YouTube affirme sur son blog avoir plus de 2 milliards de visiteurs mensuels, plus d’un milliard d’heures de vidéos visionnées chaque jour et 500 heures de nouveaux contenus chaque minute (source Oberlo).

Avec de tels chiffres, vous comprenez facilement que l’hégémonie de YouTube n’est plus à démontrer.

Que ce soit pour se démarquer de la concurrence, conquérir de nouveaux clients ou tout simplement obtenir une large audience, il n’y a pas besoin d’être un expert pour comprendre tout l’intérêt de la plateforme.

YouTube affirme sur son blog avoir plus de 2 milliards de visiteurs mensuels, plus d’un milliard d’heures de vidéos visionnées chaque jour et 500 heures de nouveaux contenus chaque minute (source Oberlo).

Mais encore faut-il être en mesure de s’y installer durablement.

Ça fait un moment que je pense alimenter ma chaîne YouTube, mais je trouve toujours une excuse pour repousser le lancement.

En effet, pour l’utilisateur (le viewer), YouTube est un lieu de détente et accessoirement d’apprentissage, mais pour les créateurs de contenus, c’est une toute autre histoire.

J’ai eu l’occasion de rencontrer Stéphane Marin qui travaille pour David Laroche, un Entrepreneur, Coach et Conférencier international autour des thématiques du bien-être, de la performance et de la réussite.

Vu que la chaîne de David sur YouTube abore 640.000 abonnés, je me suis dite que Stéphane pouvait m’apprendre 2 ou 3 astuces pour être plus à l’aise devant la caméra.

Le premier pas, le plus difficile

Le premier pas, le plus difficile

La toute première étape sur la voie vers les 100 000 abonnés, c’est la création de la chaîne.

Dis comme ça, cela peut sembler être une évidence, mais c’est à ce niveau que la majorité des débutants ont le plus de problèmes.

Il ne s’agit pas tant de problèmes techniques, car créer une vidéo est plutôt simple, mais souvent de la peur de l’échec.

L’effrayante perspective de dévoiler un visage, une voix, une personnalité qui ne plairait pas au public.

Une angoisse similaire à celle qu’on ressent avant de faire une présentation en public.

N’attendez pas forcément d’avoir le plan parfait avant de passer à l’action.

La peur pousse souvent à une procrastination, déguisée en recherche de perfectionnisme par exemple.

Mais le fait est que, peu importe ce que vous faites, votre première vidéo ne sera pas parfaite, sauf peut-être, pour votre seul et unique viewer, votre maman.

Autant vous y faire et commencer tôt pour peaufiner votre technique et améliorer le contenu avant que le nombre d’abonnés n’augmente.

Pour réussir sur YouTube, beaucoup de débutants lancent leurs chaînes via une réflexion basée sur une synergie subtile et ingénieuse ; entre peur, timidité et insécurité pour éviter à tout prix que leurs visages apparaissent à l’écran.

Mais gardez à l’esprit que ce sont des humains de l’autre côté de l’écran.

Et si vous choisissez ce type de format, pensez donc à apparaître régulièrement à l’écran pour que vos abonnés puissent s’attacher à une figure humaine.

Commencer avec les moyens du bord

Réussir sur YouTube - Commencer avec les moyens du bord

Il est tout à fait légitime de vouloir faire des vidéos de bonne qualité.

Mais inutile de se ruiner pour un début.

Une vidéo 4K, réalisée par une équipe de production, n’est pas essentielle.

Un trépied, un micro cravate, une bonne lumière et votre iPhone sont amplement suffisants.

Le seul aspect sur lequel porter une attention particulière et impérative est la qualité du son.

Songez d’ailleurs à acheter une bonnette contre le vent si vous pensez tourner en plein air.

Enfin, n’oubliez pas que c’est en forgeant qu’on devient forgeron.

Évitez donc de perdre trop de temps au montage à vous demander si le public va aimer.

Ce dernier peu avare de commentaire est une source intarissable de feedback pour améliorer vos prochaines publications.

Le plus important au début, c’est de tourner, pour acquérir de l’expérience.

Comment rester zen face à la caméra ?

Comment rester zen face à la caméra ?

S’il vous arrive d’avoir le trac face à la caméra, rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul dans ce cas.

Avant tout, il est essentiel d’accepter qu’il soit logique de ne pas être à l’aise devant la caméra.

Une boule au ventre, la gorge serrée et ne pas savoir quoi faire avec ses mains, toutes ses sensations sont absolument normales.

Même les meilleurs entrepreneurs ou les dirigeants des plus grandes entreprises passent par cette étape.

Pour gagner en confiance face à l’objectif de la caméra, il y a cependant quelques principes simples.

Avant toute chose, vous devez prendre conscience du fait qu’être à l’aise devant la caméra est une question d’habitude.

À force de tourner beaucoup de vidéos, vous allez développer une aisance qui va ôter cette peur de l’objectif.

La confiance en soi est conditionnelle et s’acquiert via la répétition.

Pourtant, même avec le temps, l’habitude, vous continuerez à rater de nombreuses prises et c’est normal.

Ne vous stressez pas, tout le monde recommence encore et encore jusqu’à être naturel.

Plus vous allez vous stresser sur la nécessité d’être à l’aise face à la caméra, plus vous allez ressentir de l’inconfort.

Donnez-vous le droit de faire des erreurs face à cet objectif si intimidant. Vous avez le droit d’être vulnérable, d’être juste vous-même, sans même avoir l’obligation de mettre ce masque de ce personnage cool et relaxe.

De toute façon, quoiqu’il arrive, vous serez aimé par certains et détesté par d’autres.

Rappelez-vous également que le stress est un mécanisme de défense, dans lequel vous vous projetez dans un futur dangereux ou déplaisant.

Essayez donc de relativiser.

Car le pire qu’il peut vous arriver, c’est de faire peu de vues et d’être critiqué par 2 “haters”.

Vous vous en remettrez sûrement.

1. Trouver un sujet qui vous passionne

Trouver un sujet qui vous passionne

L’une des clés pour vaincre le stress et gagner en naturel est de parler dans vos vidéos de sujets qui vous passionnent.

En choisissant de vous entretenir avec vos abonnés YouTube sur des sujets qui ont de l’intérêt pour vous, vous allez être guidé par une force intérieure.

Vous serez plus inspiré et vous pourrez enregistrer plus naturellement vos vidéos.

2. Définir vos objectifs

Pour réussir sur YouTube, vous devez également définir vos buts.

En effet, comment savoir que vous avez réussi si vous n’avez d’objectifs.

Voici quelques questions que vous devez vous poser :

  • Pourquoi faites-vous vos vidéos ?
  • Qu’est-ce que vos viewers vont pouvoir en tirer ?

Ainsi, vous allez trouver la motivation nécessaire pour vaincre votre peur de la caméra.

3. Peaufiner sa préparation

Avoir une bonne préparation.

Quel que soit le projet, si vous êtes bien préparé, vous êtes plus confiant et vous stressez moins.

Dans le cas de la vidéo, c’est d’autant plus vital pour ne pas être déboussolé face à la caméra.

Si vous souhaitez enregistrer une vidéo sur un sujet que vous ne maîtrisez pas, faites des recherches préalables. Essayez de structurer au maximum le message à faire passer aux internautes qui vont regarder votre vidéo.

4. Vous n’êtes pas parfait

La perfection n’est pas de ce monde.

Alors, ne vous attendez donc pas à ce que votre vidéo soit absolument irréprochable.

En prenant conscience de cela, vous êtes nettement moins influencé par cette peur de ne pas réussir votre enregistrement et qui vous empêche d’être naturel.

Au contraire, dites-vous que les critiques et commentaires qui sont abondants sur YouTube vous serviront à améliorer vos prochaines vidéos.

5. Respirez et visualisez

Apprenez à vous contrôler.

En effet, la peur de l’objectif entraîne des changements de votre comportement.

Par exemple, souvent le débit de parole s’accélère.

Prenez le temps de ralentir et de respirer profondément afin d’aérer votre esprit.

S’il le faut, marquez un très court temps d’arrêt, puis reprenez posément le cours normal de vos idées.

Avec ces changements de fréquence, vous allez vaincre votre stress face à la caméra, tout en rendant votre vidéo plus vivante.

Pour vous aider dans cet exercice de self-contrôle, imaginez que vous êtes vraiment en face d’une personne à qui vous souhaitez passer votre message.

Si vous avez du mal à visualiser cette personne imaginaire dans vos pensées, mettez une photo devant la caméra ou bien sollicitez directement cette personne.

6. Souriez

Juste un sourire, pendant 30 secondes face à votre caméra, crée une impulsion neurologique qui modifie la biochimie de votre corps.

Souriez naturellement vous aide à conquérir votre zone d’inconfort et donc vous sentir plus à l’aise.

Assurer votre présence sur les réseaux sociaux

Assurer votre présence sur les réseaux sociaux

Je préfère vous le dire franco.

Vous ne trouverez pas vos 100 000 abonnés uniquement sur YouTube.

L’utilisation que font les gens aujourd’hui des réseaux sociaux est très interconnectée.

C’est pourquoi je vous déconseille de concentrer tous vos efforts uniquement sur YouTube.

Vous devez également vous positionner sur les autres réseaux sociaux : Facebook, Instagram, TikTok, Snapchat…

Cette stratégie est une évidence en Marketing digital et pourtant combien de personnes misent tout juste sur un réseau social, comme Instagram pour ne pas le nommer.

Votre objectif doit être de construire un écosystème durable pour fédérer une communauté fidèle.

Par ailleurs, avec une présence sur plusieurs plateformes, vous optimisez vos chances de succès.

En effet, rien ne prouve que YouTube va être le canal sur lequel vous connaîtrez le plus de succès.

La plupart du temps, votre présence sur une plateforme se développe bien plus vite que sur les autres.

Donc si l’un de vos multiples comptes de réseaux sociaux connaît plus de succès, vous allez vous en servir comme tremplin pour booster votre chaîne YouTube.

En outre, votre audience va apprécier de vous retrouver sur plusieurs canaux. ET cerise sur le gâteau, vous allez les fidéliser davantage.

Alors, levez-vous et construisez la matrice de votre succès maintenant.

audrey : merci Stéphane pour tous ces bons conseils pour être à l’aise devant la caméra. Je me permets d’ajouter qu’il faut tourner quelques dizaines de vidéos pour trouver son style et réellement se faire plaisir.

Conclusion pour réussir sur YouTube face à la caméra

Celui qui veut déplacer une montagne commence à prendre une pierre à la fois.

Comment réussir sur YouTube est une question complexe, qui commence par “aimer être face à la caméra et se sentir bien avec elle”.

Au-delà de tout l’aspect technique et opérationnel d’une chaîne YouTube à succès, c’est surtout votre volonté qui vous mène à la réussite.

La peur de l’inconnu ou de l’échec ne doit pas suffire à réfréner vos envies d’épanouissement.

C’est donc maintenant qu’il faut se lever et agir dans ce sens quitte à commencer avec un smartphone et un micro-cravate.

Et pour démarrer, puisqu’il fait se jeter à l’eau, testez-vous avec Facebook Live.

Pour résumer en 3 questions

Faut-il s’investir sur YouTube ?

YouTube est sans contexte une plateforme de communication puissante. Mais ne négligez pas pour autant les autres réseaux sociaux. Vous allez pouvoir offrir à votre audience votre contenu décliné sous différents formats.

Comment être à l'aise face à la caméra ?

Réussir sur YouTube implique inévitablement d’être à l'aise face à la caméra. Vous n’atteindrez jamais les 100 000 abonnés en bafouillant ou en transmettant votre ennui ou inconfort. Tout d’abord, acceptez vos défauts. Ensuite, déterminez pourquoi vous faites des vidéos et comment elles vont aider vos viewers. Enfin, trouvez un sujet qui vous passionne, préparez-vous, respirez et souriez.

Comment se lancer sur YouTube et quel matériel faut-il ?

Dans un premier temps, vous aurez peu de viewers. Alors, ayez juste le courage de vous lancer. Puis, avec le temps vous vous allez vous améliorer et vous pourrez investir dans du matériel plus professionnel.

Est-ce que pour vous être face à une caméra est frustrant, bloquant ? Pensez-vous qu’optimiser votre relation avec la caméra et votre audience est l’une des clés du succès de votre chaîne ?