Vous ne savez pas par où commencer pour votre stratégie digitale ?

Avec 7 milliards d’euros consacrés au développement du digital dans le milieu professionnel (source PME – ETI), le plan de relance français consacre l’importance du numérique pour les entreprises.

Et pour cause, 80 % d’entre elles y voient une opportunité de se développer (source Cadremploi).

Vu l’enjeu, puisque cette année doit être celle du rebond, je me suis entretenu avec Natacha Zeh, coach en transformation numérique chez metabox.

Alors pour dynamiser votre croissance, voici sa liste de 10 actions pratiques à mettre en place pour votre stratégie digitale.

Vous êtes prêt(e)s ?

Appuyez sur la touche play >>

Action 1 : votre stratégie digitale 2021 se base sur votre bilan 2020

Action 1 : votre stratégie digitale 2021 se base sur votre bilan 2020

Tout comme votre stratégie globale, sa déclinaison digitale doit être capable de s’adapter dans l’incertitude.

Et pour cela, mieux vaut tirer les leçons de 2020, année riche en apprentissages de tous genres.

Donc mon premier conseil consiste à passer en revue ce qui a bien fonctionné ou moins bien l’année dernière, dans tous les secteurs de votre métier pour en dresser une liste avec les do et les don’t.

Pensez à bien justifier chaque item de cette liste. En effet, ce n’est pas parce qu’une action a échoué en 2020, qu’il en sera de même en 2021. C’est pourquoi, il est essentiel d’identifier le pourquoi du comment.

Avant de se lancer concrètement dans le plan d’actions, validez ce “bébé projet” ou idée, avec la méthode SMART inventée par Peter Ducker.

Votre projet est-il :

  • Spécifique : ciblant une amélioration / évolution précise ?
  • Mesurable : à travers des indicateurs de progrès et de performance ?
  • Assignable : avec au moins une personne pouvant piloter le projet ? Peut-être vous-même ?
  • Réaliste : en phase avec vos ressources ?
  • Temporalisé : avec un agenda de réalisation identifié comme clair ?

Ainsi, vous obtenez un cadre solide, adapté à l’incertitude qui va sûrement encore persister en 2021.

Mais s’il y a bien quelque chose qui ne bouge pas, ce sont vos cibles.

Action 2 : (re)dessinez les profils cibles de votre stratégie digitale 2021

Action 2 : (re)dessinez les profils cibles de votre stratégie digitale 2021

Avec 2020 et son “obligation” d’accélérer sur le numérique, sur la vente en ligne ou la collaboration à distance, votre ciblage a peut-être évolué.

Qu’il s’agisse de clients potentiels, de collaborateurs, de fournisseurs ou de partenaires, un projet numérique doit s’adresser à des typologies précises de profils pour être un succès.

La dernière dénomination à la mode est celle de persona, qui vient du latin personare, parler à travers.

Persona est une personne fictive, presque comme le Père-Noël, qui représente très précisément les traits partagés par un ensemble de personnes.

En pratique, ouvrez un document powerpoint et tracez 4 à 6 rectangles à intituler en fonction de vos besoins : identité, habitude, objectifs, parcours d’achat, citation, qualités, freins… N’oubliez pas la photo !

Faites connaissance avec ces personnages et dotez-les d’habitudes de vie (toujours en lien avec votre démarche ou leur accès à vos produits/services).

Mon conseil : restez très factuels. En effet, c’est bien pour ces personae que vous construisez votre plan d’actions digital.

BONUS – Un exemple de Persona : Pierre, directeur d’un cabinet de conseil

Action 3 : bâtissez votre feuille de route digitale

Action 3 : bâtissez votre feuille de route digitale

Sans feuille de route, le risque de ne pas savoir par où commencer et comment mesurer les résultats de vos efforts, peut vite vous démotiver ainsi que vos équipes.

Projet qui s’éternise, prises de décisions compliquées, coûts qui augmentent… ce cocktail qui peut vite tuer dans l’œuf vos premières initiatives et donner du grain à moudre aux détracteurs du projet.

Le mieux est d’organiser un workshop en mode agile avec les personnes utiles – un jargon très pompeux pour dire groupe de travail.

Inutile d’être trop nombreux, ni de faire durer la chose trop longtemps, regroupez l’ensemble des interlocuteurs. Armez-vous de post-it et disséquez la conception de votre plan d’actions de manière collective.

Pour cela, décomposez votre stratégie Web en 3 petites étapes.

1. Nommer un chef d’orchestre

Pour coordonner et mener à bien des projets digitaux (refonte de sites internet, intégration d’outils digitaux, content marketing…), le responsable du projet tient un rôle de chef d’orchestre.

Que cela soit vous ou un membre de l’équipe, ce chef d’orchestre peut être une personne non spécialiste, dans la mesure où la polyvalence demandée est grande.

Il est le pilier de la feuille de route.

2. Décrire chaque action

Pour chaque action, créez une fiche projet associée que vous allez partager et valider avec l’ensemble des parties prenantes par la suite.

Les éléments suivants doivent apparaître sur cette fiche :

  • Le pilote du projet, le groupe projet associé et ses décideurs,
  • L’ambition du projet, les valeurs ajoutées et sa tactique,
  • Le public cible (persona),
  • Le budget alloué et les indicateurs de pilotage et de performance.

3. Établir la todo list

Ouvrez ensuite une feuille Excel ou un tableau Trello.

Notez les différentes tâches à réaliser, les deadlines associées et les personnes que vous imaginez en charge de ces tâches.

N’hésitez pas à intégrer dans votre tableau de la couleur pour visualiser l’avancement et/ou le statut.

Par exemple, en orange (tâche à effectuer), en violet (en attente de validation), en rouge (tâche bloquée), en vert (tâche réalisée).

Un tel tableau sert aussi de support pour animer vos réunions d’avancement du projet.

Action 4 : choisissez les bons outils pour votre stratégie digitale

Action 4 : choisissez les bons outils pour votre stratégie digitale

Avec les bons outils, vous planifiez, organisez, collaborez, créez du contenu graphique ou textuel ou encore constatez le ROI de vos actions…

Ces outils automatisent certaines tâches de votre projet numérique. Ainsi, vous disposez de plus de temps pour vous concentrer sur d’autres tâches. L’objectif de ces outils est de limiter les coûts de développement, d’augmenter votre productivité et la vitesse d’exécution de votre stratégie.

Voici quelques outils que je vous recommande :

  • Créez un tableau de pilotage interactif avec les parties prenantes du projet via l’outil Trello,
  • La suite Microsoft Office 365 permet via Teams, son outil de vidéo conférence, d’animer des réunions à plusieurs à distance, de partager des supports, et d’utiliser les logiciels de la suite Office,
  • Pour créer du contenu visuel engageant et aux couleurs de votre entreprise, Canva est un outil formidable,
  • Pour créer un site web facilement et sans coder, vous pouvez utiliser WordPress, peut-être un brin moins intuitif que d’autres, mais bien mieux toléré techniquement et plus souple,
  • Et pour envoyer de superbes emails promotionnels à vos prospects et/ou animer votre communication interne, vous pouvez utiliser SendinBlue dont la formule gratuite est très complète.

N’hésitez pas à chasser les codes promotionnels, les outils présentés ci-dessus sont souvent disponibles à des tarifs préférentiels.

Et bien sûr, n’oubliez pas les incontournables : LinkedIn, Google Ads, Google Analytics

Note : ces outils permettent aussi de justifier le bien-fondé de votre stratégie digitale en vous appuyant sur de la donnée pour communiquer en interne.

Action 5 : communiquez en interne sur votre stratégie

Action 5 : communiquez en interne sur votre stratégie

La première tactique, pour le bien-fondé de tout projet de transition numérique, consiste à vous trouver des soutiens.

Comme en politique, vous partez en campagne.

Il faut des amis à cette campagne, des influenceurs, des précurseurs, des “oui, je suis au courant”…

Un peu comme l’Association Amicale des Amateurs d’Andouillette Authentique. Vous voyez ?

La base de la réussite d’une transformation digitale, repose sur l’adhésion des collaborateurs, des équipes ou du management – en fonction de votre position.

  • Profitez de quelques rencontres informelles ou bien appels sympathiques de la part de vos “amis” pour leur parler de votre stratégie. Demandez-leur ce qu’ils en pensent individuellement.
  • Provoquez ensuite une confcall tous ensemble, pour prendre la température et leurs idées. Déterminez ensuite avec eux, quels sont les meilleurs moyens d’impliquer l’ensemble des équipes concernées.
  • Réunissez tout ce beau monde au format “workshop agile” et déterminez ensemble les actions à mener.

Et pour être honnête, il est essentiel, pour ne pas dire INCONTOURNABLE d’impliquer absolument toutes les équipes, au risque de perdre du temps et de l’argent.

N’oubliez pas, le digital est transverse à toute l’entreprise et va apporter une visibilité nouvelle.

Action 6 : ajustez votre visibilité à l’aide d’une ligne éditoriale

Action 6 : ajustez votre visibilité à l’aide d’une ligne éditoriale

La visibilité de votre entreprise ou de votre projet est le levier principal de votre stratégie digitale. Elle a un lien direct avec le commerce, la vente de vos produits/services.

En suivant une ligne éditoriale simple à construire, votre visibilité est décuplée.

Le but est donc de créer un “commercial(e) virtuel(le)” qui s’exprime au service d’objectifs précis :

  • Amener du trafic sur vos réseaux sociaux et votre site internet,
  • Rassurer et développer une relation de confiance avec vos clients et prospects,
  • Inciter à l’acte d’achat…

Procédons par analogie avec la prospection traditionnelle.

  • Il/elle s’habille d’une certaine manière. C’est votre charte graphique,
  • Il/elle utilise un argumentaire bien précis. Ce sont les sujets sur lesquels vous communiquez,
  • Il/elle s’exprime d’une certaine façon. C’est le ton que vous employez,
  • Il/elle utilise des supports. Ce sont les différents formats de contenus,
  • Il/elle échange avec un prospect en face-à-face, au téléphone, par mail. Ce sont les canaux de diffusion (réseaux sociaux, site internet, résaeux sociaux)…

La ligne éditoriale (ton, messages, style, canaux) permet d’acquérir des prospects et de fidéliser vos clients, de gagner en visibilité, de renforcer et améliorer votre image de marque, de créer et entretenir votre réseau professionnel, et même attirer de futurs employés !

Une fois la ligne éditoriale définie, formalisez un calendrier éditorial pour votre stratégie digitale.

Pour cela, ouvrez une feuille Excel ou un Tableau sur Trello, et faites une colonne par semaine.

Dans chaque colonne, listez le nombre de publications prévues, le réseau social ou canal associé et la date de diffusion.

Rédigez ensuite vos messages et produisez vos visuels (les visuels augmentent l’engagement de vos publications et la probabilité d’être lu par vos cibles).

Par la suite, l’enjeu consiste à transformer votre visibilité en notoriété pour identifier de nouveaux prospects grâce aux outils digitaux.

Action 7 : identifiez de nouveaux prospects grâce à une stratégie d’acquisition digitale

Action 7 : identifiez de nouveaux prospects grâce à une stratégie d’acquisition digitale

La stratégie de transformation digitale peut avoir différents objectifs. Mais en général, le but est de stimuler la croissance ou le développement, bien souvent par l’augmentation de la base clients et la visibilité.

Pour ce faire, remettez à plat votre parcours client.

Le Marketing Digital repose sur un modèle de parcours client constitué de “moments”, prenant la forme d’un entonnoir directement inspiré du cadrage AARRR des Growth Hackers :

  • Acquisition,
  • Activation,
  • Conversion,
  • Recommandations,
  • Revenus.

Pour vous assurer croissance et revenus, positionnez-vous intelligemment – c’est-à-dire apporter de la valeur – à chaque “moment” de ce parcours.

À chaque étape de l’entonnoir, vous pouvez y adjoindre un outil digital pour acquérir des prospects, puis assurer le lead nurturing afin de les transformer en client.

Par exemple, pour une campagne d’acquisition de leads, Google Ads est sans aucun doute la régie publicitaire qui permet de toucher le plus grand nombre.

Pour faire simple, sur Google Ads, vous payez pour être en première position des résultats de recherche Google, et ceci pour une requête utilisateur demandée.

Ainsi, grâce au positionnement de liens sponsorisés vers votre site, Google vous apporte un trafic pré-qualifié.

En effet, un internaute tape un mot-clé, car il a un besoin autour de celui-ci. À vous de vous positionner si vous avez une solution. Reste plus qu’à acheter ce mot-clé (en pratique, c’est plus un système d’enchères qu’un achat).

En pratique, commencez par lister les mots-clés sur lesquels il vous semble intéressant de vous positionner. Puis, démarrez avec un faible budget pour valider vos la pertinence de vos mots-clés.

Action 8 : utiliser le digital pour stimuler la croissance et les ventes

Action 8 : utiliser le digital pour stimuler la croissance et les ventes

Il existe un endroit merveilleux, souvent largement sous-estimé, pour convertir les utilisateurs en prospects qualifiés. C’est votre site web !

Il doit être votre arme fatale !

Votre meilleur commercial pour vendre vos produits ou services. Que ce soit en ligne ou pas en ligne. Que vous soyez commerçant de quartier, PME industrielle ou prestataire de services.

  • Inutile de prévoir de grandes modifications. Toutes vos décisions sont techniques (référencement/mise à jour) ou concernent les parcours de vos personae en fonction de leurs besoins. Reprenez votre parcours client. Posez-vous la question, votre site actuel, répond-il parfaitement à leurs attentes et à ce parcours ?
  • Tester en vous mettant à la place de vos prospects cibles (personae). Concentrez votre attention sur les appels à l’action. Votre site comporte un certain nombre d’appels à l’action comme des boutons par exemple ou encore des formulaires. Passez-les tous en revue.
  • Demandez à quelques clients de faire cette même expérience en quelques minutes et de vous donner leur retour. Vous allez remarquer certainement de petites choses facilement modifiables.

En plus de cette stratégie de revue du site web et de quelques améliorations, vous pouvez aussi travailler sur du contenu à diffuser à vos clients ou prospects. Parce que toutes les histoires sont belles à raconter.

Action 9, utilisez et capitalisez sur vos données

Action 9, utilisez et capitalisez sur vos données

Chaque jour, notre navigation sur Internet laisse un nombre incalculable de traces et données personnelles, soigneusement protégées par le RGPD.

L’entreprise possède toujours beaucoup de données dans des bases ou dans des outils.

Si vous vous assurez d’être conforme au RGPD (d’obtenir le consentement des ciblés), ces données sont l’opportunité de mettre en place en grand nombre d’actions marketing stratégiques et digitales.

En pratique, voyez déjà votre projet ou votre stratégie comme un catalyseur de données. Cartographiez ensuite l’ensemble de toutes les bases ou outils, dans lesquels il y a des données à exploiter.

N’oubliez pas non plus de tirer au maximum profit de Google Analytics. Il vous donne de manière anonyme une grande tendance de caractérisation et de ciblage de vos utilisateurs. Vous pouvez utiliser cette donnée avec Google Ads.

Si vous avez besoin de plus de données sur des sujets particuliers, pourquoi ne pas créer gratuitement des sondages via l’outil typeform ?

C’est un moyen gratuit d’en apprendre plus de manière anonyme.

Action 10 : finissez en beauté votre stratégie digitale avec les bons indicateurs de performance

Action 10 : finissez en beauté votre stratégie digitale avec les bons indicateurs de performance

Les indicateurs de performance sont à votre stratégie digitale ce que les ronds-points sont à la route (carrefour giratoire pour les puristes).

Ils vous permettent à un moment sur votre route, de faire le tour des possibilités qui s’offrent à vous, de gagner de l’information sur ce qui a déjà été fait et ce qu’il reste à parcourir pour atteindre la destination, l’objectif.

Les indicateurs ou KPI, pour Key Performance Indicators, vous permettent aussi de faire demi-tour si vous vous trompez. À condition de les écouter de ne pas faire la tête de mule. C’est à vous de disséminer sur votre route, le nombre de ronds-points nécessaires.

Un certain nombre d’indicateurs peut être utilisé pour analyser les performances de sa stratégie de communication digitale :

  • La portée des publications (gratuites et payantes),
  • Le taux d’engagement, c’est-à-dire le nombre de commentaires, de partages, de likes (en bref, d’interactions) sur le nombre d’impressions (nombre de fois que la publication a été vue),
  • Les visiteurs (quels types de profils),
  • Le trafic sur le site internet en provenance de vos réseaux sociaux.

En prenant en compte ces différents indicateurs, vous allez mieux connaître les personnes intéressées par vos offres, ce qui a plusieurs avantages. En effet, cela aide à mieux cerner vos prospects et à gagner en pertinence dans votre argumentaire commercial.

Analyser ces indicateurs doit aussi jouer sur la manière dont vous présentez vos offres pour coller aux plus près des besoins de vos prospects et clients, ou encore à identifier de nouvelles opportunités business.

audrey : merci Natacha sur cet exposé pour établir une stratégie digitale dans ces périodes mouvementées.

Conclusion sur les actions pratiques pour votre stratégie digitale

En premier lieu, et vous l’aurez bien compris à travers cet article, la plus grosse partie de votre stratégie digitale 2021 repose sur un bon travail préparatoire.

Ce travail lui-même basé sur les enseignements de votre stratégie 2020.

Dans un second temps, le pilier de toutes vos actions stratégiques est bel est bien le persona que vous ciblez.

Qu’il soit interne ou externe, c’est à destination de ce profil que sont destinées toutes vos actions.

Enfin, troisième et dernier temps, vous avez besoin d’un site web qui assure comme une rock star !

Peu importe la typologie de projet digital que vous mettez en place (marketing, technique, métier ou applicatif…), vous avez invariablement besoin d’un site web bien équipé et à jour.

Un dernier petit conseil : pour réussir tout projet digital, placez toujours l’expérience client au cœur de vos préoccupations.

Pour résumer en 3 questions

Comment structurer votre approche de stratégie digitale ?

Commencez par faire un bilan de toutes vos actions passées pour en tirer les enseignements. Faites ensuite l’état des ressources à votre disposition et de celles que vous avez besoin de développer. Bâtissez une communauté d’intervenants à qui vous présentez votre plan d’action à la manière d’un entrepreneur. Et c’est parti pour le pilotage !

De quoi avez-vous besoin pour amorcer votre stratégie digitale ?

La réponse repose sur 3 axes : un plan d’action clair et mesurable, une communauté d’intervenants avec des missions claires, une bonne capacité à gérer un projet et à en exécuter certaines tâches.

Comment vérifier ce que vous rapporte votre stratégie digitale ?

Dans votre plan d’actions, définissez vos indicateurs de performance. Mais attention, trop d’indicateurs, c’est trop de résultats, donc aucune possibilité d’en voir un qui se démarque. Concentrez-vous sur ceux qui ont du sens pour votre métier et n’allez pas au-delà de 3 indicateurs forts.

Vous devez avoir désormais une vision assez claire pour établir votre stratégie digitale pour cette année. Alors, par quoi allez-vous commencer ?