Le SEO On-Page, également connu sous le nom d’optimisation sur site, est l’un des piliers fondamentaux pour améliorer la visibilité de votre site web dans les moteurs de recherche.

Si vous cherchez à attirer davantage de visiteurs qualifiés et à vous démarquer de la concurrence, une optimisation efficace de votre site est essentielle.

Mais, comme le SEO On-Page est un domaine en constante évolution, chacun a ses propres astuces et méthodes.

Dans ce contexte, je me suis entretenu avec Georges Adams, Content Writer chez Tech Geekers avec lequel nous avons beaucoup parlé d’optimisations sur la page.

Dans cet article, je vous invite à plonger au cœur du SEO On-Page :

  • En commençant par apporter une définition claire,
  • Puis, en partageant 9 optimisations faciles et rapides à mettre en place dès aujourd’hui pour renforcer la présence de votre site sur les moteurs de recherche.

Alors, prêt à explorer le monde passionnant du SEO On-Page ?

Qu’est-ce que le référencement « on-page » ?

Le référencement sur la page fait référence à toutes les améliorations qui sont effectuées directement sur votre site web pour remonter le classement dans les SERP.

Vous pouvez l’opposer au référencement hors page qui couvre tout ce qui est fait en dehors du site web, comme le backlinking, le partage social…

Le SEO technique se concentre sur le contenant plus que le contenu lui-même.

Tout dépend de votre organisation et de la taille de votre équipe SEO.

Mais, dans la plupart du temps, le référencement sur la page regroupe des taches concernant la publication, mais aussi quelques actions sur la conception du site.

Voyons les plus en détail les 9 astuces que j’ai listées.

9 conseils et techniques d’optimisation du référencement sur la page

1. Réduire au minimum la vitesse de chargement des pages

Selon AdsRanf.fr47 % des internautes s’attendent à ce que leur site web se charge en 2 secondes, et 40 % d’entre eux quittent la page si elle met plus de 3 secondes à se charger.

Compte tenu de l’impact considérable du temps de chargement des pages sur le taux de conversion de votre site web, vous devez tout faire pour le réduire au maximum.

En effet, si vos visiteurs doivent subir plusieurs secondes de temps de chargement, leur expérience commence très mal.

Ne voulant pas prendre de temps, ils sont moins enclins à explorer d’autres pages de votre site web.

Au mieux, ils vont consulter la page et partiront en parcourir d’autres.

Par conséquent, le taux de rebond de votre site internet va augmenter et le temps de visite diminuer.

Vous devez tout faire pour que le ratio entre ces 2 valeurs reste positif. C’est-à-dire avoir un taux de rebond faible et une durée de session élevée.

Pour réduire le temps de chargement de votre site web, voici mes conseils :

  • Compresser tous les fichiers et images,
  • Minifier JS, HTML et CSS,
  • Activer la mise en cache du navigateur,
  • Réduire les animations et les effets fantaisistes…

Pour aller plus loin : voici comment optimiser la vitesse d’un site web.

2. Rédiger des méta-descriptions convaincantes et attrayantes

Rédiger des méta-descriptions convaincantes et attrayantes

Passer de la vitesse des pages aux méta-descriptions peut sembler abrupt

Mais il y a une raison.

Les méta-descriptions avec le Titre SEO sur Google sont ce qui va convaincre l’internaute de cliquer sur le lien dans les SERP.

Avec une méta-description agréable et attrayante, vous augmentez le taux de clic sur Google. Par conséquent, vous recevez plus d’utilisateurs sur votre site web.

Voici quelques aspects à prendre en compte lors de la rédaction des méta-descriptions :

  • Ne dépassez pas 155 caractères. Sinon, le surplus de la description sera tronqué par les ellipses.
  • Insérez votre mot-clé principal, mais n’en mettez pas trop. Une seule fois suffit.
  • Veillez à ce qu’elle soit unique. Le plagiat est déjà une mauvaise chose en soi, mais vous ne voulez surtout pas être vu en train de copier la méta-description de quelqu’un d’autre.

Pour aller plus loin : voici comment bien rédiger une méta-description.

3. Rendre votre site internet “réactif”

Selon Services mobiles, 60 % du trafic total des sites web provient d’utilisateurs mobiles.

Compte tenu que la majorité des utilisateurs sont sur mobile, il est évident que vous devez porter un effort particulier pour que votre site offre une expérience parfaite sur ce type d’écran.

Il y a une solution.

Avec un site web réactif, votre design s’adapte facilement aux différentes tailles d’écran : ordinateur, tablette, smartphone… sans aucun problème.

Là encore, avec une bonne expérience sur mobile procuré par le Responsive Design (RWD), vous jouez positivement sur la durée de session et le taux de rebond…

Pour aller plus loin : voici sur les avantages du responsive design.

4. Adapter vos adresses URL pour les utilisateurs et le référencement

Optimisez vos adresses URL pour un meilleur référencement

Optimiser vos adresses URL des pages de votre site web est également un bon moyen d’améliorer son référencement, même si l’impact est faible.

Le principe à respecter est le suivant : les adresses URL de vos articles de blog, de vos pages… doivent être descriptives et faciles à mémoriser par un être humain.

Ainsi, vos utilisateurs déterminent simplement s’ils veulent visiter votre site web ou non. Par ailleurs, ils pourront facilement s’en souvenir s’ils veulent y revenir.

Prenons un exemple pour illustrer.

Supposons que quelqu’un nomme un article de blog sur son site web comme suit :

www.example.com/blog/comment-optimiser-url/

En regardant ce lien, nous pouvons apprécier 2 choses principales :

  • Destination claire. C’est-à-dire à un article de blog qui parle de l’optimisation des adresses URL.
  • Simple à retenir. Si quelqu’un a du mal à trouver cette même page sur Google, il lui suffit d’aller dans sa barre d’adresse et de saisir directement l’URL.

En revanche, avec des URLs comme celle-ci :

www.example.com/blog/5s4da56s4da4s5d45as/

Vous ne bénéficiez d’aucuns de ces avantages. En plus, ce genre d’URL peut faire peur avec toutes les tentatives de phishing qu’il existe quotidiennement.

Pour aller plus loin : voici 11 conseils pour optimiser une URL pour le SEO.

5. Utiliser les bons mots-clés sans les “bourrer”

En ce qui concerne l’utilisation des mots-clés, il n’y a pas de chiffre spécifique qui soit unanimement recommandé par tout le monde sur Internet.

Certains préconisent de les utiliser à une densité de 1 %, d’autres recommandent de les utiliser 2 ou 3 fois tous les 1000 mots.

Il n’y a aucun nombre ou pourcentage d’utilisation de mots-clés au-dessus duquel Google considère comme du « stuffing » (bourrage).

En outre, lorsque le contenu semble manifestement avoir été rédigé pour satisfaire les moteurs de recherche, les utilisateurs ne sont pas aussi friands à son égard.

Ma seule règle : lorsque vous ajoutez des mots-clés aux textes de votre site web et au contenu de votre blog, faites-le de manière naturelle.

Autrement dit, au lieu de penser à Google, pensez à vos lecteurs. Offrez-leur un texte agréable à lire.

Note : au lieu de bourrer avec le même mot-clé, varier avec les mots-clés LSI tant que cela ne parait pas artificiel ou inséré de force.

Utilisez un outil d’analyse sémantique comme YourText.guru ou 1.fr qui vous donne des recommandations sur les termes à utiliser.

Pour aller plus loin : voici mon mode d’emploi de la rédaction sémantique.

6. Viser la perfection grammaticale pour votre contenu

Veillez à la perfection grammaticale de votre contenu

La perfection grammaticale n’est pas un facteur de classement pour Google.

Ce n’est pas le cas pour Bing qui favorise les sites web dont le contenu est grammaticalement correct.

Même si l’on part du principe que les fautes de grammaire et les erreurs n’ont pas d’effet direct sur votre référencement, appréhendez des ravages qu’elles causent sur l’expérience de l’utilisateur.

Personne n’aime lire un contenu truffé de fautes de grammaire ou d’orthographe.

Même rares, elles nuisent à l’intégrité d’un site web et ternissent votre réputation.

Mon conseil : avant de finaliser le contenu, quel qu’il soit (blogs, descriptions, métadonnées…), relisez-le et vérifiez minutieusement votre orthographe.

Utilisez des correcteurs grammaticaux sont disponibles en ligne comme scribens.

En utilisant un correcteur grammatical efficace basé sur l’intelligence artificielle, vous supprimez simplement les erreurs dans votre contenu.

Attention, ces outils ne sont pas parfaits, non plus. Utilisez-les en tandem avec les routines standards de relecture et d’édition.

Note : vous pouvez également faire appel à un rédacteur professionnel.

Pour aller plus loin : voici mes 7 conseils de relecture pour un contenu parfait.

7. Attention au plagiat

Les problèmes de plagiat sont bien pires que les fautes de grammaire.

Pour les webmasters et les rédacteurs de contenu, le plagiat s’apparente à la peste.

Il doit être traité le plus rapidement possible.

En effet, le plagiat attire les sanctions comme l’aimant attire le fer.

S’il s’avère que votre site web plagie du contenu, vous allez descendre dans vos classements, voire être déréférencé par un moteur de recherche.

Pour éviter cela, utilisez un plagiat detector en ligne pour détecter le plagiat dans le contenu que vous souhaitez utiliser.

S’il y a plagiat, prenez les mesures nécessaires pour le supprimer ou paraphraser les parties concernées.

Pour aller plus loin : voici nos astuces pour repérer du contenu dupliqué.

8. Ajouter des liens internes et externes

Ajouter des liens internes et externes

Les liens internes et externes sont également des éléments importants du référencement sur la page.

En ajoutant des liens internes, vous aidez les robots des moteurs de recherche à passer facilement d’une page à l’autre.

Vous contribuez également à transférer du jus de lien des pages les mieux classées de votre site web vers les pages moins performantes.

De même, vous augmentez l’engagement des utilisateurs.

En effet, avec ces liens, vos utilisateurs passent facilement d’une page à l’autre, ce qui augmente le temps total passé sur votre site web.

Les liens externes, quant à eux, s’avèrent très utiles pour renforcer votre crédibilité.

Plus vous obtenez des liens de qualité qui pointent vers un de vos contenus, plus il va faire autorité.

Pour aller plus loin : voici de quoi comprendre la notion d’autorité.

9. Insérer des images optimisées pour le référencement

Un site web, un article de blog, tout contenu sur Internet sans visuel est morne.

C’est pourquoi, il est conseillé d’ajouter des images ou vidéos sur chacune de vos pages web.

Par contre, ces visuels ajoutent un poids non négligeable à la page et ne sont pas naturellement interprétables par les moteurs de recherche.

Comme toujours, il y a des optimisations possibles (fortement conseillées ?).

Vos images doivent être :

  • Compressées. Ainsi, elles alourdissent moins la charge de votre site web et du navigateur, ce qui contribue à réduire le temps de chargement.
  • Pertinentes. Une image non pertinente nuit à l’expérience de l’utilisateur
  • Optimisées pour le SEO. Le text-alt aide le robot d’exploration du moteur de recherche à comprendre de quoi il s’agit. Comme le robot ne peut pas voir l’image elle-même, il s’appuie sur le texte alternatif pour déterminer sa pertinence.

Mon conseil : voici de quoi optimiser vos images comme un pro.

audrey : merci George pour ces 9 optimisations sur page du SEO. Je me permets juste d’ajouter un autre point que je considère très important. : améliorez la lisibilité du contenu. Pour cela, écrivez du contenu clair, bien structuré et facile à lire, en utilisant des titres, des sous-titres, des paragraphes courts et des listes à puces…

FAQ – 3 questions courantes sur le référencement sur la page

Le SEO On-Page nécessite-t-il du codage ?

Non. Le référencement sur la page (ou SEO ON page) ne nécessite aucun codage. Toutefois, avec quelques connaissances de base sur le HTML, vous pouvez facilement vérifier si vos méta-descriptions, titres, balises, textes alternatifs de vos images… sont correctement implémentées.

Le SEO On-Page est-il différent du SEO Off-Page ?

Oui. Le référencement sur la page est utilisé pour optimiser le contenu et tout ce qu’un visiteur ou un utilisateur peut voir sur un site web, comme les images, le contenu... En revanche, le référencement hors page est effectué en dehors de votre site web. Il concerne la création de liens, la publication d’articles invités sur d’autres sites, les Relations Presse, vos actions sur les réseaux sociaux…

Comment effectuer une analyse SEO On-page ?

Pour effectuer une analyse SEO On-Page, lancez un audit de votre site web, peaufinez la recherche de mots-clés, analysez la sémantique de votre contenu, optimisez vos balises de titre, méta-descriptions, balises d’en-tête, insérez des images et des vidéos, surveillez le temps de chargement de vos pages et examinez la structure de votre maillage interne…

Conclusion sur les améliorations faciles à réaliser pour le SEO On-page

Cet article a décrit ce qu’est le référencement sur la page (SEO On Page).

Nous avons listé 9 optimisations parmi les meilleures et les plus efficaces afin d’améliorer votre référencement sur la page.

Ne faites aucun compromis sur :

  • La réduction de la vitesse de chargement des pages,
  • La rédaction de méta descriptions accrocheuses,
  • La compatibilité mobile,
  • L’utilisation de mots-clés,
  • La création d’URL compatibles avec le référencement,
  • La lutte contre le plagiat,
  • Les fautes de grammaire,
  • L’optimisation des images pour le référencement,
  • Le travail sur les liens internes et backlinks.

Pour vous aider, il existe de nombreux outils pour vérifier le référencement de votre site web.

L’avantage de ces outils est qu’ils fournissent également des suggestions pour améliorer vos positions SEO.

N’oubliez pas que l’essentiel se trouve dans la qualité de votre contenu, tout ce qui a été abordé dans cet article n’est qu’optimisations.

Quelles sont vos stratégies préférées pour optimiser le SEO On-page ?