Besoin d’éclaircissements entre un emailing et une newsletter ?

Vous n’êtes pas le seul !

Les newsletters viennent immédiatement à l’esprit d’un entrepreneur quand nous évoquons avec lui l’Email Marketing.

Mais les newsletters ne sont pas la seule façon de communiquer avec vos clients et prospects via email.

Il y a aussi les emailings, appelés aussi séries d’emails automatisées ou encore autorépondeurs. Ils sont principalement destinés à envoyer des messages ciblés à la bonne personne au bon moment.

Bien cerner les différences entre un emailing et une newsletter est important.

En effet, en maîtrisant les différences entre ces 2 formes de campagnes d’emails, vous allez exploiter à fond le potentiel de l’Email Marketing pour votre entreprise.

Tout d’abord, l’envoi d’un emailing et d’une newsletter n’ont pas du tout le même objectif.

Et ce n’est pas Laurent qui va me contredire :

L’objectif final d’une newsletter est avant tout de fidéliser, alors que l’objectif d’un emailing ou autorépondeur est d’accompagner vers une vente ou une prise de rendez-vous.

À la fin de cet article, j’espère que vous pourrez distinguer les différences entre une newsletter et une série d’emails automatisée, afin de pouvoir les mettre en place au sein de vos actions de Marketing Digital.

Préambule : cet article se concentre essentiellement sur les entreprises ayant une activité B2B – c’est-à-dire avec une offre destinée à d’autres entreprises.

Mais les mêmes principes s’appliquent pour les sites de e-commerce B2C.

Newsletters vs séries d’emails automatisées

Newsletters vs séries d’emails automatisées

Pour les experts du Marketing Digital :

  • Les newsletters sont des journaux sur Internet, support pour diffuser des actualités pertinentes à propos de votre entreprise,
  • Tandis qu’une série d’emails automatique stimule une offre spécifique et pertinente pour son destinataire.

Par contre, pour vos clients et prospects, c’est la même chose. Après tout, un email est un email.

Ils demandent juste des informations sur un sujet donné en rapport avec leurs besoins et votre activité ou votre offre de produits et/ou services.

Finalement, pour vos destinataires, peu importe le type d’email, tant que son contenu est bien structuré et en accord avec leurs attentes.

Voilà un point commun : la pertinence du contenu !

  • Vos destinataires ne veulent recevoir que du contenu approprié,
  • Et les équipes Marketing veulent diffuser du contenu convaincant, à la bonne personne et au bon moment.

Mon conseil : avec le flux constant d’e-mails qui envahissent nos boîtes de réception, il est indispensable de n’envoyer que des e-mails super efficaces.

Est-il logique de traiter les newsletters différemment des autorépondeurs ?

De nombreuses entreprises ont mis en place 2 équipes distinctes :

  • Une équipe pour gérer les emailings (ou séries d’emails),
  • Une autre pour leurs newsletters.

Cela peut sembler logique puisque :

  • La newsletter est considérée comme un outil Marketing donc pris en charge par le Marketing,
  • Et les séries d’emails automatisées comme un outil d’aide à la vente, qui revient naturellement donc à l’équipe commerciale.

Cependant, une telle répartition des rôles engendre aussi quelques inconvénients.

En particulier, comme les bases de contacts sont différentes, aucun suivi ne peut être fait sur l’impact des réponses de l’un sur l’autre.

Heureusement, cette frontière a tendance à disparaître avec la montée en puissance de l’email automation et la mise en place des outils CRM.

Précision : quoiqu’il en soit, n’envoyez vos emails qu’à partir d’une base de données d’adresses e-mail que vous avez collectées auprès de personnes qui ont choisi de recevoir vos emails.

C’est une contrainte qui ne date pas d’hier. Mais depuis quelques années, le RGPD a renforcé les droits des internautes. Respectez toujours ses règles pour sécuriser votre activité en ne la mettant pas en danger.

Fidéliser vos destinataires avec votre Newsletter

Fidéliser vos destinataires avec votre Newsletter

Une statistique pour commencer :

83 % des équipes Marketing B2B utilisent des newsletters dans leur stratégie de Marketing de Contenu (source Hubspot).

C’est donc une pratique très courante !

Alors, si sur le site Web de votre entreprise, votre formulaire indique “abonnez-vous à ma newsletter”, vos abonnés s’attendent à recevoir de l’information et pas des e-mails commerciaux.

Votre newsletter est similaire à un journal traditionnel avec :

  • Un rythme de publication clair (quotidien, hebdomadaire, mensuel…),
  • Des contenus informatifs qui doivent intéresser vos lecteurs.

Par exemple, notre newsletter sur #audreytips reprend nos 3 derniers articles et est envoyée tous les vendredis.

Concevoir votre newsletter avec un modèle et des sections prédéfinies

La meilleure façon de concevoir votre newsletter est de commencer par créer un modèle pour bien organiser son contenu en différentes sections.

Ces différentes sections comportent des nouvelles sur votre entreprise, des mises à jour de produits, des invitations à des événements…

Par exemple, votre modèle de newsletter peut être organisé ainsi :

  • Un message de bienvenue,
  • À la Une : un extrait de votre dernier article sur votre blog d’entreprise avec un lien pour lire la suite sur votre site,
  • L’astuce de la semaine avec un conseil détaillé pour aider vos lecteurs sur un problème particulier,
  • Sans oublier des liens vers vos comptes sur les réseaux sociaux pour encourager vos lecteurs à vous suivre.

Vous ne devez pas inclure forcément autant de sections dans votre newsletter.

Par contre, structurer votre newsletter en différentes sections comme un journal traditionnel est sans conteste la bonne façon de procéder.

En plus, en organisant ainsi votre contenu, il est tout de suite plus facile :

  • D’établir le calendrier éditorial de votre newsletter,
  • De partir à la recherche, au sein de votre entreprise, des informations nécessaires pour concevoir vos prochaines newsletters.

Une newsletter est au format HTML

Les newsletters ressemblent aux journaux traditionnels. Elles sont destinées à susciter l’intérêt de vos abonnés en publiant de bons contenus généralistes.

Alors, comme votre newsletter doit avoir l’apparence d’un journal ou donner la sensation d’un magazine, sa présentation est attrayante avec des images et une mise en page plutôt travaillée.

C’est pourquoi la plupart des newsletters sont éditées au format HTML.

Les objectifs d’une newsletter sont nombreux, notamment :

  • Accroître la notoriété de votre marque,
  • Obtenir de l’engagement de la part de vos destinataires,
  • Et les fidéliser…

Précision : un modèle n’implique pas que votre newsletter doit être figée. Votre modèle doit aussi évoluer en fonction des besoins et comportements de vos contacts.

Conquérir de nouveaux clients avec des séries d’emails automatisées

3 différences entre un autorépondeur et une newsletter

La série d’emails automatisée est une pratique beaucoup moins répandue. Je pense que moins de la moitié des entreprises B2B l’ont mis en place.

Et je le déplore, car c’est un outil de prospection très efficace.

A contrario d’une newsletter, une série d’emails automatique se déclenche selon le comportement d’un internaute sur le site Web de votre entreprise.

Pour bien comprendre, voici 2 exemples qui déclenchent un envoi automatique d’email :

  • Juste après une inscription à votre newsletter pour souhaiter la bienvenue à ce nouvel abonné,
  • Dès la prise d’un rendez-vous pour confirmer la date, l’heure et le lieu à votre interlocuteur…

C’est aussi pour cela que les emailings ou série d’emails automatiques sont aussi appelés par les informaticiens des emails transactionnels.

Certes, il est toujours très important de fournir du contenu utile pour votre destinataire, mais avec comme objectif de stimuler les ventes.

Plus précisément en B2B, cela consiste à inciter vos prospects à prendre contact avec votre équipe commerciale.

En effet, conclure une prestation de services ou acheter un produit dans le cadre professionnel nécessite souvent au moins un contact avec une personne de l’entreprise.

L’objectif de vos efforts Marketing consiste donc à déclencher ce rendez-vous.

Pour cela, vous devez Voici quelques autres exemples d’objectifs et de contenus d’un email transactionnel :

  • Résoudre un problème d’un prospect en lui donnant des informations importantes à ses yeux,
  • Gagner la confiance d’un prospect en lui montrant que votre entreprise et/ou vos produits sont la meilleure solution,
  • Encourager un prospect à prendre contact à vos commerciaux pour mieux connaître votre offre de produits et/ou services…

Déclencher vos séries d’emails automatique selon le comportement d’un internaute

Prenons un exemple.

Un visiteur sur votre site Web télécharge une brochure sur l’un de vos produits et/ou services. A priori, vous pouvez en conclure qu’il se renseigne sur ce produit ou service.

Commencez par mettre en place un système pour demander l’adresse email avant le téléchargement de cette plaquette qui va en plus marquer ce contact avec « Intérêt tel produit » dans votre base de contacts.

Ensuite, élaborez ensuite une série d’emails automatisée pour lui donner confiance envers votre société. Par exemple, décrivez votre mission, votre solution, ses avantages pour résoudre son problème…

Chaque contenu de cette série d’emails est créé afin de convertir ce visiteur en un prospect qualifié qui va prendre contact avec vous.

Voici un exemple d’une série d’emails suite au téléchargement d’une brochure de l’un de vos produits ou services :

  • #1 : un message de bienvenue avec le lien pour télécharger la brochure,
  • #2 : une présentation succincte de votre entreprise et pourquoi vous pouvez l’aider,
  • #3 : une description brève du produit et/ou service en relation avec la brochure,
  • #4 : une description brève des avantages que procurent votre produit ou services avec un cas client,
  • #5 : les 3 réponses aux questions les plus fréquentes sur votre produit avec un lien vers vos FAQ,
  • #6 : un bref résumé du contenu de l’échange typique lors d’un appel de découverte…

Évidemment, tous ces mails ne sont pas envoyés simultanément, laissez quelques jours entre chaque envoi. Et on parle bien d’automatique. Ce qui veut dire qu’une fois la séquence définie, les envois se font sans aucune intervention humaine.

Mon conseil : regardez régulièrement les statistiques clé de vos envois pour régler tous les paramètres clé comme la durée entre 2 mails.

Votre intention est donc de motiver vos prospects à réserver un appel avec l’un de vos commerciaux.

Les mails d’un emailing sont souvent au format de texte brut

Les mails d’un emailing sont souvent au format de texte brut

Contrairement aux newsletters au format HTML, les emailings sont généralement présentés :

  • Sous la forme de texte brut,
  • Sans mise en page élaborée, ni photo, ni graphique…

Cette simplicité crée une relation plus personnelle avec votre lecteur. En effet, un texte brut est le genre d’email que vous recevez d’un ami.

En plus, le texte de ces mails est très court et parfaitement lisible sur un mobile.

Vous voyez donc que le contenu d’un emailing ou autorépondeur est très différent de celui d’une newsletter :

  • Un autorépondeur met en avant les fonctionnalités et les avantages d’un produit ou d’un service, éventuellement un tarif, voire une offre promotionnelle,
  • Les appels à l’action de chacun des emails de la série incitent à prendre contact avec vous pour obtenir de plus amples informations sur votre produit et/ou service.

Note : en B2C, les appels à l’action redirigent vers des pages de destination pour passer directement commande, sauf si vos produits ne sont pas susceptibles d’être achetés directement sur Internet.

Insérer trop d’appels à l’action est l’erreur la plus courante que je vois trop souvent dans une série d’emails automatisée.

Certains entrepreneurs pensent que c’est la meilleure façon pour que votre destinataire achète quelque chose.

En fait, c’est plutôt contre-productif.

En effet, trop de choix entraîne souvent aucun choix.

Mon conseil : restreignez vos emailings à un seul objectif.

Autrement dit, un seul appel à l’action en adéquation avec la maturité de votre destinataire dans votre entonnoir de vente.

Ainsi, l’objectif de votre email est évident pour votre prospect et plus facilement mesurable pour vous.

Choisir entre une newsletter et un emailing

Choisir entre une newsletter et un emailing

Voici 6 points à garder en mémoire lorsque vous concevez une campagne d’emails :

  • Générer des ventes avec des séries d’emails automatisée,
  • Ou diffuser une newsletter à des fins d’information, sans objectif de vente.
  • Alimenter un prospect en information pertinente en fonction de son comportement pour l’inciter à prendre contact avec vous,
  • Ou développer la confiance de vos destinataires avec une newsletter, qui devient une source d’informations de grande valeur,
  • Les séries d’emails fonctionnent mieux sous la forme d’e-mails en texte brut. Ils doivent être brefs et ne pas contenir de graphiques ou d’HTML. Les liens doivent être clairs et évidents et contenir l’URL complète exacte.
  • Ou élaborer votre newsletter comme un magazine ou un journal au format HTML, avec des sections pour permettre aux lecteurs de scanner rapidement pour trouver le contenu qu’ils veulent lire.

Mon conseil : évitez les mélanges si vous ne voulez pas perturber vos destinataires :

  • Avec des messages de vente agressifs dans une newsletter, les désabonnements augmentent.
  • Avec trop de messages informatifs non-pertinents, vos destinataires sont perdus et les prises de contact avec les commerciaux diminuent.

Et si besoin, Greg de “vivez-bloguez” a listé d’autres différences entre un autorépondeur et une newsletter.

Pourquoi combiner newsletters et emailings ?

Pourquoi combiner newsletters et emailings ?

Certes, il y a des différences entre un emailing et une newsletter, mais ils ont aussi ont des objectifs communs :

  • Procurer de l’aide à vos destinataires,
  • Fournir des informations de grande valeur et cohérente,
  • Gagner la confiance…

La satisfaction de vos contacts est essentielle pour assurer un bon taux d’ouverture de vos emails, pour générer des clics, mais aussi accroître votre base d’adresses email.

Pour toutes ces raisons, votre entreprise a besoin d’une newsletter.

Mais en plus d’aider vos lecteurs, vous devez également générer du chiffre d’affaires.

Pour cette raison, vous avez également besoin de séries d’emails automatiques (ou emailings).

C’est basique !

C’est pourquoi il est tout à fait possible de diffuser régulièrement une newsletter et d’exécuter en parallèle des séries automatisées d’emails, en fonction du comportement de certains destinataires sur le site Web de votre entreprise.

En fait, c’est exactement ce que vous devez faire :

  • Fournir régulièrement un contenu informatif de qualité,
  • Et en parallèle, cibler certains destinataires avec des séries d’emails automatiques incitant à la prise de contact.

Conclusion sur les différences entre un emailing et une newsletter B2B

Faire la distinction entre un emailing et une newsletter est important.

Maîtriser ces 2 formes de campagnes d’emails permet de planifier et de déployer des campagnes de marketing optimisées et efficaces.

Mais c’est souvent moins simple que cela ne paraît !

Analysez bien ce que vous mettez en avant sur le site Web de votre entreprise :

  • Abonnez-vous à ma newsletter !
  • Ou téléchargez ce document sur un sujet donné au format pdf.

Une newsletter diffuse des informations de grande valeur et fidélise vos destinataires.

Les emailings (ou autorépondeurs ou série d’emails) se déclenchent selon un comportement d’un internaute et enchaînent automatiquement des emails pour l’inciter à prendre contact avec vous.

Du moins, je pense que c’est comme ça que cela devrait toujours être !

La principale différence entre une newsletter et un emailing est leur objectif :

  • Une newsletter est envoyée pour informer les destinataires périodiquement. Idéalement, elle ne doit pas viser à vendre ou générer des prospects.
  • Une série d’emails automatisée est un formidable outil de prospection en B2B. Ces e-mails sont principalement utilisés pour stimuler les ventes.

De nombreuses entreprises diffusent à la fois des newsletters et des emailings.

En fait, c’est la stratégie gagnante !

Cependant, les objectifs de ces 2 types d’email doivent être bien définis.

Si une newsletter devient trop axée sur les ventes, les abonnés apprennent à classer les messages du marketing comme des argumentaires de vente déguisés.

Si vous ne devez retenir qu’une seule chose, la voici : pour satisfaire vos prospects et clients, mais aussi gagner de l’argent pour votre entreprise, vous devez constamment fournir de la valeur ET promouvoir vos services.

Et le Marketing via email est le levier du Marketing Digital le mieux adapté.

Alors n’hésitez pas à vous inspirer de ces 4 types de contenus qui améliorent les performances de vos campagnes d’emails.

Pour résumer en 3 questions

C'est quoi une newsletter ?

Les newsletters par e-mail sont des emails envoyés régulièrement qui regroupent du contenu informatif ou un résumé d'un contenu publié sur votre site Internet. Les newsletters sont souvent envoyées à l'ensemble ou à un segment de votre base de contacts.

Qu'est-ce que l'emailing ?

Les emailings ou série d'emails tentent de persuader un destinataire qui a accepté de recevoir des e-mails de votre part, de prendre contact avec vous. Ces emails sont envoyés automatiquement selon des règles sur le comportement d'un destinataire. Ainsi, il est peu probable que 2 de vos destinataires reçoivent le même mail au même moment.

Quelles sont les principales différences entre un emailing et une newsletter ?

Les emailings font référence aux messages envoyés à vos abonnés dans le but de réaliser une vente. Même si les newsletters ont le même objectif ultime, leur fonction est principalement informative. Les entreprises peuvent et doivent utiliser l'un ou les 2.

Qu’en pensez-vous ? Quels sont les avantages que vous avez eus avec votre newsletter ou vos emailings ?