Je suis certaine que vous vous demandez pourquoi votre séquence email de vente convertit si peu…

En effet, ce n’est pas facile de trouver les bons mots pour convertir un maximum de vos clients.

C’est encore moins simple de mettre son offre en avant sans passer pour un vendeur de tapis.

Et encore plus compliqué de ne pas se retrouver devant une page blanche avec une série de mails de vente à rédiger.

Pire ?

Vous avez passé des heures, en tant qu’entrepreneur, à créer une offre qui correspond à un besoin, une offre irrésistible, et lorsque vous prenez (enfin) votre courage à 2 mains, vos résultats ne sont pas à la hauteur de vos espérances…

Vous ne faites que quelques ventes… Bien loin des objectifs ambitieux que vous vous étiez fixés…

Je mets ma main à couper que vous reproduisez une des erreurs que Mélanie, notre angel “Email & Copywriting”, vous dévoile dans cet article :

Je vous rassure, cela n’arrive pas qu’à vous ! Tout le monde n’est pas né vendeur, puis ce n’est pas non plus une compétence que l’on apprend sur le banc de l’école. En éliminant les fautes de votre séquence emailing qui suivent vos taux d’ouverture et surtout de conversions vont grimper !

Je vous rappelle en une ligne l’importance d’une liste email qui contient des abonnés qualifiés (autrement dit des futurs acheteurs).

L’emailing est le meilleur outil Marketing Digital à ce jour pour vendre davantage avec un taux de conversion moyen de l’ordre de 4 % (source digitaleo).

Avec une séquence d’emails de vente que vous déléguez à un copywriter professionnel, ces chiffres peuvent grimper… Par expérience, les taux de conversion sont compris entre 10,5 et 13,8 %.

Mais ce n’est pas qu’une question de taille de liste de diffusion ?

Lors du lancement de ma première formation, j’avais uniquement 57 inscrits sur ma liste email, j’ai réussi à faire 9 ventes… Comme quoi tout est une question d’abonnés qualifiés, de connaissance de votre client idéal, d’une offre irrésistible et de votre copywriting.

1. L’erreur la plus répandue : envoyer des emails que pour vendre

Là, c’est la catastrophe assurée !

Et, je vois encore beaucoup trop d’entreprises du web envoyer une séquence email de temps en temps dans le but uniquement de vendre !

Il n’y a rien de plus exaspérant…

En faisant cela, vous risquez un grand nombre de désabonnements.

C’est tout au long de l’année que vous devez construire une relation de confiance grâce à l’envoi d’une newsletter régulière.

De cette manière, vous ne passez plus pour un vendeur de tapis ! Et en plus, vous vous démarquez de la concurrence.

Alors jouez dans la cour des grands !

  • Prouvez votre expertise.
  • Donnez des conseils utiles et pratiques pour accompagner vos futurs clients.
  • Montrez aussi l’envers du décor de votre société !

Ainsi, vous vous sentirez serein en envoyant votre séquence d’email de vente. En effet, vous savez que vous avez déjà donné beaucoup et que vous pouvez maintenant recevoir.

2. Parler de votre offre dès le premier email de votre séquence de vente : la deuxième faute

Erreur - Parler de votre offre dès le premier email de votre séquence de vente

Oui, une erreur classique…

D’ailleurs ne parlez pas que et uniquement de votre offre dans chaque mail.

De cette façon, vous évitez de passer pour un vendeur exécrable…

Votre séquence email de vente doit parler aux lecteurs, la séquence doit parler des douleurs de vos prospects, mais aussi de leurs désirs.

Vous devez jouer avec l’émotion grâce au storytelling qui permet à vos futurs clients de s’identifier à vous.

Je vous invite dans votre premier email de vente à parler des douleurs et des preuves (même les plus secrets) de votre client idéal.

De cette façon, vos lecteurs se sentiront concernés et ouvriront la suite de votre séquence

3. Ne pas inculquer un sentiment d’urgence

Lorsque vous sortez une offre, celle-ci doit contenir une urgence.

Sans un sentiment urgence, tout prospect ne passe jamais à l’action.

Si les soldes étaient disponibles tout au long de l’année, est-ce qu’elles connaîtraient le même succès ?

Assurément, non !

Vous pouvez insérer une notion d’urgence de différentes manières :

  • Une promotion temporaire,
  • Un nombre limité de personne qui peuvent accéder à votre offre,
  • Un bonus aux premiers inscrits,
  • Une vente éphémère…

4. Ne pas répondre aux objections

Erreur Séquence email de vente - Ne pas répondre aux objections

Le moment magique où il vous faut glisser dans la tête de votre client idéal.

Je vous rassure, répondre aux objections peut se faire simplement à l’aide d’un email FAQ !

Les objections sont souvent les mêmes :

  • Je n’ai pas le temps !
  • Je n’ai pas l’argent !
  • Est-ce que ça fonctionne vraiment ?
  • Est-ce que c’est fait pour moi ?

5. La dernière erreur à ne pas faire dans votre séquence email de vente : ne pas apporter de valeur ajoutée

Oui, même dans votre séquence de mail de vente, il vous faut apporter de la valeur ajoutée afin de garantir un effet WAHOU !

Pour amener cet effet WAHOU, je vous propose de montrer un aperçu, une partie de votre offre !

Cela permettra de gagner la confiance de vos lecteurs !

À travers “cet échantillon” gratuit, vos prospects envisagent davantage votre offre comme quelque chose d’irrésistible.

3 questions fréquentes sur les séquences d’email de vente

Combien de mails envoyés pour une séquence de vente qui convertit un maximum ?

Tout dépend de votre produit ou service. Je dirai que 8 est un bon départ. Le tout étalé sur 7 jours ouvrés (évitez d’envoyer des mails le week-end). Ce qui fait une campagne de lancement de 10 jours. Le dernier email est juste un rappel de la fin d’urgence et ne contient généralement que quelques lignes.

Combien faut-il d’abonnés pour rédiger une séquence de vente ?

Le plus important est d’avoir une liste d’abonnés qualifiés ; des personnes intéressées par ce que vous faites et ce que vous proposez, pas de simples touristes ! Je pense qu’à partir de 200 personnes inscrites sur sa liste et avec un bon copywriting, vous pouvez faire un grand nombre de ventes !

Pouvez-vous vendre dès votre séquence d'email de bienvenue ?

Ma réponse est OUI, mais avec une offre d'appel ou dite de 'conversion'. Vous pouvez l'inclure dans une séquence de bienvenue de 3 à 5 emails. L’objectif est que votre lecteur devienne le plus rapidement client de l’une de vos solutions complètes. Par contre, apportez beaucoup de valeur ajoutée dans cette offre. En effet, il est beaucoup plus simple de convaincre un client de racheter chez vous qu’un prospect à acheter chez vous pour la première fois. C'est pourquoi votre offre conversion doit vraiment être irrésistible.

Infographie - erreurs fréquentes dans votre séquence emailing de vente

Conclusion sur les 5 erreurs à ne pas faire dans votre séquence emailing de vente

Gardez en tête que l’email marketing est la meilleure façon de vous démarquer de vos concurrents et d’obtenir de nouveaux clients grâce à son taux de conversion moyen de l’ordre de 4 %.

Afin de ne pas passer pour un vendeur médiocre tel qu’un “vendeur de tapis”, entretenez tout au long de l’année une relation de confiance avec vos abonnés en envoyant une newsletter régulièrement.

Ne parlez pas uniquement de votre offre dans chacun des emails. Vous devez aussi permettre à vos prospects de se projeter, de créer des émotions chez eux, leur prouver que vous les comprenez en évoquant leurs douleurs et leurs désirs.

Mettre en place une urgence (véridique) assure le passage à l’action de vos lecteurs ! Vous les transformez plus vite et en plus grand nombre en clients !

Pensez à répondre aux objections classiques grâce à une Foire Aux Questions (FAQ), trouvez chez votre client idéal ce qui l’empêche de passer à l’action

Même dans votre séquence email de vente, apportez de la valeur ajoutée, en montrant par exemple un échantillon de votre offre gratuitement !

Besoin de plus ? Retrouvez un article sur la structure complète d’une séquence email qui convertit.

Faisiez-vous l’une de ces erreurs dans vos séquences d’emails de vente ? Comment allez faire dorénavant pour maximiser vos conversions ?