Aujourd’hui, j’ai déjeuné avec Laurent. Et devinez quoi, nous avons parlé de Référencement Naturel (SEO).

Ca vous étonne, pas moi :

L’algorithme de Google est un secret bien gardé. En revanche, Google fournit aussi une myriade d’outils pour tester ton site et donc finalement savoir s’il respecte bien certains de ses critères en matière de référencement naturel.

En effet, je confirme.

Google propose gratuitement au moins 8 outils à utiliser sans modération pour tester et optimiser le site Web de votre entreprise.

Il y a sûrement certains de ces outils que vous ne connaissez pas, et d’autres que vous connaissez sans savoir comment vraiment les utiliser.

Dans cet article, je vais non seulement énumérer les meilleurs outils de test de site Web fournis gratuitement par Google, mais aussi essayez de vous convaincre de les utiliser.

Et au risque de me répéter : ce sont tous des outils totalement gratuits.

L’ordre de présentation est aussi l’ordre dans lequel je vous conseille d’implémenter ces outils au fur et à mesure que vous gagnez en compétence.

Êtes-vous prêt(e) à apprendre comment tester, analyser et optimiser votre site web avec les outils gratuits de Google ? Alors, c’est parti !

1. Google Analytics : tout savoir sur le trafic de votre site web

1. Google Analytics : tout savoir sur le trafic de votre site web

Google Analytics est sans aucun doute l’outil le plus indispensable de Google. Vous devez absolument l’utiliser.

Analytics enregistre en permanence le trafic de votre site et certains d’entre vous vont me dire que ce n’est pas forcément un outil pour tester son site web.

Je leur répondrais que Google Analytics restitue tous les paramètres de trafic dans son tableau de bord sous forme de graphiques et de listes. C’est pourquoi Google Analytics est sans doute le moyen le plus fiable de mesurer l’efficacité de vos efforts de référencement.

Installer Google Analytics

Tout d’abord, insérez un bout de code sur toutes les pages de votre site pour commencer à parcourir les indicateurs fournis par Google Analytics.

Mon conseil : insérez le code dans une partie de votre site commune à toutes les pages. Par exemple, dans l’en-tête ou le pied de page.

Bon à savoir : le code est totalement invisible pour vos visiteurs. Son insertion ne va donc pas détériorer le design de votre site.

Pas besoin de faire appel à votre développeur Web.

En effet, si comme moi, vous utilisez WordPress pour publier le contenu de votre site Web, certains thèmes prévoient une zone pour copier ce code.

Si ce n’est pas le cas, installez une extension qui vous simplifie ce travail comme je vous l’explique dans mon tutoriel “Découvrir et installer Google Analytics”.

Utiliser Google Analytics

Le tableau de bord de Google Analytics présente votre trafic selon différentes catégories, afin que vous puissiez connaître le :

  • Trafic en temps réel,
  • Trafic global,
  • Les pays où se trouvent vos visiteurs,
  • Les sources de référence,
  • La durée pendant laquelle les visiteurs restent sur votre site,
  • Le nombre de pages vues par session,
  • Et aussi le taux de rebond, c’est-à-dire le pourcentage d’utilisateurs qui quittent immédiatement votre site après être arrivés sur une de vos pages.

En plus, vous pouvez définir puis suivre des objectifs.

Par exemple, si l’un de vos objectifs est que les internautes s’inscrivent à votre newsletter, Google Analytics vous donne précisément combien de personnes arrivent sur votre page de remerciement après leur inscription.

Dès que Google Analytics a recueilli suffisamment de données, vous allez comparer vos indicateurs dans le temps. De cette manière, vous suivez l’évolution de la performance de votre site :

  • Entre aujourd’hui et hier,
  • D’une semaine sur l’autre,
  • D’un mois sur l’autre,

Il n’y a aucune limite.

Pour maîtriser Analytics, commencez par bien assimiler quelques concepts et notions-clés derrière les mots utilisés.

Précision : Google Analytics n’est pas rétroactif. Ainsi, il ne commence à collecter des données qu’une fois le code installé sur votre site. Mais à partir de ce moment, il est facile de surveiller les performances de votre site puis d’effectuer des ajustements en conséquence.

2. Google Search Console : comment Google comprend votre site

2. Google Search Console : comment Google comprend votre site

Google Search Console est la seule plate-forme que Google utilise pour communiquer directement avec les propriétaires de sites.

Par exemple, si Google trouve une erreur critique sur votre site, Search Console est l’endroit où Google vous l’indique.

Google Search Console est particulièrement utile pour :

  • Savoir si Google est capable d’explorer votre site Web,
  • Soumettre un nouveau contenu pour que Google l’indexe,
  • Surveiller des problèmes de spam,
  • Identifier les pages d’erreurs (404),
  • Et surtout connaître les mots-clefs tapés par les internautes qui ont fait apparaître votre site dans les résultats de recherche et à quelle position…

C’est très facile de s’inscrire sur la Google Search Console :

  • Allez sur Google Search Console,
  • Connectez-vous simplement à votre compte Google après avoir cliqué sur le lien ci-dessus,
  • Cliquez sur le bouton “Ajoutez une propriété” pour déclarer votre site.
  • Ensuite, soumettez votre sitemaps.
  • Laissez travaillez Google Search Console et connectez-vous à nouveau une semaine plus tard.

Google Search Console est sans aucun doute le meilleur outil pour identifier et corriger les erreurs de référencement naturel du site Web de votre entreprise.

3. Page Speed ​​Insights : tester la vitesse d’affichage de vos pages

3. Page Speed ​​Insights : tester la vitesse d’affichage de vos pages

C’est important parce que les internautes n’aiment pas un site trop lent. En plus, sur un site vraiment lent, vos visiteurs ont tendance à le quitter avant même que la page ne s’affiche.

Selon moi, Page Speed ​​Insights est le seul outil de test de vitesse qui compte en matière de SEO.

En effet, l’algorithme de recherche de Google utilise aussi Page Speed ​​Insights pour déterminer la vitesse de chargement de votre site.

C’est aussi Page Speed Insights qui est derrière la mesure de la vitesse de vos pages Web dans Google Analytics.

A priori, le temps de chargement des pages est pris en compte par l’algorithme de Google pour classer vos pages dans les résultats de recherche !

Ceci étant dit, Google déclasse les pages vraiment trop lentes. En dessous d’un certain temps de chargement, il n’en tient plus en compte. Le seuil le plus courant annoncé par les experts en Marketing Digital est de 2 secondes.

Pour connaître cette durée, servez-vous d’outils comme pingdom ou GTmetrics.

Par contre, pour moi, Page Speed ​​Insights est l’outil de référence qui compte lors de l’optimisation de la vitesse de votre site pour Google.

Cet outil peut être utilisé pour tester la rapidité de n’importe quelle page :

  • Évidemment celles de votre site Web,
  • Mais aussi, celles de vos concurrents.

Soumettez l’URL, puis laissez l’outil faire son travail.

L’outil de test de Google indique la vitesse de votre page sur une échelle de 1 à 100. D’après Laurent, une vitesse de page acceptable a un score d’au moins de 75. D’ailleurs, Google la marque en vert.

Mon conseil : si le score d’une page est inférieur à 75, je vous recommande de suivre tout simplement les conseils fournis par Google pour accélérer la vitesse de votre page.

Sur #audreytips, nous constatons pour accélérer la vitesse d’un site Web, l’optimisation des images sur vos pages est la recommandation la plus courante.

Alors, sous WordPress, n’oubliez pas de faire travailler imagify. Votre score de vitesse sur Page Speed Insight n’en sera que meilleur.

4. Test d’optimisation mobile : tester la compatibilité de vos pages sur mobile

4. Test d’optimisation mobile : tester la compatibilité de vos pages sur mobile

C’est important parce que les internautes utilisent de plus en plus leur mobile pour surfer sur le net. Si votre site n’est pas lisible sur un petit écran, ils vont se diriger vers un autre site avec une offre similaire.

Accessoirement, la compatibilité sur mobile fait partie aussi des critères de l’algorithme de Google. Et a priori, ce critère prend de plus en plus de poids.

Alors votre site est-il vraiment compatible sur mobile ? Découvrez ce que Google en pense avec son outil de test gratuit.

Après avoir soumis l’URL d’une de vos pages, Google détermine si elle répond aux normes actuelles de visualisation sur mobile.

Sa réponse est sans équivoque : c’est Oui ou c’est Non !

Bonne nouvelle ! Google considère que votre site est compatible mobile. Vous n’avez rien à craindre.

À l’inverse, si Google considère que votre site n’est pas compatible sur mobile, il vous donne les raisons de cet échec. Vous savez donc quels ajustements doivent être apportés à votre site.

Avoir un site compatible sur mobile est indispensable puisqu’aujourd’hui, les recherches sur mobile dépassent les recherches sur PC (source Presse Citron).

Il est donc crucial que ce test soit positif, au risque de perdre une quantité non-négligeable de votre trafic si votre site ne passe pas ce test de Google.

5. Google Test My Site : tester votre site en conditions “réelles” sur mobile

5. Google Test My Site : tester votre site en conditions “réelles” sur mobile

À première vue, Google Test My Site semble être un autre outil pour tester la vitesse de la page mobile.

Mais Google Test My Site dispose de plusieurs tests supplémentaires par rapport à l’outil précédent :

  • Test sur une connexion standard (3G) qui est encore le type de connexion cellulaire que l’on peut trouver en dehors des zones urbaines,
  • Analyse des données techniques du site,
  • Test de l’ergonomie mobile.

Après avoir soumis l’URL de votre site, Google Test My Site effectue son test qui dure environ une minute.

Une fois l’analyse des performances de votre site sur mobile terminée, Google Test My Site affiche ses résultats sur 3 écrans :

  • La vitesse de chargement de votre site avec une connexion 3G standard. Un pourcentage indique le nombre de visiteurs que vous risquez de perdre en raison du temps de chargement. En effet, nous sommes tous impatients. Plus c’est long à charger, plus nous avons tendance à passer à autre chose.
  • La rapidité de votre site avec les autres sites de votre secteur d’activité. “Professeur” Google vous attribue une note : Excellent, Satisfaisant, Correct, ou Insuffisant. Il vous indique aussi comment vous vous positionnez par rapport aux meilleurs de la classe, c’est-à-dire les autres sites de votre secteur d’activité.
  • Le gain de temps si vous suivez ses recommandations. Il ne vous reste plus qu’à télécharger le rapport des corrections recommandées et les mettre en place.

6. Outil de test de données structurées : vérifier leur bonne implémentation

6. Outil de test de données structurées : vérifier leur bonne implémentation

En plus des balises HTML classiques, les données structurées sont des données supplémentaires pour faciliter la compréhension d’une page par les moteurs de recherche.

Les experts du Marketing Digital parlent du balisage Schema.org.

Les données structurées apportent plus de données aux moteurs de recherches pour classer vos pages. Donc indispensables si vous voulez dépasser vos concurrents sur les pages de résultats.

Les données structurées comprennent des informations de contact, des liens de profil social, des recommandations…

Attention, les données structurées doivent être mises en œuvre correctement pour que Google puisse les comprendre.

Alors, une fois des données structurées ajoutées sur une page, l’outil de test des données structurées vérifie si cela a été fait correctement.

Après avoir soumis l’URL d’une de vos pages dans l’outil, l’outil de test des données structurées répertorie les données structurées qu’il a détecté.

Si l’outil de test des données structurées trouve des erreurs ou des avertissements associés à vos données structurées, l’outil vous indique comment résoudre les problèmes.

7. Outil de test AMP : votre page AMP est-elle valide ?

7. Outil de test AMP : votre page AMP est-elle valide ?

Le format AMP a été mis au point par Google pour accélérer les pages Web sur mobile.

Pour ma part, je me sers de l’extension gratuite AMP for WP – Accelerated Mobile Pages pour générer mes pages au format AMP.

Là encore, effectuez un test Google AMP après avoir activé et paramétré l’extension avec l’outil de test qu’il met à notre disposition :

  • Collez votre URL d’une de vos articles/pages.
  • Appuyez sur le bouton TESTER.

Si vous avez des erreurs, l’outil vous les indique.

8 outils Gratuits de Google pour tester votre site Web

3 options principales se trouvent sur le côté gauche.

  • « Soumettre à Google » pour demander une indexation de la page à Google.
  • « Prévisualiser le résultat de recherche » pour afficher l’apparence de votre page dans les résultats de recherche mobile.
  • « Afficher le code source » qui peut être bien utile si vous avez des erreurs ce que je ne vous souhaite pas.

En plus, l’outil vérifie aussi la bonne mise en place des données structurées sur la page au format AMP.

8. Google Optimize pour comparer des variantes de pages

8. Google Optimize pour comparer des variantes de pages

Google Optimize est une plateforme de test pour mettre en concurrence plusieurs variantes d’une page de votre site Web.

Vous pouvez générer des variantes en modifiant à la souris le design et/ou le contenu d’une page en ligne. En effet, Google dispose un éditeur WYSIWYG si intuitif qu’il ne nécessite aucun temps d’apprentissage.

Ensuite, Optimize se débrouille pour les afficher tour à tour… Bref, c’est de l’A/B testing.

Vous définissez votre objectif. Par exemple, vous voulez optimiser le nombre de vues d’une page. Optimise va surveiller cet indicateur pour déterminer la meilleure.

Ensuite, vous paramétrez les règles d’affichage en pondérant la répartition des visiteurs. La pondération peut être sur plusieurs paramètres comme :

  • La localisation (pays, ville…),
  • Le comportement (visiteurs récurrents ou pas, venant de telle source…)…

Les paramètres de ciblage sont si nombreux que je vous renvoie vers le centre d’aide de Google.

Le point fort de cet outil gratuit de Google est qu’il est parfaitement intégré aux autres outils Google, en particulier Google Analytics et Google Tag Manager.

Avec Optimize, vous répondez donc à ce type de questions :

  • Ce nouveau design est-il plus performant que l’ancien ?
  • Quel est le meilleur appel à l’action pour une page de destination ?
  • Faut-il mieux utiliser un slider d’image ou une vidéo pour votre page d’accueil ?
  • Est-il plus opportun de mettre tout le contenu sur une seule page ou la paginer ?

Note : Optimize 360 est la version payante. Elle est encore plus performante. Mais la version gratuite est largement suffisante pour commencer à tester le site Web de votre entreprise.

Conclusion sur les outils gratuits d’analyse de site Web de Google

Voici donc les principaux outils de test de Google triés selon un ordre de priorité décroissante :

  • Google Analytics pour tout savoir sur le trafic de votre site web,
  • Google Search Console pour connaître comment Google comprend votre site,
  • Page Speed ​​Insights pour tester la vitesse de votre site,
  • Test d’optimisation mobile pour tester la compatibilité de vos pages sur mobile,
  • Google Test My Site pour tester votre site en conditions “réelles” sur mobile,
  • Outil de test de données structurées pour vérifier leur bonne implémentation,
  • Outil de test AMP pour tester vos pages au format AMP,
  • Google Optimize pour tester le design et le contenu de vos pages.

Ces 8 outils, fournis gracieusement par Google, sont à utiliser sans modération pour appréhender la performance de votre site et connaître les améliorations à y apporter si nécessaire.

C’est un gain de temps sur tous ces aspects un peu techniques. C’est aussi le moyen d’être sûr que votre référencement naturel soit au top.

Mon conseil : il se peut que certaines corrections nécessitent un budget conséquent. N’oubliez pas que vous ne vous battez pas contre Google, mais contre vos concurrents.

Alors essayez juste d’être meilleurs qu’eux. Et comme la plupart de ces outils de test autorisent de saisir une URL de vos concurrents, c’est facile de vous comparer et de faire le nécessaire pour être meilleur.

Passer tous ces tests de la partie technique du SEO et je vous assure que votre site va remonter dans les pages de résultats des pages de Google.

Le site Web de votre entreprise va naturellement recevoir plus de trafic et votre entreprise plus de prospects. C’est mécanique et presque garanti !

Avez-vous utilisé certains de ces outils pour tester votre site ? Quels sont vos retours ? En connaissez-vous d’autres ?


Also published on Medium.