Savez-vous que la plupart des internautes quittent un site Web si celui-ci ne se charge pas au bout de 3 secondes ?

Votre site prend du temps à se charger ?

Google PageSpeed Insight peut vous aider à repérer ce qui le ralentit !

Bonne nouvelle, c’est notre terme du jour !

Selon Laurent :

PageSpeed Insight est un outil gratuit de Google pour mesurer les performances d’une page Web, c’est-à-dire son temps de chargement aussi bien sur un ordinateur que sur un appareil mobile.

Ce matin, il m’a montré comment utiliser cet outil gratuit de Google et son importance…

Bonne lecture !

Ma définition du PageSpeed Insight

Google PageSpeed Insights analyse l’URL et fournit un rapport détaillé, prenant en compte les 3 trois Core Web Vitals, c’est-à-dire :

  • Le First Contentful Paint (FCP) soit le temps que met la page à s’afficher,
  • Le First Input Delay (FID) ou au temps que met le navigateur à la charger entièrement,
  • Et le Cumulative Layout Shift (CLS) qui évalue son interactivité et sa stabilité visuelle.

SmartKeyword souligne que l’outil PageSpeed Insight récupère le contenu de l’adresse URL saisie 2 fois :

  • D’abord avec l’user agent mobile,
  • Puis avec son agent desktop.

Ce sont ses robots destinés aux classements respectivement de la version mobile et ordinateur de votre site Internet.

Le score de vitesse est calculé à partir des données de laboratoire analysées par Lighthouse ou du rapport d’expérience utilisateur Chrome si ce dernier a recueilli suffisamment de données réelles pour la page.

À quoi ça sert Google PageSpeed Insights ?

Cet outil gratuit de Google sert notamment à mesurer la vitesse d’une page Web, comme susmentionné, afin d’apporter toutes les améliorations nécessaires.

Grâce aux données fournies par PageSpeed Insight, vous pouvez connaître les performances de vos différentes pages et tous les éléments devant être pris en considération pour améliorer les temps de chargements de votre site Web.

En effet, hormis ces données, l’outil donne également des conseils sur les moyens à mettre en œuvre pour favoriser le temps de chargement du site et donc de réduire le taux de rebond.

Notons enfin que la vitesse de votre site et son taux de rebond sont indirectement 2 facteurs déterminants pour le SEO.

Comment faire pour améliorer votre score sur PageSpeed Insights ?

Vous voulez améliorer votre score sur PSI ?

Prenez tout simplement en compte les améliorations et préconisations proposées par l’outil !

Voici quelques préconisations de Google PageSpeed Insights sur les performances de votre site :

  • Minifiez vos fichiers JavaScript, HTML et CSS. C’est un moyen efficace pour supprimer des données inutiles sans altérer l’affichage de vos pages sur le navigateur ainsi que leur chargement,
  • Utilisez avec parcimonie le Javascript qui, notons-le, alourdit considérablement le code,
  • Optimisez vos images en réduisant leur poids, grâce entre autres à des outils de compression tels que Imagify, TinyJPG…
  • Bannissez les redirections des pages de destination ou, du moins, limitez-les autant que possible,
  • Activez la compression gzip pour que votre navigateur récupère directement la version réduite de vos pages et l’affiche sur les petits écrans…

Le temps de réponse du serveur doit être optimal, raison pour laquelle mieux vous pouvez opter pour un serveur dédié.

Note : après analyse d’une adresse URL, PSI attribuent un score entre 0 à 100 points à la fois pour le temps de chargement sur mobile et sur ordinateur. Pour faciliter la lecture, les notes sont colorisées :

  • Rouge entre 0 et 49,
  • Orange entre 50 et 89,
  • Vert au-delà.