,
  • Vous n’avez pas besoin de contenu pour concevoir un site Web,
  • Flash est (ou plutôt était) mauvais,
  • La page d’accueil est votre page la plus importante,
  • La fonction de recherche va résoudre les problèmes de navigation sur votre site Web,
  • Les utilisateurs font toujours les meilleurs choix,
  • Vous êtes comme vos utilisateurs,
  • Les icônes améliorent la convivialité,
  • Plus de choix et de fonctionnalités améliorent la satisfaction,
  • Vous devez repenser régulièrement votre site Web,
  • Si votre design est bon, les petits détails n’ont pas d’importance,
  • Le design doit être original,
  • Les photos des médiathèques améliorent l’expérience des utilisateurs,
  • Les graphiques rendront un élément de page plus visible,
  • L’accessibilité rend les sites moches,
  • L’accessibilité est coûteuse et difficile,
  • La conception consiste à rendre un site Web joli,
  • Les gens ne font pas défiler les pages,
  • Toutes les pages devraient être accessibles en 3 clics,
  • Les gens lisent sur le Web.

Les éléments de l’expérience utilisateur selon Jesse James Garrett

Les éléments de l’expérience utilisateur selon Jesse James Garrett

Jesse James Garrett, célèbre programmateur informatique et designer d’UX, s’est fait connaître pour son livre intitulé “The elements of user experience” sorti en 2002.

Dans ce livre, Garret découpe l’expérience utilisateur en 5 niveaux.

Ces niveaux, ou plans, représentent les différents éléments à prendre en compte lors de la création d’un site web (ou d’un logiciel).

Ils illustrent les différentes étapes et composantes du processus de création de l’UX.

Expérience Utilisateur Pourquoi Est-Ce Important Pour Votre Site ?

Même si le premier aspect que l’on perçoit est l’esthétique d’un site web, c’est bel et bien la stratégie qu’il faut définir en premier !

Voyons en détail ce que représentent ces 5 plans de l’UX

1. La stratégie du site (strategy)

L’internaute doit avant tout comprendre l’intérêt de votre site et les raisons qui vous ont poussé à le mettre en place.

Définissez les attentes des utilisateurs, les objectifs business et ce dont vous allez parler.

2. L’envergure (scope)

Ici, nous passons du “pourquoi” au “quoi”.

Vous devez déduire les contenus et les spécificités fonctionnelles. C’est aussi durant cette étape que vous fixez les priorités pour le site Web de votre entreprise afin que celui-ci devienne efficace rapidement.

3. La structure (structure)

Pendant cette étape, vous définissez l’architecture de l’information pour avoir une vue globale du site et envisager les interactions entre les fonctionnalités et l’utilisateur.

4. Le squelette (skeleton)

Afin de rendre concrets les éléments d’organisation prédéfinis, vous devez à présent mettre en place ce squelette. C’est-à-dire la répartition des éléments sur votre page.

C’est à cette étape qu’est défini le design d’interface, le design de navigation et le design d’information (contenu et fonctions).

5. La surface (surface)

Cette surface représente l’esthétique de vos pages web.

C’est-à-dire ce qui séduit de prime abord lorsqu’un internaute vient cliquer dessus. Cela peut passer par des images, des vidéos, le choix des couleurs, une typographie attractive…

Il faut en quelque sorte “humaniser” votre design et créer une maquette conceptuelle.

Ces étapes proposées par Jesse James Garrett vous guident lors de votre projet web.

L’objectif de cette méthode est de vous adapter selon le contexte et les besoins des futurs utilisateurs de votre plateforme.

Toutefois, depuis 2002, même si les étapes proposées sont claires, de nombreux changements sont apparus sur le web.

Par exemple, cette méthode ne prend pas vraiment en compte les réseaux sociaux, les applications et les nouveaux dispositifs possibles qui peuvent s’associer à votre site pour une meilleure expérience utilisateur.

Les tendances UX aujourd’hui

Les tendances UX aujourd’hui

Après ce qui a été vu, nous pouvons affirmer que l’expérience utilisateur est à la fois :

  • Un service,
  • L’ergonomie,
  • L’accessibilité,
  • La stratégie,
  • Le marketing,
  • Le graphisme,
  • Et une perception d’un site web.

L’UX doit anticiper la manière dont les utilisateurs vont réagir de prime abord lorsqu’ils arrivent sur votre site Web.

C’est en quelque sorte le point de jointure entre vous, votre marque et vos clients et/ou utilisateurs.

Important : les internautes confrontés à une « belle » interface trouvent de manière générale que le niveau d’utilisabilité de ce site est supérieur aux autres.

Aujourd’hui, de nouvelles tendances UX se développent beaucoup comme :

  • Le storytelling : de plus en plus, les marques mettent en avant leur histoire via notamment leur site internet afin de capter l’attention des internautes.
  • La gamification : c’est le fait de jouer sur le jeu, sur différents niveaux d’évolution, comme par exemple différents niveaux de voyageurs. Cela rajoute un côté « fun » pour la cible ou les clients.
  • Les “one web” : le site s’adapte en fonction du design utilisé par l’internaute.
  • L’utilisateur designer : le client va être au cœur de votre réalisation. Bien sûr, l’intérêt n’est pas que ce dernier dicte votre comportement en bloc mais une écoute attentive est un point très important.
  • Le design émotionnel : c’est le fait d’employer un ton humoristique, d’utiliser des mascottes, un ton décalé… Ce design émotionnel peut aussi passer par une écriture manuscrite par exemple.

Audrey : je remercie vivement Franck pour cette synthèse sur l’UX. J’espère qu’il vous a donné quelques conseils bien utiles à ne pas oublier lors de la refonte du site Web de votre entreprise.

En conclusion sur l’expérience utilisateur

L’expérience utilisateur est donc un élément essentiel à prendre en compte pour votre site web si vous souhaitez vous démarquer de vos concurrents.

Le but du design web est avant tout de rendre votre site fonctionnel et exécutable. 55 % des utilisateurs payeraient volontiers davantage pour vivre une meilleure expérience …

Vous pouvez notamment vous aider d’outils comme Google Analytics, Eye tracking ou encore Zonings, sans oublier les interviews et construire vos personas.

Comment allez-vous mettre davantage en avant les contenus de votre site Web d’entreprise ?