Aujourd’hui, publier du contenu Web est sûrement la technique la plus courante pour attirer de nouveaux visiteurs sur le site web de votre entreprise.

Et bien appliqué, la rentabilité du Marketing de Contenu est prouvée.

Mais comment diriger un visiteur sur le site Web de votre entreprise vers la page souhaitée ?

J’ai questionné Laurent et voilà ce qu’il m’a indiqué :

Si tu t’occupais d’un site de e-commerce, ton unique objectif serait d’inciter les gens à cliquer sur ton bouton “Acheter”. Ce type de bouton est appelé “Call To Action”. Tu investirais aussi dans des campagnes Marketing afin d’attirer le plus possible de visiteurs pour augmenter tes chances de vendre plus de produits. Pour un site de contenu, c’est la même finalité.

Laurent n’ayant pas beaucoup de temps à me consacrer, je me suis alors plongée dans Google pour comprendre ce qu’était vraiment un Call To Action.

Et voilà ce que j’ai appris.

Le CTA (c’est-à-dire “Call to Action” ce que l’on pourrait traduire en “Appel à l’Action”) est sûrement l’un des éléments les plus importants d’une page.

En effet, ces boutons signalent à votre lecteur ce que vous souhaitez qu’il fasse ensuite.

Découvrons ensemble pourquoi les Call To Action sont essentiels pour :

  • Maintenir les ventes d’un site e-commerce,
  • Générer des leads ou des appels pour un site d’une activité B2B
  • Voir accroître votre liste d’abonnés à votre newsletter.

Quel est l’objectif d’un Call To Action ?

Pourquoi ajouter un seul Call to Action sur chaque page ? - Marketing de Contenu

Comme évoqué, un CTA doit encourager votre lecteur à se rendre vers une page particulière de votre site.

Évidemment, il y a de nombreux types de Call to Action, chacun ayant un objectif différent comme :

  • S’abonner à votre liste de diffusion,
  • Télécharger pour recevoir une brochure ou un livre blanc,
  • Partager pour que votre contenu soit diffusé par vos lecteurs sur les réseaux sociaux et ainsi augmenter votre visibilité…

C’est pourquoi, avant d’écrire un article, je vous conseille de définir d’abord l’objectif de ce contenu. Autrement dit, que voulez-vous que votre lecteur fasse une fois avoir lu ce contenu web ?

Cela peut se résumer à la question suivante :

Quelle est la prochaine étape ?

Ensuite, vous allez mesurer l’efficacité d’un de vos Call To Action avec son taux de conversion.

Le Taux de Conversion d’un CTA est le ratio entre le nombre de visiteurs d’une page et le nombre de ceux qui cliquent sur ce fameux bouton.

Bref, plus le nombre de clics sur le Call To Action est important, mieux c’est.

C’est assez logique, non ?

Ainsi, il y a donc des “Call to Action” plus ou moins efficaces.

J’ai continué ma recherche sur Google et j’ai retenu 3 points :

  • Optez pour un design classique,
  • Mettez-vous à la place du lecteur,
  • Et enfin, soyez percutant.

Note : pour suivre le taux de conversion d’un CTA, configurez vos objectifs sur Google Analytics.

1. Optez pour un design classique de vos Call to Action

Je déteste vous parler comme à des enfants.

Mais un Call To Action est un bouton.

Ce n’est pas du texte, ni un hyperlien, ni un gif, et encore moins un trou noir… c’est tout simplement un bouton !

Pas ce genre de bouton 🙂

Pourquoi ajouter un seul Call to Action sur chaque page ? - Marketing de Contenu

Mais ce genre de bouton :

Pourquoi ajouter un seul Call to Action sur chaque page ? - Marketing de Contenu

Les boutons d’Appels à l’Action sont si :

  • Importants,
  • Essentiels,
  • Indispensables,

que, s’il vous plaît, pour une fois, ne soyez pas créatif.

Au contraire, restez classique, optez pour un simple bouton.

Néanmoins, un appel à l’action ne se résume pas à un simple bouton.

Ce bouton doit être cliquable !

Par exemple, un bouton reçoit plus de clics avec un léger effet 3D, un petit dégradé ou une petite ombre. Si un effet 3D n’est pas en accord avec votre charte graphique, optez pour des coins arrondis pour vos boutons CTA.

Ce bouton doit attirer l’attention de vos visiteurs !

Essayez de les faire ressortir, notamment en jouant sur la taille et la couleur.

  • Les gros boutons ont plus de chance d’être remarqués et donc cliqués. Néanmoins, un bouton d’appel à l’action convaincant est assez gros pour être trouvé rapidement, mais pas trop, pour ne pas entraver la hiérarchie visuelle.
  • Les boutons et les couleurs d’arrière-plan doivent être suffisamment contrastés pour que les CTA se distinguent des autres composants de l’interface utilisateur.
  • Enfin, laissez respirer vos CTA en les entourant de … vide ! Les designers appellent cela l’espace négatif.

2. Mettez-vous à la place du lecteur

C’est bien de définir ce que vous voulez que vos lecteurs fassent après avoir parcouru votre contenu web.

C’est mieux de les amener à le faire réellement ? C’est la partie la plus difficile.

Mon conseil : prenez du recul et mettez-vous à la place de votre lecteur. C’est plus simple si vous avez au préalable définir vos personas.

En effet, plus vous comprendrez les intentions de vos lecteurs sur une page donnée, mieux vous imaginez finement ce qu’ils attendent de vous.

En général, les intentions d’un lecteur sont de 3 grandes catégories :

  • S’informer,
  • Se convaincre que vous êtes la meilleure solution à son problème,
  • Acheter ou prendre contact avec vous.

Ensuite, vous êtes logiquement en mesure de définir le Call To Action le mieux adapté.

En plus, un Call To Action qui s’intègre de manière naturelle dans votre contenu Web, reçoit un taux de conversion plus important. Autrement dit, plus vous êtes en mesure de conquérir de nouveaux clients.

Une grande taille et des couleurs vives sont des outils efficaces pour attirer l’attention des utilisateurs. Mais un bon placement augmente aussi le taux de conversion.

3. Soyez percutant !

Pourquoi ajouter un seul Call to Action sur chaque page ? - Marketing de Contenu

Je crois que l’aspect le plus important d’un bouton Call To Action n’est pas sa couleur, ni sa taille, ou encore son emplacement, mais le vocabulaire que vous allez utilisez.

C’est pourquoi, il ne faut surtout pas négliger le texte du bouton Call To Action.

Le texte du CTA est l’appel qui indique aux utilisateurs quelle action ils entreprendront s’ils cliquent sur le bouton. Ce texte doit capter rapidement l’attention des utilisateurs et les amener directement à l’action décrite.

Pour que l’appel à l’action soit efficace, je vous conseille de limiter le nombre de mots au minimum. Quelques mots choisis de manière appropriée fonctionnent beaucoup mieux qu’une longue phrase descriptive.

Le vocabulaire employé dans un CTA doit se démarquer du reste de votre contenu.

Préférez une phrase incitant une action ; quoi de plus normal pour un Appel à l’Action.

Utilisez l’impératif pour indiquer à vos visiteurs l’action spécifique que vous voulez qu’il fasse sur votre site.

Et si possible :

  • Ajoutez une notion d’urgence “télécharger maintenant” aura plus de succès qu’un simple “Télécharger”.
  • Rajoutez aussi une preuve sociale comme “Déjà 2000 clients”.

Par exemple :

Pourquoi ajouter un seul Call to Action sur chaque page ? - Marketing de Contenu

  • Ce CTA indique au lecteur une action spécifique : “Téléphonez”.
  • Il y a une notion d’urgence : “vite”, que je pourrais même mettre en majuscules,
  • Le numéro d’appel “28 37 39 84 77” est directement disponible dans le Call To Action. Le lecteur n’a pas besoin de le chercher ailleurs.

Vous n’avez rien remarqué ? Les chiffres de ce faux numéro de téléphone correspondent aux lettres de #audreytips. On s’amuse comme on peut 🙂

Comme nous l’avons dit plus haut, il est important que le texte du CTA soit bref pour attirer rapidement l’attention.

Mais il peut être utile de fournir également des informations supplémentaires, comme une petite explication sur les prochaines étapes.

Par exemple, vous pouvez préciser que le processus d’inscription ne prendra pas plus de 15 secondes ou rappeler que l’inscription est gratuite. Ce genre de précision rassure et encourager vos lecteurs à cliquer.

Mon conseil : comme il y a peu de place dans un bouton CTA, décrivez les bénéfices au-dessus ou en dessous de votre call-to-action.

4. Testez en permanence

Pour vous assurer que vos CTA fonctionnent bien, vous devez les tester.

Vous avez vos intuitions. Mais la réalité est souvent autre.

C’est pourquoi les tests sont la seule solution pour dissiper les doutes.

Pour cela, les experts en Marketing Digital font tourner des jeux de tests. Cela s’appelle l’AB testing pour identifier l’option que vos lecteurs préfèrent.

Un test A/B compare 2 versions d’un même CTA.

Vos visiteurs voient l’une des versions du bouton de Call To action. Par exemple, une moitié voit la version A, l’autre la version B. Avec une telle approche, vous déterminez facilement la version de votre CTA la plus efficace.

Vous pouvez faire varier l’emplacement, la taille, la couleur ou encore le texte. Néanmoins, pour obtenir des résultats fiables, je vous recommande de ne faire varier qu’un seul paramètre à la fois comme, par exemple, uniquement la couleur.

L’efficacité est mesurée avec différents critères comme le volume des clics, le nombre d’abonnements ou de prospects.

Le choix de cet indicateur dépend de l’objectif du CTA.

Dans certains cas, vous allez même combiner plusieurs indicateurs pour un seul test. Par exemple, pour un CTA d’inscription à une newsletter, vous pouvez :

  • Tester la couleur de bouton
  • Et mesurer le nombre de clics et d’abonnements.

L’A/B testing est l’approche idéale, car elle ne perturbe pas les internautes. Vous collectez des données et les mesures nécessaires pendant que les utilisateurs continuent à surfer sur votre site Web.

Utiliser les CTA à bon escient : quand ? où ? combien ?

Pourquoi ajouter un seul Call to Action sur chaque page ? - Marketing de Contenu

Maintenant que vous comprenez l’importance d’un Call To Action, les questions suivantes sont :

  • Quand faut-il utiliser un Call To Action ?
  • Où faut-il les utiliser ?
  • Et combien en faut-il par page ?

Quand utiliser un Call To Action ?

Sans aucun doute, la réponse est : “Quelle que soit la page sur laquelle se trouve le lecteur, votre visiteur doit savoir quelle est la prochaine étape à suivre. Ne le laissez surtout pas tomber ! Et SURTOUT sur votre page d’accueil.

Une règle de base : avant de publier une page, vérifiez qu’un “Call to Action” est bien présent. Ainsi, vous proposez une prochaine étape claire à vos lecteurs pour éviter de les perdre.

Où utiliser un Call To Action ?

Selon la loi de Fitts, un bouton doit être placé sur le chemin de lecture de votre visiteur.

Placer un bouton Call To Action au bon endroit, c’est l’insérer là où l’utilisateur va regarder après avoir lu votre contenu.

C’est assez logique. Rien vraiment de compliqué.

Mais il est surprenant de constater que de nombreux sites n’y prêtent pas attention.

Alors, enfilez votre casquette de designer pour essayer d’imaginer le comportement de votre lecteur.

Est-il préférable de mettre votre CTA :

  • Un formulaire dans la barre latérale ?
  • Une bannière en bas de votre article ?
  • Ou encore une fenêtre pop-up qui apparaît au-dessus de votre contenu ?

Ceux sont des choix fondamentaux qui ont un impact important sur le taux de clic de vos lecteurs. Vous pouvez lire les résultats de mon étude sur l’emplacement des CTA.

Combien de Call To Action par page ?

Laurent m’a répondu à cette question :

Maintenant, tu vas être tentée de rajouter des boutons d’appels à l’action un peu partout sur tes pages ! Attention, abuser des boutons d’appel à l’action est très néfaste. Lorsqu’un visiteur arrive sur ton site que tu as transformé en sapin de Noël avec des milliers de liens et de boutons sur lesquels cliquer, il va se sentir perdu plus qu’autre chose !

Il faut trouver donc le bon équilibre entre assister votre visiteur et lui laisser une certaine liberté dans sa navigation.

Pour créer un bouton d’appel à l’action puissant, concentrez-vous sur les objectifs qui le sous-tendent.

Un CTA avec la bonne taille, la bonne couleur et le bon placement suscite rapidement l’intérêt des utilisateurs et un texte percutant les incite à prendre l’cation que vous leur proposez.

Et pour commencer, je vous conseille de vous limiter à un CTA par page.

Et tout ce que je viens de vous décrire est valable aussi pour vos boutons de CTA dans vos emailings ou pour vos campagnes de publicités en ligne. Le taux de clics est un indicateur classique sur des plateformes d’emailing comme Mailchimp ou de publicités comme Google Ads.

N’oubliez pas non plus qu’avant de cliquer sur l’un de vos CTA, l’internaute doit avoir apprécié ce qu’il a vu et lu. Alors travaillez avec soin vos contenus.

Quels sont à votre avis les meilleurs emplacements pour vos CTAs ? Avez-vous procédé à des tests ?