C’est un titre un petit peu choquant pour commencer cet article, je vous l’accorde.

Mais la question est bien réelle.

Elle concerne les règles Google Ads qui stipulent qui a le droit ou pas de promouvoir ses produits et services sur la plateforme publicitaire.

Le 19 mars dernier, comme moi, vous avez sûrement reçu une mise à jour du règlement de Google concernant “l’interdiction d’annonces faisant la promotion de documents, de services pouvant être obtenus directement auprès d’une administration ou d’un prestataire délégué, […] y compris les offres d’assistance pour obtenir obtenir ces documents ou services.”

Ceci vient compléter la longue liste des secteurs d’activités qui rencontrent déjà des difficultés pour promouvoir leur propre produits et services sur Google Ads.

J’ai eu l’occasion d’en parler avec Davy, notre expert en Google Ads, avec lequel j’ai refait un petit point sur les quelques produits qui peuvent aujourd’hui rencontrer des difficultés sur la plateforme publicitaire de Google.

Les règles Google Ads sont pensées pour donner la meilleure expérience aux internautes qui consultent les annonces. Ceci implique des conditions strictes le plus souvent en accord avec les lois applicables dans les pays où elles apparaissent. Et les mises à jour de ces restrictions sont fréquentes ce qui peut pénaliser certains secteurs d’activités.

Puis, nous avons parlé de l’impact des mises à jour des règles Google Ads qui liste les contenus et pratiques interdites et les contenus à diffusion contrôlée.

La liste que je vous présente est loin d’être exhaustive :

  • Certains produits sont manquants,
  • D’autres sont listés, mais peuvent être refusés s’ils n’ont pas toutes les conditions requises par Google.

Peut-être que certains cas ne se vérifient pas non plus si vous êtes un lecteur dans un autre pays que la France.

En effet, chaque pays dispose de ses propres restrictions en matière de diffusion.

Quels sont les produits dont vous ne pouvez pas faire la promotion sur Google ?

Quels sont les produits dont vous ne pouvez pas faire la promotion sur Google ?

De façon à mieux comprendre le contexte global, je vous propose donc de faire un tour d’horizon synthétique des différents produits que vous ne pouvez pas promouvoir avec Google Ads.

Parmi les règles Google Ads, Il y a déjà de nombreuses interdictions qui sont bien évidemment compréhensibles.

1. La contrefaçon

Les produits de contrefaçon qui incluent aussi bien des produits physiques que des produits non-physiques soumis notamment aux droits d’auteur si vous n’avez pas d’autorisations au préalable.

Par exemple, vous ne pouvez pas vendre un ordinateur que vous aurez créé avec le logo de la jolie pomme d’Apple.

2. Les produits dangereux

Les produits / services dangereux comprennent les armes, les drogues, les explosifs…

Par exemple, vous ne pouvez pas promouvoir sur Google Ads un site de e-commerce qui propose des cigarettes. Pour Google, elles sont rangées dans la catégorie drogue.

3. Les produits incitant à un comportement malhonnête

Les règles Google Ads sont très claires.

Il est impossible de promouvoir les produits et/ou services qui incitent son utilisateur à avoir un comportement malhonnête.

Par exemple, vous ne pouvez pas diffuser des annonces publicitaires pour un service de piratage de cartes bancaires ou de détection des radars.

4. Violence, haine…

Là encore, les règles Google Ads interdisent la promotion de contenu inapproprié mettant en avant des choses choquantes, violence, cruauté, incitation à la haine, contenu sexuel…

Ces premières règles Google Ads ont beaucoup de bon sens. Au final, elles protègent les utilisateurs les plus fragiles, les plus jeunes ou malveillants des autres, mais aussi d’eux-même

A titre personnel, elles me paraissent plutôt cohérentes.

Quels sont les produits qui rencontrent des difficultés avec les règles Google Ads ?

Quels sont les produits qui rencontrent des difficultés avec les règles Google Ads ?

Maintenant, je vais aborder d’autres produits qui ne sont pas officiellement interdits, mais soumis à de nombreuses conditions.

En général, leur promotion sur Google Ads est plutôt compliquée à mettre en oeuvre.

Dans la majorité des cas, les annonces sont immédiatement refusées.

Pour les autres cas, vos annonces reçoivent la mention “diffusion contrôlée”.

Cette mention implique tout simplement que :

  • Certains internautes ne la voient pas comme “les mineurs” par exemple,
  • Votre annonce n’est pas  diffusée sur tous les réseaux ou selon des requêtes.

Certaines de vos annonces ont été probablement déjà refusées si vous évoluez dans certains secteurs d’activité comme :

  • La finance,
  • Le secteur pharmaceutique,
  • La vente de tickets de concert…

Beaucoup de restrictions s’appliquent concernant un grand nombres d’annonceurs qui veulent promouvoir les offres suivantes.

1. Alcool ou boissons alcoolisées

Google respecte les lois de chacun des pays sur l’alcool. En conséquence, Google Ads ne diffuse pas certains types de publicité à la fois pour l’alcool et pour les boissons qui s’apparente à de l’alcool.

Par exemple, vos annonces sur Google Ads ont forcément une diffusion contrôlée si vous mettez en avant la bière que vous produisez chez vous.

2. Sites pour adultes

Les sites pronographiques sont interdits de Google Ads. Par contre, les annonces pour des sites pour adultes sont tolérées avec les précisions suivantes.

Les annonces doivent évidemment respecter les réglementations légales et ne pas cibler les mineurs. Elles n’apparaissent que dans des scénarios limités en fonction des requêtes de recherche des utilisateurs, de l’âge des utilisateurs et des lois du pays où l’annonce est affichée.

Par exemple, si vous vendez des sextoys, vos campagnes publicitaires ont une diffusion restreinte selon les critères de Google.

3. Les produits pharmaceutiques

Google porte une attention particulière sur l’industrie du médicament. Il est impossible, par exemple, de promouvoir un produit qui promet de guérir le cancer ou toute autre maladie.

Les restrictions dépendent aussi du statut de votre société. Les contraintes ne sont pas les mêmes si vous êtes un laboratoire pharmaceutique ou un médecin généraliste.

4. Les jeux de hasard ou de paris en ligne

Les annonces de jeu ne peuvent être diffusés que dans les pays approuvés, rediriger vers une page mentionnant les informations à propos des risques d’addiction et ne jamais cibler les mineurs

Par exemple, faire la promotion de votre casino en ligne n’est pas toléré.

5. Les logiciels ou articles gratuits

Les annonces pour les logiciels gratuits ne sont autorisées que si elles mentionnent le nom du logiciel faisant l’objet de la publicité et dirigent vers un site de distribution en ligne faisant autorité pour la distribution de logiciels.

6. Les produits financiers

Les produits et services financiers regroupent la gestion de patrimoine, l’investissement, les crypto-monnaies, y compris les conseils personnalisés.

Le principe derrière les restrictions sur Google Ads repose sur le fait de donner des informations adéquates pour prendre des décisions financières éclairées et pour protéger les utilisateurs contre les pratiques néfastes ou trompeuses.

En conséquence, si vous n’avez pas d’établissement physique, vous allez avoir du mal à faire la promotion de vos services financiers sur Google Ads.

Il y a encore de nombreux cas.

Avec le temps, je me suis rendu compte que la promotion de produits pour certains annonceurs pouvez être un vrai parcours du combattant.

Je pense notamment aux :

  • Vendeurs de couteaux… En effet, leur produits sont considérés comme des armes,
  • Services d’urgence de dépannage informatique qui durant de l’année 2019, ne pouvaient plus promouvoir leur service à cause d’un nombre grandissant d’escroqueries en ligne,
  • Revendeurs de CBD qui est du cannabis légal sans THC,
  • Produits liés aux droits d’auteur comme les billets de spectacles, de concerts…

Peut-on contourner les interdictions de Google ?

Peut-on contourner les interdictions de Google ?

Vous souhaitez faire la promotion de vos produits sur Google Ads et vos annonces ont été refusées.

Alors rendez vous dans votre gestionnaire de campagne.

Lorsqu’une annonce est refusée, vous avez généralement la raison qui apparaît à côté dans la colonne “État” pour vous faire gagner du temps (ou en perdre un peu moins).

Si la cause est soit la rédaction de l’annonce, les caractères utilisés, le trademark, une mauvaise page de destination… modifiez l’élément bloquant et attendez qu’elle repasse en examination.

Puis si elle est acceptée, vérifiez que ces 3 critères sont bien optimisés pour obtenir le meilleur retour sur investissement et contrôler vos coûts.

Si votre annonce est refusée pour une autre raison, assurez-vous que votre offre ne figure pas dans l’une des catégories interdites ou très restreintes de Google Ads. Leur centre d’aide est plutôt bien fait et très complet.

Ensuite, en fonction de votre secteur et de votre pays d’origine, analysez les différentes conditions qui s’appliquent pour identifier ce qui empêche la validation de votre annonce.

Si les justifications ne correspondent pas à votre produit ou service, vous avez toujours la possibilité de faire une demande pour une examination approfondie de votre annonce afin qu’elle soit validée manuellement.

Pour de nombreux secteurs d’activité, pouvoir justifier de certaines qualifications ou titres officiels va vous permettre d’utiliser la plateforme publicitaire Google Ads.

Autre exemple, promouvoir la vente de de billets pour un événement comme un concert n’est autorisé que si vous avez été certifié par Google.

Conclusion sur l’impact des mises à jour des règles Google Ads ?

Conclusion sur l’impact des mises à jour des règles Google Ads ?

Après avoir revu les différents produits qui sont difficiles à promouvoir et certains secteurs d’activité qui rencontrent des difficultés, il y a aujourd’hui de nombreuses qui sont touchés par les restrictions des règles Google Ads.

Que ce soit pour la promotion d’un produit du patrimoine français comme le vin (Qui tombe dans la catégorie alcool) ou d’un service de dépannage d’urgence en informatique, (bloqué encore récemment), il y a également un impact économique pour votre société.

En 2019, Google représente toujours plus de 90 % des recherches sur internet en France (source BDM).

Etre présent sur Google reste donc aujourd’hui quelque chose d’essentiel dans le développement d’une entreprise et rare sont celles qui peuvent encore s’en passer.

Google a annoncé une nouvelle mise à jour de ses règles Google Ads qui prend effet le 26 mai 2020,

Elle concerne principalement les agences non identifiées comme “partenaires délégués” par le gouvernement.

Cela concerne aussi bien les agences délivrant des visas, que celles qui gèrent le traitement de vos documents officiels ou facilite le remplissage en ligne de document officiel contre une rémunération.

Cette mise à jour vient donc interdire la promotion de nouveaux produits sur Google Ads jusque là épargnés. Vous les trouvez dans la catégorie “vente de produits gratuits” du centre d’aide.

Ces agences doivent revoir les canaux utilisés pour la promotion de leur différents services avant ce changement de règle qui va avoir un sérieux impact sur leur chiffre d’affaires.

Une des solutions consiste à investir davantage sur le SEO et les autres moyens de communications puisque les annonces sur Google Ads leur sont interdites.

Si non vous devez rapidement rebondir pour minimiser l’impact de cette mise à jour et trouver une autre façon pour conquérir de nouveaux clients.

Comment anticiper la mise à jour de ces règles Google Ads ?

Pour continuer d’être visible dans Google, la meilleure chose à faire si votre agence n’est pas un “partenaire agréé” serait selon moi de commencer à investir dans votre SEO.

Le référencement naturel n’étant pas forcément une solution réalisable sur le très court terme, prévoyez une potentielle chute du chiffre d’affaires si la majorité de votre trafic provient de Google Ads.

Mais toutes les entreprises ne sont heureusement pas concernées, alors tentez votre chance en créant votre première campagne d’annonces sur le réseau de recherche.

Pour résumer 3 questions

Google Ads a-t-il un droit de vie ou de mort sur une entreprise ?

C’est une question un peu extrême, mais qui laisse place à une vraie réflexion sur l’impact pour les entreprises des mises à jour des règles Google Ads. Le malheur des uns fait le bonheur des autres, mais jusqu'où cela ira-t-il ?

Si vos annonces Google Ads sont refusées que faire ?

Bien comprendre ce que vous reproche Google afin de pouvoir soumettre à nouveaux vos annonces après modification, dans le cadre ou le refus n’est selon vous pas justifié, vous pouvez demander l'approbation de votre annonce par un expert qui se charge d’analyser si votre requête est légitime.

Sur quel levier du Marketing Digital investir si vous êtes concerné par les règles Google Ads ?

Le SEO est sans aucun doute l'une des meilleures alternatives afin de pouvoir exister sans la publicité. Mais la première page n’a qu’un nombre limité de place et concentre 86 % des clics sur Google, essayez d’anticiper ce changement assez tôt.

Avez-vous eu des annonces refusées par Google Ads ? Si oui pour quelles raisons ?