Optimiser vos URLs !!!

Pourquoi ?

L’URL est juste une adresse unique qui donne l’emplacement d’une page Web sur Internet.

Pas faux !

Mais Laurent précise :

Une URL donne aussi des informations aux moteurs de recherche pour comprendre le contenu d’une page, son intention… Optimiser vos URLs n’est pas critique, mais autant simplifier la tâche de Google et Bing. Vos pages vont être mieux classées et votre site Web va recevoir plus de visiteurs.

Voici 11 façons simples d’optimiser vos URLs pour faciliter le travail des moteurs de recherche lorsqu’ils déterminent le contenu de votre page, son marché cible…  et au final la position de votre page Web dans les résultats de recherche.

Pour commencer, apprenez en quoi consiste une URL optimisée et pourquoi le faire.

Qu’est-ce qu’une URL optimisée pour le SEO ?

11 bonnes pratiques pour optimiser vos URLs - Référencement Naturel (SEO)

Tout d’abord, commençons par une petite définition.

Qu’est-ce qu’une URL ?

Une URL est l’acronyme de Uniform Resource Locator (source wikipedia).

Autrement dit, c’est l’adresse d’une page Web.

Sur Internet, chaque page possède une URL unique :

  • Qui commence par le nom de domaine du site. Par exemple, audreytips.com,
  • Suivi de caractères comme par exemple, /optimiser-url-seo/.

La première partie étant toujours votre nom de domaine, seule la seconde est modifiable. Elle indique le chemin pour trouver la page dans votre serveur.

Qu’est-ce qu’une URL optimisée pour le SEO ?

Une URL est optimisée pour le Référencement Naturel (SEO) si elle :

  • Décrit avec précision le contenu de la page,
  • Utilise des mots faciles à lire pour les moteurs de recherche et les utilisateurs.

Voici un exemple d’URL optimisée pour le référencement :

https://audreytips.com/referencement-naturel-seo/

Voici un exemple d’URL non optimisée :

https://votre-site.com/index.php?=210718

La première optimisation de votre URL consiste à utiliser les mots-clés pour lesquels vous cherchez à vous positionner pour votre contenu de la page en question.

Mais ce n’est pas tout.

Mais avant, voyons pourquoi il est nécessaire d’optimiser vos URLs.

3 raisons d’optimiser vos URLs

11 bonnes pratiques pour optimiser vos URLs - Référencement Naturel (SEO)

1. Optimiser vos URLs améliore l’expérience utilisateur

Google a pour principal objectif de satisfaire ses utilisateurs, c’est-à-dire les internautes.

Pour cela, son objectif est de proposer les meilleurs résultats correspondant à leurs requêtes.

Et ces internautes sont les futurs visiteurs sur le site Web de votre entreprise.

En conséquence, en travaillant le Référencement Naturel de votre site pour plaire à Google, vous améliorez indirectement l’expérience de vos utilisateurs.

En effet, une URL facile à lire indique clairement le contenu de votre page :

  • Pour un être humain,
  • Et pour les robots d’exploration des “moteurs de recherche”.

Par exemple,

https://audreytips.com/pourquoi-generer-trafic-site-internet/

l’URL ci-dessus indique que la page de destination va démontrer l’importance de générer du trafic sur votre site Web.

Voici un exemple à ne pas faire :

https://audreytips.com/index.php?=210718

Une règle simple : si vous ne comprenez pas le contenu en lisant son URL, les moteurs de recherche ne le peuvent pas non plus.

L’accessibilité a toujours fait partie du référencement.

Et aujourd’hui, les moteurs de recherche analysent aussi le comportement des utilisateurs pour déterminer l’engagement des internautes.

Un des signaux pris en compte est le taux de clics sur les pages de résultats.

Et oui, l’URL est affichée dans les résultats de recherche :

11 bonnes pratiques pour optimiser vos URLs - Référencement Naturel (SEO)

Une URL optimisée est donc informative et attrayante pour les internautes, ce qui va naturellement augmenter votre taux de clics (CTR).

Mon conseil : pas besoin que votre URL soit parfaite. Mais au minimum rendez-la compréhensible pour inciter les internautes à cliquer.

2. Les algorithmes de Google analysent vos URLs

11 bonnes pratiques pour optimiser vos URLs - Référencement Naturel (SEO)

(source Backlinko)

De nombreux experts en SEO ont démontré la corrélation entre la position dans les pages de résultats de Google et le contenu de votre l’URL.

Par exemple, la courbe ci-dessus indique que les premières positions sur Google sont occupées par des résultats avec des URLs plus courtes.

Il semble donc que cela soit un critère pour l’algorithme de référencement de Google.

Néanmoins, c’est un critère de l’algorithme avec peu de poids.

Et, en plus, Google est capable aujourd’hui d’interpréter des URLs non optimisées.

Pas d’inquiétude : la plupart des systèmes de gestion de contenu (CMS) proposent de quoi optimiser une URL en quelques secondes.

3. Vos URLs sont visibles partout !

11 bonnes pratiques pour optimiser vos URLs - Référencement Naturel (SEO)

L’URL apparaît en bas de votre navigateur lorsque vous positionnez votre souris sur un lien.

C’est vrai pour les liens de votre site Web, mais aussi sur les réseaux sociaux sur lesquels vous faites la promotion de vos contenus, dans vos e-mails…

En outre, les internautes collent souvent l’URL telle quelle dans leur contenu, sans ajouter de texte d’ancrage. L’URL apparaît alors en clair :

11 bonnes pratiques pour optimiser vos URLs - Référencement Naturel (SEO)

(source gmignotte.fr)

Mon conseil : une URL optimisée fournit aux internautes et aux moteurs de recherche la teneur du contenu de la page.

11 règles pour optimiser vos URLs

Voici mes 11 recommandations pour optimiser vos URLs.

1. Choisir un nom de domaine efficace

Comme mentionné ci-dessus, la première partie de vos URLs est votre nom de domaine.

Évidemment, une fois choisi, il n’est plus modifiable.

C’est sûrement le cas pour vous.

Mais si vous démarrez votre activité, voilà ce qu’un entrepreneur doit savoir.

C’est pourquoi il est préférable de choisir un bon domaine dès le début.

Qu’est-ce qu’un bon nom de domaine ?

Un nom de domaine optimisé est :

  • Court (2-3 mots maximum),
  • Attractif,
  • Significatif par rapport à votre domaine d’activité ou votre nom de marque,
  • Facile à retenir,
  • De préférence avec une extension .com, .net ou .org.

Pour une entreprise d’envergure nationale, vous pouvez choisir aussi un nom de domaine avec l’extension de votre pays. Par exemple, pour une entreprise française, votre nom de domaine peut être www.votre-site.fr.

Un bon nom de domaine augmente la confiance des utilisateurs, mais n’a d’effet direct sur vos classements dans Google.

Auparavant, un nom de domaine avec un mot-clé donnait des avantages. Ce n’est plus le cas aujourd’hui sauf pour améliorer le référencement local, comme fleuriste-lyon.fr.

Si nécessaire, n’hésitez pas à lire mes conseils pour choisir votre nom de domaine.

Ne pas utiliser de sous-domaines

11 bonnes pratiques pour optimiser vos URLs - Référencement Naturel (SEO)

(source domain.me)

Un exemple de sous-domaine par exemple est blog.votre-site.com.

Malheureusement, les moteurs de recherche considèrent un sous-domaine comme un site Web à part entière.

D’un point de vue SEO, il est donc préférable de tout concentrer vos efforts sur un seul domaine en oubliant les sous-domaines.

Préférez de structurer vos URLs selon vos répertoires et/ou vos catégories, par exemple.

https://votre-site.com/blog/

2. Sécuriser vos URLs (https)

Sécuriser votre site sous https est un critère qui contribue à l’optimisation de vos URLs.

Un site web sécurisé avec un certificat SSL procure 3 avantages :

  • Gagner la confiance de l’utilisateur.
  • Se protéger contre les vols de données et donc respecter indirectement le RGPD. En effet, toutes les informations personnelles recueillies sur votre site web sont cryptées.
  • Être compatible avec l’un des 200 critères de l’algorithme de Google (source Google).

Si ce n’est pas encore le cas, migrer votre site Web vers https est un impératif !

Bonus : définissez votre domaine préféré entre votre-site.com et www.votre-site.com mais aussi entre http et https.

Abordons maintenant la partie configurable de vos URLs.

Travaillez-la à chaque fois que vous publiez une nouvelle page et/ou nouvel article de blog.

3. Insérer les mots-clés de votre page sans bourrage

Les mots-clés pour lesquels vous cherchez à positionner votre contenu doivent être utilisés dans l’URL.

En effet, cela indique clairement aux internautes et aux moteurs de recherche l’objet de votre page.

Par exemple, l’URL de cet article est :

https://audreytips.com/optimiser-url-seo

Elle décrit exactement le sujet de cet article avec les mots-clés visés : “optimiser”, “URL”, “SEO” séparés par des tirets.

Comparez-la avec le titre cet article

11 bonnes pratiques pour optimiser vos URLs

Vous remarquez que certains mots comme “pour”, “vos”… ont été supprimés de l’URL.

Ainsi, mon URL est plus courte, mais aussi informative et pertinente par rapport à mon article.

Ensuite, j’ai choisi de ne pas faire figurer le nombre de bonnes pratiques. Il se peut que dans le futur, j’en ajoute de nouvelles. Et je préfère éviter de modifier l’URL de mes articles.

Où placer les mots-clés dans l’URL ?

Google est vague sur le sujet.

Néanmoins, plusieurs études montrent qu’il est préférable de mettre les mots-clés au début de l’URL.

Répéter vos mots-clés dans vos URLs est inutile

C’était une bonne technique dans les années 2000. Depuis, les algorithmes de Google et de Bing sont devenus bien plus intelligents.

Voilà un exemple à ne surtout pas suivre :

https://audreytips.com/ seo/optimisation/optimiser-url-seo

Ca ne donne pas confiance !

En conséquence, vous recevez moins de clics. Or, le taux de clics est aussi un critère que Google analyse pour positionner votre page dans ses résultats.

4. Limiter vos URLs à 60 caractères

11 bonnes pratiques pour optimiser vos URLs - Référencement Naturel (SEO)

La longueur d’une URL influe, comme le souligne l’étude de Backlinko ci-dessus.

Mon conseil : essayez de ne pas dépasser les 60 caractères. Ainsi, votre URL ne va pas être tronquée sur les pages de résultats des moteurs de recherches.

Elle sera donc lisible totalement.

En fait, la longueur n’est pas un problème pour Google ou Bing qui savent traiter des URLs jusqu’à 2048 caractères a priori.

Par contre, cela nuit à la convivialité et à l’expérience utilisateur.

En effet, une URL courte est plus facile à lire, copier-coller, partager sur les réseaux sociaux…

Et même si le gain est faible, chaque tweet, chaque like ou partage sur LinkedIn, chaque épingle sur Pinterest, chaque e-mail… gagnés comptent pour votre référencement directement ou indirectement.

Mon conseil : supprimer tous les paramètres ou caractères superflus pour les utilisateurs et les moteurs de recherche.

5. Séparer les mots avec des traits d’union dans vos URLs

Sans séparateur entre les mots, une URL devient incompréhensible.

https://votre-site.com/louermaisonpiscinefrance

Alors quel séparateur utiliser ?

A priori, les moteurs de recherche arrivent à traiter :

  • “-” : le trait d’union ou tiret du 6,
  • “_” : le trait de soulignement ou tiret du 8,
  • “ “ : l’espace…

Par contre, l’espace va être remplacé par un %20 dans l’URL, ce qui la rend illisible.

https://votre-site.com/louer%20maison%20piscine%20france

Mon conseil : pour optimiser vos URLs, restez classique. Séparez les mots avec des – (tiret du 6 ou trait d’union) qui est le séparateur historique.

https://votre-site.com/louer-maison-piscine-france

6. Utiliser des lettres en minuscules et/ou des chiffres et rien d’autre

11 bonnes pratiques pour optimiser vos URLs - Référencement Naturel (SEO)

(source Perishable Press)

Éliminer tous les caractères spéciaux ou avec accent

Évidemment, il est toujours possible de les encoder.

Mais la lisibilité est moins bonne.

https://votre-site.com/louer-maison-piscine-chauffée

Note : “chauffée” veut dire “chauffée” ! pas évident !

En plus, ça peut perturber le travail des robots d’exploration, voire provoquer des erreurs sur certains navigateurs.

Éviter aussi les majuscules dans une URL

Les majuscules ennuient tout le monde : les internautes et les moteurs de recherche.

En effet l’URL :

https://votre-site.com/louer-maison-piscine-france

est différente de :

https://votre-site.com/Louer-Maison-Piscine-France

Mon conseil : pour optimiser vos URLs, n’utilisez que les lettres de l’alphabet en minuscule et les chiffres.

Bonus : évitez aussi les # (hashtag) dans vos URLs. Ils sont utilisés principalement pour faire pointer un lien vers un endroit précis d’une page.

7. Ne pas utiliser de date dans l’URL

Les dates dans les URLs participent-elles au référencement ?

La réponse est clairement non.

Google dispose d’autres moyens pour connaître la date de publication et de mises à jour de vos pages Web, comme des données structurées par exemple.

En plus, ajouter la date en clair dans l’URL va rendre vos contenus plus rapidement obsolètes aux yeux de internautes.

https://votre-site.com/02/2010/acheter-maison-piscine-france

Par exemple, cette annonce vous paraît un peu dépassée non ?

Ce sera aussi la même chose pour les contenus de votre entreprise même s’ils sont bien à jour.

8. Limiter la profondeur des dossiers sur 2 niveaux

11 bonnes pratiques pour optimiser vos URLs - Référencement Naturel (SEO)

Pour simplifier, les / (slash) dans la partie configurable d’une URL correspondent aux répertoires sur votre serveur.

Il est préférable de vous limiter à 2 niveaux :

  • Racine
    • Dossier
      • Sous-dossier

Concrètement une URL au niveau le plus bas a cette structure

https://votre-site.com/location/vacances/maison-piscine

Mais cela rend l’URL plus difficile à lire et à comprendre.

En plus, les moteurs de recherche considèrent souvent les pages Web au niveau de la racine comme votre contenu de premier niveau et peut-être un meilleur contenu.

Mon conseil : essayez de n’avoir qu’un seul niveau de dossier comme par exemple

https://votre-site.com/blog/

9. Ajouter ou pas le nom de la catégorie dans l’URL

Dans la plupart des CMS, vous rangez vos articles de blog dans des catégories.

Et le nom de la catégorie peut être aussi affiché dans l’URL.

https://votre-site.com/nom-categorie/votre-titre

D’un point de vue SEO, c’est correct si les noms de vos catégories sont significatifs et font du sens pour les utilisateurs.

Par contre, si un jour vous décidez de changer la structure de vos catégories ou leurs libellés, vos URLs vont automatiquement changer et donc n’oubliez pas de faire les redirections nécessaires.

Mon conseil : évitez d’insérer la catégorie dans vos URLs

10. Utiliser des URLs canoniques

Si vous avez 2 URLs avec un contenu similaire, envisagez de :

  • Faire une redirection 301, s’il n’y a pas de raison de maintenir le doublon,
  • Ou ajouter l’attribut de lien rel=canonical, pour conserver des versions légèrement différentes, par exemple la version imprimable d’une page.

Le contenu dupliqué n’est pas vraiment une pénalité tant que vous n’en abusez pas. Par contre, ça nuit au potentiel de votre trafic de recherche.

La page A et son doublon B ont forcément des classements différents dans les moteurs de recherche.

Avec la balise “canonical”, la page A va tout cumuler. Elle est mieux classée. Par conséquent, elle va drainer plus de visiteurs sur votre site Web et vous allez conquérir plus de nouveaux clients.

11. Terminer ou ne pas terminer vos URLs par un Slash

Peu importe !

L’essentiel est de faire un choix et de s’y tenir.

Alors Quel est votre choix ?

https://votre-site.com/blog/votre-titre

ou

https://votre-site.com/blog/votre-titre/

Mes 2 étapes pour optimiser l’URL d’un contenu

11 bonnes pratiques pour optimiser vos URLs - Référencement Naturel (SEO)

1. Utiliser votre titre pour écrire vos URLs

Vu que :

  • Les mots-clés pour lesquels vous cherchez à positionner la page doivent être dans votre titre,
  • Et votre URL doit donner la teneur de votre contenu,

Servez-vous de votre titre pour élaborer la partie configurable de votre URL.

Pas besoin d’avoir une correspondance exacte, ne serait-ce que pour des histoires de longueur.

Mon conseil : essayez aussi que le titre de la page qui s’affiche dans les pages de résultats des moteurs de recherche et le titre visible sur votre page soit très proche.

Ainsi, sur Google, l’internaute vérifie que le titre et l’URL correspondent bien. Puis une fois sur votre site, il n’est pas surpris en lisant le titre sur la page.

Votre taux de rebond ne peut être que meilleur.

2. Enlever les mots “vides”

Un mot vide (ou mot d’arrêt) est un mot non-significatif dans votre texte (source Wikipédia).

Par exemple : « le », « la », « de », “du », « ce », “à”…

Votre titre en a forcément.

Par contre, il n’est pas nécessaire de conserver dans votre URL. Cela aide à raccourcir une URL voire la rendre plus lisible.

Bonus : Avoir des URLs pérennes est le critère le plus important

11 bonnes pratiques pour optimiser vos URLs - Référencement Naturel (SEO)

Suite à la lecture de cet article, vous n’avez pas besoin de modifier l’URL de vos pages uniquement pour y rajouter des mots-clés.

Pour repenser la structure de vos URLs, profitez d’une refonte de votre site Web professionnel.

Rediriger les liens cassés

Si vous modifiez une URL pour une raison quelconque, cela revient à supprimer une page qui est indexée par Google et aussi cité comme référence par d’autres sites.

Alors, ajoutez une redirection 301 depuis votre ancienne URL vers votre nouvelle URL.

Pour ceux qui sont sous WordPress, installez l’extension gratuite Redirection.

Éviter les enchaînements multiples des redirections

Si l’URL A est redirigée vers l’URL B. C’est bien.

Si l’URL B est ensuite redirigée vers l’URL C. C’est pas top.

Faites plutôt pointer l’URL A directement vers l’URL C.

Au-delà de 2 enchaînements de redirection, cela peut même devenir problématique.

  • Pas tellement pour les moteurs de recherche qui vont suivre tous ces enchaînements. Mais comme, toujours, vous leur compliquez la tâche.
  • Mais surtout, pour vos visiteurs, le temps de chargement de la page est plus lent et sur certains navigateurs (en particulier sur mobile) le chargement peut même se bloquer.

Mon conseil : éviter si possible les enchaînements de redirections au minimum.

Comment configurer vos URLs dans WordPress

11 bonnes pratiques pour optimiser vos URLs - Référencement Naturel (SEO)

Configurer vos URLs dans WordPress est ultra facile.

Ouvrez votre console d’administration et rendez-vous dans la rubrique :

Réglages > Permaliens

Et choisissez votre réglage préféré.

Mon conseil : optez pour “Nom de l’article” !

Avec ce réglage, vos URLs sont automatiquement liées à votre domaine sans aucun dossier intermédiaire.

Ensuite, avant la publication d’un article ou d’une page, WordPress va créer l’URL à partir du titre de la page en :

  • Supprimant les accents,
  • Remplaçant les espaces par des – (tiret du 6).

Il ne vous reste plus qu’à travailler un peu votre URL pour l’optimiser.

11 bonnes pratiques pour optimiser vos URLs - Référencement Naturel (SEO)

Pour cela, cliquez sur le bouton “Modifier” sous le titre de votre contenu.

Optimisez votre URL, puis cliquer sur OK !

Note : installez l’extension Yoast SEO qui est bien pratique aussi pour optimiser vos URLs.

Conclusion sur mes 11 bonnes pratiques pour optimiser vos URLs

Qu’est-ce qu’une URL optimisée pour le Référencement Naturel (SEO) ?

Comment en créer une ?

Suivez ces 4 conseils de base, une URL optimisée est :

  • Est lisible et courte,
  • Inspire confiance,
  • Décrit votre contenu,
  • Bien organisée.

Optimiser vos URLs est l’une des tâches SEO les plus faciles à effectuer.

En plus, c’est une question de juste quelques secondes pour donner toutes les chances à votre contenu d’être mieux référencé.

Comme souvent, en Marketing Digital, ce sont des petites optimisations de ce type qui font la différence.

Pour gagner du temps sur ces aspects techniques, pensez à ajouter cette optimisation dans votre check-list de SEO “On page”.

Avez-vous amélioré le référencement de votre site Web d’entreprise en optimisant vos URLs ?


Also published on Medium.