Bien construits, les liens entre les différentes pages d’un même site sont très puissants.

En Marketing Digital, les liens internes sont des liens qui vont d’une page d’un domaine à une autre sur le même domaine.

Ces types de liens sont utiles pour au moins 3 raisons :

  • Permettre aux utilisateurs de naviguer sur votre site Web,
  • Hiérarchiser les contenus présents sur ce site,
  • Diffuser la puissance des liens au sein de votre site.

Afin d’optimiser votre maillage interne, vous devez suivre quelques règles simples.

Votre site sera plus visible sans avoir besoin d’augmenter vos backlinks qui sont les liens.

Pour bien comprendre toutes ces règles à respecter, j’ai demandé à Christian Méline, chercheur et développeur en sémantique seo, de nous les exposer.

Définition simple du maillage inter-contenus

Le maillage interne (ou inter-contenus) est l’ensemble des liens intégrés dans le texte d’une page qui pointent vers une autre page du même site. Il est également préférable que la page cible soit dans le même sous-domaine.

Note : les liens présents dans les menus, le fil d’Ariane, les pieds de page et les barres latérales ne sont pas concernés par ces 5 conseils.

1- L’unicité des liens

Pour optimiser votre maillage inter-contenus, chaque lien d’une page doit d’être unique.

En effet, avoir plusieurs liens d’une page qui pointent vers la même page diminuent l’autorité transmissible de la page.

Par conséquent, nous vous conseillons de procéder à quelques petites vérifications.

Le contenu cible ne doit pas déjà être accessible par ailleurs à partir de la même page.

Il n’est pas présent dans un menu, une sidebar…

Si c’est le cas, vous avez 2 options :

  • Choisir un autre point de mire. Cela est relativement facile pour les très gros sites, mais pas toujours opportun,
  • Créer une connexion distincte. Pour cela, nous vous préconisons d’utiliser les ancres d’url, celles avec un “#”.

En effet, un lien « traditionnel » pointe vers le haut de la page. Celui avec une ancre conduit à un paragraphe spécifique de celle-ci.

En plus, les moteurs de recherche considèrent que de telles liaisons sont dissemblables.

Pour cela, créez, tout d’abord, une ancre singulière dans le texte de destination.

Puis, faites pointer le lien dans le contenu de départ en ajoutant alors “#nomdelancre” à l’url pour le différencier.

Note : cette méthode est toujours d’actualité en 2019.

2- Le nombre de liens

Pour être le plus efficace possible, le ratio entre le nombre de liens sortants et entrants doit être de 1.

Cela veut dire que vous devez vous arranger pour qu’il y ait autant dans chaque sens.

Par exemple, si un de vos articles comprend 5 liens internes, vous devez avoir 5 autres pages qui pointent vers cet article.

Mon conseil : suivez vos liens sur un tableur pour dénombrer ces interdépendances plus facilement. Vous pouvez aussi connaître le nombre de liens entrants et sortants grâce à Yoast SEO si le site Web de votre entreprise est sous WordPress.

La quantité de liens nécessaires dans un contenu Web est plus difficile à déterminer. Le nombre de liens dépend :

  • D’une part, de la taille globale de votre site Web,
  • D’autre part, de la similarité des thématiques de vos articles.

Vous pouvez considérer que généralement, plus il y a de liens, plus l’autorité se transmet.

Pour autant, le texte entre chaque lien dans une page Web doit aussi être suffisant.

Le contingent va donc dépendre du nombre de mots composant votre prose.

De même, les relations entre articles doivent être logiques et sensées.

L’ensemble doit être cohérent aussi bien pour les internautes que pour les moteurs de recherche.

Ainsi, une fiche produit sur une “commode” ne doit pas pointer vers la fiche d’une voiture ou d’un voyage.

3- La puissance du lien

La puissance du lien pour réussir votre maillage inter-contenus

Contrairement aux idées reçues, tous les liens ont un pouvoir égal.

Qu’ils soient placés au début, au milieu ou à la fin de la page, leur valeur est identique.

Par contre, les liens internes ne sont pas visités de la même façon par les robots des moteurs de recherche.

Ce dernier critère est crucial dans la perception de la puissance.

En effet, une quarantaine d’itérations sont nécessaires pour tirer toute la quintessence du lien.

Plus celui-ci est haut dans le contenu, plus il est vu par les robots.

Plus il se trouve en bas de la page, plus il risque d’être visité moins rapidement.

Par conséquent, l’emplacement des connexions est plus déterminant dans une page moins accessible.

Pour pallier à cela, un plan de site est très utile.

Il faut qu’il soit attrayant avec du texte pour chaque lien.

Il aide alors à « maîtriser » le passage des robots de crawl des moteurs de recherche.

Toutes les pages prétendent donc à la même impulsion. Dans ces conditions, vous renforcez votre maillage inter-contenus.

4- Les effets des liens

Vous voulez avoir une idée de ce que cela va donner ?

Des outils de crawl ou de modélisation existent pour cela. Ils vous indiquent aussi l’impact du maillage actuel de votre site.

Vous pourriez être surpris par les résultats !

En effet, vous allez vous apercevoir que :

  • Certaines pages peu importantes sont très puissantes,
  • Inversement, des rubriques plus stratégiques pour votre activité peuvent avoir peu de visibilité.

Par contre, il est facile de rectifier cela en travaillant un peu votre maillage inter-contenus.

Voici notre préconisation : avant de (re)penser toutes vos liaisons entre vos pages, essayez de les modéliser.

C’est le point de départ indispensable pour entreprendre ensuite des actions efficaces.

5- La sémantique du lien

La sémantique précise l’environnement du lien. En plus, elle lui confère les 2 tiers de sa puissance, le tiers restant étant structurel.

Remarque : ce rapport est obtenu suite à des séries de tests effectués en 2017. Le poids de la sémantique oscille entre 50 et 80 % selon les thématiques.

Les textes d’ancres exacts sur les liens ont perdu de leur superbe. En 2019, elles n’apportent plus de gain particulier.

La pertinence de la connexion prend aussi en compte les vocables l’entourant. Par exemple, Google considère une quinzaine de mots avant et après dans le même paragraphe.

Avec des paragraphes bien formulés, vous indiquez précisément aux lecteurs ainsi qu’aux moteurs de recherche le sujet de la page qui se trouve derrière le lien. Si cette interprétation du texte en amont et en aval du lien correspond exactement au sujet de la page qui s’affiche en cliquant sur le lien, sa puissance est renforcée.

Les metamots vous aident aussi à optimiser cet environnement. Placez au moins 3 lexies (ou expressions) de liaisons autour de votre lien.

Pour enrichir encore davantage cette connexité, insérez-les également dans l’intertitre près de l’ancre ciblée.

Bonus – comment équilibrer vos liens entrants et sortants

comment équilibrer vos liens entrants et sortants

Voici une petite astuce facilitant l’équilibre entre liens entrants et sortants selon le nombre de pages.

Tout d’abord 2 cas simples :

Si vous disposez de 2 pages, faites une liaison par contenu, par exemple :

  • Ajoutez un lien dans la page 1 vers la page 2,
  • Et un Lien dans la page 2 vers la page 1.

Remarque : au-delà de 2 pages, nous préférons les liens circulaires au lieu des liens réciproques. Alors, faites un lien par contenu, comme par exemple :

  • Insérez un lien dans la page 1 vers la page 2,
  • Puis, un lien dans la page 2 vers la page 3,
  • Et enfin, un lien dans la page 3 vers la page 1.

Pour terminer, voici un cas plus complexe avec 12 pages :

  • 1 liaison par contenu. 1 vers 2, 2 vers 3, 3 vers 4,…, 12 vers 1.
  • 2 liaisons par contenu : 1 vers 2, 2 vers 3, 3 vers 4,…, 12 vers 1. Puis 1 vers 3, 2 vers 4, 3 vers 5, 4 vers 6,…, 11 vers 1 et 12 vers 2.

Rappel : cette astuce fonctionne que si vous avez plus de pages que de connexions inter-contenus.

Conclusion sur ces règles sur le maillage inter-contenus

Audrey : Merci Christian pour ces règles très simples à comprendre et à mettre en place. Je vais tâcher désormais de mieux équilibrer mes liens internes entre mes pages.

Un maillage interne mal pensé peut pénaliser la visibilité de vos pages.

En optimisant les liens internes que vous insérez dans le corps de texte, vous donnez de la visibilité à vos pages.

Par conséquent, vos positions dans les résultats de recherche vont remonter et vos contenus répondront mieux aux intentions des internautes.

Pour encore plus approfondir cette notion de liens internes, voici mes 7 commandements à suivre.

Comment procédez-vous pour choisir vos liens à insérer dans un contenu Web ? Que pensez-vous de ces astuces ?