Je suis certaine que vous ne savez pas trouver des titres d’emails qui soient remarquables ?

Pourtant, c’est le premier pas pour être lu.

En effet, vos prospects et donc futurs clients reçoivent en moyenne 39 emails par jour (source Digitiz).

Alors comment faire la différence dans la boite mail ?

Et c‘est Mélanie, notre angel “Email & Copywriting” qui m’a donné la réponse :

Cela se joue sur les titres d’objet de vos emails ! Et non seulement vous captez l’attention de votre lecteur, mais vous serez remarqué et donc remarquable… Une sacrée différence pour vous démarquer de vos concurrents en tant qu’entrepreneur.

L’idée de cet article m’est venu, l’autre jour quand je regardais les statistiques de mes taux d’ouverture. J’ai alors noté les structures de titres qui marchent le mieux afin de les réutiliser et je vous en fais part dans cet article.

Dès à présent, augmentez le taux d’ouverture de vos emails et donc proportionnellement vos taux de clics et de vente grâce à ces techniques (et ainsi conquérir de nouveaux clients).

Nous aborderons ces structures de titre d’objet qui cliquent, puis nous parleront ensuite de l’A/B testing pour avoir davantage de données et nous parleront de l’importance des statistiques pour être toujours plus lu.

Les 4 structures de titres d’objet d’emails qui cliquent à tous les coups

Les 4 structures de titres d’objet d’email qui cliquent à tous les coups

1. Le titre curiosité

L’humain est curieux, c’est un fait. Il aura toujours l’envie de satisfaire sa curiosité !

Pour cela, donnez-lui très envie d’ouvrir votre mail en insinuant de la curiosité.

Ok, c’est bien beau tout cela, mais concrètement comment y arriver ?

La nouveauté, l’inédit et l’insolite sont des mots qui font toujours cliquer.

Parlez d’une méthode, de techniques ou encore d’outils sans dire vraiment ce que c’est. Votre lecteur devra cliquer pour connaître ladite méthode pour réaliser les X bénéfices.

Par exemple, nommez votre méthode par des acronymes. Connaissez-vous la méthode HP ? D’un coup, votre lecteur veut savoir ce qui se cache derrière ces 2 lettres.

Il n’y a rien de mieux que de lire la presse à scandale sur le web pour s’inspirer de ce genre de titre et attiser la curiosité.

2. Le titre promesse

Dans cette ligne d’objet d’email, le titre aborde une solution au problème de vos prospects. Ils sont bien souvent construits comme suit :

        Comment obtenir [bénéfices] grâce à [votre solution/méthode] en temps.

Vous pouvez bien sûr mélanger cet objet en y incluant de la curiosité et parler de votre nouvelle méthode.

Si dès l’objet, votre lecteur lit que vous répondez à un de ces problèmes principaux, alors cela va lui donner envie de connaître la suite

3. Le titre surprenant ou WTF

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un objet de mail sorti de nulle part. Cette structure de titre d’objet d’email n’est pas à utiliser souvent. Car pour être surpris, il faut l’utiliser avec modération.

Je pense que quelques exemples vous parleront plus :

  • Je quitte tout…
  • Poisson…
  • Ce matin…
  • La révélation…
  • Pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt…

Tous ces titres surprenants ne sont là que pour une fois aiguiser la curiosité de vos lecteurs. On veut savoir ce qui se cache dans le contenu de l’email, alors vos abonnés vont cliquer.

4. Le titre d’objet d’email personnalisé

Pour utiliser cette structure, il faut bien évidemment demander le prénom de vos lecteurs dans le formulaire d’inscription ou les pop-ups de votre site… Sinon, ça marche beaucoup moins bien.

Il a été montré qu’un titre d’objet qui contient le prénom du lecteur augmente le taux d’ouverture jusqu’à 50 % (source Marketing Dive).

Afin de connaître ce qu’il convient de mieux à votre audience, il va falloir faire des tests, c’est à ce moment que rentre en compte l’A/B testing. Vous serez tout dans la suite de cet article.

L’A/B test pour valider un objet d’email

L’A/B test pour valider vos objets d’emails

L’A/B test disponible sur la plupart des répondeurs (parfois en version payante) permet d’envoyer 2 variantes d’un même mail.

Dans la plupart du temps, l’autorépondeur prend 50 % de votre audience et envoie le premier mail et le deuxième mail aux 50 % restant.

Cela vous permet de tester au moins 2 titres d’objets différents et ainsi d’accumuler 2 fois plus de données.

Vous pouvez paramétrer votre auto-répondeur de façon à ce qu’il prenne uniquement 20 % de votre audience (par exemple). L’autorépondeur enverra la version des deux titres uniquement à eux.

Et en fonction du titre qui aura eu le plus de taux d’ouverture, vous pouvez envoyer l’email aux 80 % restant de votre audience.

Suivez vos statistiques

En examinant régulièrement vos statistiques, vous adapterez vos titres d’objets d’emails ainsi que vos contenus à votre audience.

Les statistiques importantes à suivre sont :

  • Les taux d’ouvertures,
  • Le taux de clics,
  • Les réponses à vos emails,
  • Vos nombres de ventes grâce à l’emailing…

Grâce à ce suivi, vous savez quels titres d’objet emails fonctionnent le mieux pour vos lecteurs et ainsi adapter votre stratégie de newsletter.

Conclusion sur les objets d’email qui cliquent

Les 4 types d’objet d’email qui fonctionnent le mieux sont :

  • Le titre curiosité,
  • Le titre promesse,
  • Ou encore, le titre surprenant,
  • Et le titre personnalisé.

Faites de l’A/B testing afin d’obtenir plus de données et de comprendre au mieux votre audience.

Régulièrement, ouvrez vos statistiques afin d’adapter votre stratégie de newsletters.

La performance de vos objets d’emails se retrouve dans le taux d’ouverture.

Pour résumer en 3 questions

Quelle est la meilleure technique pour que vos campagnes d’emails soient lues ?

S’il y en avait qu’une seule à retenir, c’est non pas d’écrire à votre audience, mais pour votre audience. Plus vos emails seront impactants, plus vous serez lu. Il est prouvé que 64 % des personnes interrogées lisent d’abord les mails en fonction de l’émetteur, puis 47 % lisent en fonction du titre. Créez ce lien, cette connexion et vos lecteurs liront vos emails. Démarquez votre entreprise grâce à ces stratégies de Marketing Digital.

Comment créer cette connexion avec votre audience ?

Soignez votre mail de bienvenue ! Le taux d’ouverture de cet email est de 81 %. C’est ici qu’il faut faire la différence.

Un auto-répondeur à conseiller ?

Mailchimp, Sendinblue ou encore MailerLite qui est gratuit jusqu’à 1000 contacts ce qui permet déjà de faire beaucoup de choses. En plus, il est simple d’utilisation (et très intuitif).

Combien de temps passez-vous sur la rédaction de l’objet de vos emails ?