Avec l’émergence du Marketing Digital, il est devenu essentiel de suivre le trafic de son site web.

C’est pourquoi Google a mis en place Google Search Console (GSC), un outil gratuit et très puissant, mais souvent partiellement, voire mal utilisé.

J’ai eu l’occasion d’en parler avec Enrick, notre angel “data” chez #audreytips qui m’a tenu ses propos :

L’utilisation de la Google Search Console est l’un des outils les plus efficaces pour identifier les problèmes, les corriger et même découvrir de nouvelles opportunités de référencement et de croissance du taux de clic sur Google.

Après avoir assimilé cet ensemble d’outils, vous pouvez les utiliser à votre avantage. Toutes ces données vont vous servir à améliorer vos articles, vos pages, obtenir plus de backlinks et mieux optimiser techniquement votre site Web.

Et tout ceci pour un seul et unique objectif : obtenir un meilleur classement dans les résultats de recherche !

C’est essentiel, puisque plus votre site est visible sur Google, plus il va recevoir du trafic organique. Et si vos pages sont bien conçues, vous aurez plus de conversions.

Maintenant, voyons les possibilités qu’offre GSC et comment l’utiliser à son maximum pour prendre les bonnes décisions autour de votre SEO.

Qu’est-ce que la Google Search Console ?

Qu’est-ce que la Google Search Console ?

La Google Search Console permet avant tout aux webmasters de vérifier que leurs sites sont bien indexés par Google.

En effet, le but premier est d’être sûr que le premier moteur de recherche au monde met bien à disposition sur la toile votre site internet et son contenu.

Rien de plus frustrant que de délivrer un site web, un blog et de ne pas être référencé, c’est-à-dire être visible aux yeux de tous.

Avec cet outil, vous mesurez le trafic et les performances de votre site, mais aussi vous arrivez à résoudre les problèmes et à optimiser le classement dans les résultats de recherche.

Ces données sont le bilan de santé, en temps quasi-réel, de votre site Web émis par le docteur Google.

Mais commençons avec un peu d’histoire.

Depuis toujours, Google a donné à ses utilisateurs la possibilité d’analyser leurs sites Web gratuitement. En effet, les Google Webmasters Tools permettaient d’analyser et de vérifier les aspects centraux d’un site Web.

Le 20 mai 2015, les Webmasters Tools ont été renommés en “Google Search Console”. Google justifie le changement de nom par le fait que la notion de “webmaster” est devenue un peu vieillotte.

Quoiqu’il en soit, la Search console dispose surtout une ergonomie plus moderne et pratique et reçoit régulièrement des fonctionnalités supplémentaires. Le gros plus de cette évolution est une analyse beaucoup plus poussée de la performances des résultats de recherche.

Cet outil est un plus indéniable pour tous les entrepreneurs. Mais Google n’offre pas cet outil pour rien :

  • En optimisant votre site Web, vous améliorez la qualité des résultats de recherche et donc globalement nous pérennisons le moteur de recherche,
  • En plus, c’est l’unique moyen pour Google de vous contacter en cas de problème avec votre site, mais aussi de vous orienter vers où il souhaite que nous allions tous.

Pourquoi tout propriétaire d’un site Web doit utiliser la Google Search Console ?

Pourquoi tout propriétaire d'un site Web doit utiliser la Google Search Console ?

Google Search Console a été créé pour suivre facilement les performances de votre site Web.

Votre compte Google Search Console regroupe des informations précieuses pour comprendre quelle partie de votre site Web fonctionne correctement ou pas.

Cela peut concerner des aspects techniques de votre site Web, comme des erreurs d’exploration qui doivent être corrigées. Mais cela donne aussi des indications sur les efforts à apporter sur un mot-clé spécifique, car votre position diminue ou que le volume d’impressions chute.

En plus de consulter ce type de données, vous pouvez être notifié par e-mail lorsque de nouvelles erreurs sont détectées par Google.

Ainsi, vous êtes rapidement informé des problèmes à résoudre.

C’est pourquoi tout entrepreneur qui gère un site Web doit apprendre à l’utiliser !

Utilisez-vous déjà Google Search Console pour votre site Web ?

Non ! Je vous recommande vivement de créer un compte afin que vous puissiez commencer à collecter des données sur votre site Web.

Un outil qui offre de multiples possibilités…

La Search Console met à votre disposition de nombreux outils.

Dans cet article, je vais me concentrer sur 3 grandes sections :

  • La vue d’ensemble,
  • La vue “Résultats de recherche”,
  • Et l’inspection d’URL.

1. La vue d’ensemble

GSC - La vue d’ensemble

C’est votre tableau de bord.

La vue d’ensemble regroupe 3 blocs :

  • Le rapport de performance,
  • Le rapport de couverture,
  • Et des rapports d’amélioration.

Vous retrouvez d’ailleurs ces mêmes rubriques dans le menu de la colonne de gauche.

Vous pouvez ainsi voir le nombre de clics ou les pages contenant des erreurs et les pages qui sont valides.

Je le consulte très rapidement tous les jours essentiellement si Google ne me signale pas d’erreurs.

En effet, il est important de corriger le plus rapidement les erreurs remontées. Non seulement, vous montrez à Google que vous tenez à votre site Web comme la prunelle de vos yeux, mais en plus, cela évite de les voir s’accumuler et de voir passer des heures à les corriger, ce qui n’est pas forcément le plus sympa à faire.

2. La vue “Résultats de recherche”

GSC - La vue “Résultats de recherche”

Dans l’onglet Performances, vous voyez pour quelles pages et quels mots-clés positionnent votre site dans les résultats de recherche de Google.

Dans l’ancienne version de la GSC, vous ne pouviez voir les données que sur les 90 derniers jours. Aujourd’hui, il est possible de voir les données jusqu’à 16 mois. Évidemment, ces données ne sont disponibles qu’à partir du moment où vous avez configuré votre compte.

En consultant régulièrement l’onglet Performances, vous accédez rapidement aux mots-clés ou aux pages qui nécessitent le plus d’attention et d’optimisation.

Cette vue donne 4 indicateurs sur les performances de vos contenus :

  • Le nombre de clics sur votre site internet,
  • Les impressions (nombre de fois où nos pages ont été affichées sur l’écran d’un internaute),
  • Le CTR moyen (Clic Through Rate) qui donne le ratio du nombre de clics sur le nombre d’impressions,
  • Et pour finir la position moyenne qui correspond à la place de votre site dans les résultats de recherche.

Alors par où commencer ?

Dans l’onglet « Performances », il y a aussi des sous-onglets pour afficher les « requêtes », « pages », « pays » ou « appareils ».

Chacune de ces sections peut être triée en fonction du nombre de « clics », « impressions », « CTR moyen » ou « position moyenne ».

Voyons ces différents indicateurs plus en détail.

Clics

Le nombre de clics indique la fréquence à laquelle les internautes ont cliqué sur votre site Web dans les résultats de recherche de Google.

Ce nombre donne une indication sur la performance de vos titres SEO et de vos méta descriptions. Si peu de personnes cliquent sur un de vos résultats, cela signifie qu’il ne se démarque pas assez dans les résultats de recherche. Dans ce cas, il est nécessaire de vérifier quels autres résultats s’affichent sur la page pour comprendre comment optimiser votre extrait de recherche.

La position du résultat a bien sûr également un impact sur le nombre de clics. Si votre page se trouve dans le top 3 de la première page de résultats de Google, elle va automatiquement recevoir plus de clics qu’une page qui se classe sur la deuxième page des résultats de recherche.

Impressions

Les impressions donnent le volume d’affichage dans les résultats de recherche de votre site Web en général ou d’une page en particulier.

Le nombre d’impressions affiché pour un mot-clé donne le volume d’affichage de votre site Web est affiché pour ce mot-clé dans les résultats de recherche de Google. Mais vous ne savez pas encore quelle page se classe pour ce mot-clé.

Pour voir quelles pages se classent pour ce mot-clé spécifique, il suffit de cliquer sur la ligne de ce mot-clé. De cette manière, le mot-clé est automatiquement ajouté en tant que filtre.

Ensuite, vous cliquez sur le sous-onglet « Pages » pour voir quelles pages se classent plus précisément pour ce mot-clé.

Ces pages sont-elles celles que vous souhaitez positionner pour ce mot-clé ?

Si ce n’est pas le cas, améliorez votre contenu en ajoutant ce mot-clé sur cette page, insérez des liens internes à partir de pages ou d’articles pertinents, accélérez le chargement de la page…

Mon conseil : c’est de cette façon que vous allez trouver de nouvelles opportunités de classement dans les résultats de recherche Google.

CTR moyen

Le taux de clics (CTR) est le pourcentage d’internautes ayant vu votre site Web dans les résultats de recherche qui ont également cliqué dans le résultat. Évidemment, plus les positions sont élevées, plus le taux de clics est fort.

Cependant, il y a aussi des actions à mener par vous-même pour augmenter le CTR.

Par exemple, vous pouvez réécrire votre méta-description et le titre de votre page pour le rendre plus attrayant.

Là encore, lorsque le titre et la description de votre site se démarquent des autres résultats, plus de personnes vont probablement cliquer sur votre résultat. Par conséquent, votre CTR va augmenter.

Par contre, cela n’a pas beaucoup d’effet si vous n’êtes pas encore classé sur la première page. Commencez, dans ce cas, à améliorer votre classement.

Position moyenne

Le dernier indicateur est la “position moyenne”.

Elle indique le classement moyen d’un mot-clé ou d’une page spécifique au cours de la période sélectionnée.

Bien sûr, cette position n’est pas fiable à 100 %, car selon leur historique, leur localisation, leur intention… les internautes obtiennent des résultats de recherche différents.

Cependant, cet indicateur global donne toujours une idée si les clics, les impressions et le CTR moyen sont cohérents.

Note : vous avez la possibilité en plus de choisir votre plage de temps à analyser.

3. L’inspection d’URL

GSC - L’inspection d’URL

L’outil d’inspection d’URL aide à analyser une adresse URL en particulier.

Vous pouvez ainsi vérifier que Google détecte et explore bien votre site Internet.

Il vous suffit de faire explorer l’URL de votre choix et d’en extraire son diagnostic.

Pour cela, copiez tout simplement votre adresse URL dans le champ de saisie tout en haut.

Vous récupérez la page à partir de l’index de Google que vous pouvez comparer avec la page telle qu’elle se trouve actuellement sur votre site pour voir s’il existe des différences.

Google vous donne aussi certaines informations techniques sur cette page, comme :

  • Quand et comment Google l’a explorée
  • À quoi elle ressemblait lorsqu’elle a été explorée,
  • Sa compatibilité mobile,
  • Et même des informations sur les données structurées trouvées sur cette adresse URL.

Il peut aussi vous signaler des erreurs sur la page. Cela peut être dû au fait que Google ne peut pas explorer correctement votre page.

Avec toutes ces données, vous gagnez un temps précieux sur la résolution des problèmes d’indexation. Ensuite, demandez l’indexation d’un nouveau contenu ou la réindexation d’un contenu mis à jour sur votre site.

De plus, il est possible de recevoir des alertes lorsque Google rencontre des problèmes d’indexation, de spam ou autres. L’outil va même jusqu’à essayer de résoudre certains problèmes liés au contenu AMP, à l’ergonomie mobile et à d’autres fonctionnalités de recherche.

…et qui aide à améliorer votre référencement naturel

La Google Search Console aide à améliorer votre référencement naturel

Pour aller plus loin, la Google Search Console aide à :

  • Suivre votre référencement sur Google, d’un point de vue global, mais aussi au niveau de d’une page ou d’un mot-clé. Le positionnement ainsi que le nombre de clics sont disponibles pour chaque page. Vous pouvez ainsi regarder et comprendre ce qui marche et génère du trafic.
  • Suivre l’évolution de votre site dans le temps, et ainsi pouvoir réagir rapidement en cas de problème.
  • Mesurer vos actions et l’impact de la création de vos contenus. Vous pouvez alors identifier les contenus à renforcer au niveau de votre SEO.
  • Détecter des opportunités de trafic

Google Search Console dispose aussi de fonctionnalités indispensables, comme :

  • La soumission d’URLs via le sitemap qui notifie à Google toutes vos pages, incluant les nouveautés ou leurs dernières modifications,
  • Ou encore, la suppression manuelle du référencement de vos anciennes pages obsolètes,
  • Mais aussi le monitoring de tous vos liens externes qui pointent vers votre site (backlinks).

GSC - monitorer de tous vos liens externes qui pointent vers votre site (backlinks)

Comme vous l’avez compris, Google search console est un outil indispensable dans l’analyse de votre trafic web. Il est vos yeux sur la toile et permet d’ajuster pratiquement en temps réel votre stratégie SEO.

Pour les plus avertis, il peut même se coupler avec Google Analytics ou Google Data Studio pour en tirer encore plus d’informations, mais aussi avec Google Ads pour optimiser vos campagnes de publicité en ligne.

De nombreuses templates existent sur la toile avec une préférence pour le dashboard de Can You Seo Me qui permet de savoir quelles pages ont le plus d’impression et clics, l’évolution de référencement dans le temps et surtout quels sont les mots-clés qu’il faut travailler.

Conclusion sur Google Search Console, l’outil indispensable pour améliorer votre SEO

La console de recherche Google est un service gratuit fourni par Google qui regroupe un certain nombre d’outils et de rapports pour optimiser leurs sites Web sur la recherche Google.

Il s’agit d’une version mise à jour de ce que l’on appelait auparavant les outils Google Webmaster.

Google Search Console est un service gratuit fourni par Google qui aide à analyser, maintenir et améliorer la présence de votre site dans les SERPs.

Bien sûr, la Search Console n’est pas nécessaire pour être présent dans les résultats de la recherche Google.

Cependant, elle vous aide à comprendre et à améliorer la façon dont Google perçoit votre site Web.

Enfin, vous pouvez être sûr qu’une bonne stratégie SEO se base en partie avec Google Search Console. En l’utilisant régulièrement, vous ajustez de façon dynamique et agile le référencement naturel du site Web de votre entreprise.

Néanmoins, ne perdez pas de vue un prérequis : commencer par bien structurer votre contenu pour qu’il soit Google “friendly”.

Pour résumer en 3 questions

À quoi sert la Google Search Console ?

GSC est un service gratuit mis à disposition par Google pour suivre le référencement de votre site internet ainsi que son trafic en général. C’est aussi un vrai couteau suisse qui vous avertit et vous aide à résoudre tout problème qui pourrait surgir sur l’indexation de vos pages web.

Comment mettre en place Google Search Console ?

Pour installer GSC, rendez-vous sur le site de la Search Console et ajoutez votre site internet comme propriété. Vous devrez prouver que vous êtes bien le propriétaire du site et suivre les instructions qui sont claires et simples. Attendez ensuite quelques jours pour que l’outil commence à collecter de la data issue de votre site web.

En quoi la Search Console est-elle utile pour votre SEO ?

La console facilite l’optimisation du référencement naturel grâce aux données qu’elle vous fournit et à l’analyse que vous pouvez en faire. Vous avez dès à présent tous les éléments pour diriger de façon dynamique votre contenu pour influencer Google dans l’indexation de votre site. Vous pouvez ainsi aller chercher la première page Google sur des mots-clés que vous voulez acquérir. GSC est vos yeux pour naviguer avec votre site internet sur la toile.

Utilisez-vous la Search Console ? Si oui, à quelle fréquence ?