Tout ce qui fait le Web évolue constamment au rythme de Google.

C’est pourquoi, la rédaction web s’enrichit pour coller aux impératifs des moteurs de recherche, sans oublier l’expérience utilisateur toujours plus présente au centre du contenu.

En plus, vous le savez depuis quelques années déjà, l’intention de l’internaute est ce que tout le monde cherche à décrypter en priorité :

  • Google avec ses mises à jour successives en 2013 et 2019 appelées Colibri et BERT,
  • Les entrepreneurs désireux d’apporter une réponse pertinente et donc se placer en tête des résultats de recherche.

Et Sandra, notre experte en rédaction web, le dit très bien :

Pour réussir, il est indispensable de publier du contenu qualifié, efficace et qui convertit. Pour cela, il ne suffit plus de placer astucieusement des mots-clés de longue traîne et d’articuler un texte dans une structure parfaite pour remonter dans les pages de résultats de moteurs de recherche. Vous devez faire de la rédaction sémantique.

Google étudie aujourd’hui le champ sémantique d’un article pour le classer.

Il est donc nécessaire lui donner des textes sémantiquement enrichis et optimisés pour le SEO.

Et en faisant cela, vous allez aussi faire plaisir à vos lecteurs.

La rédaction sémantique : c’est quoi ?

La rédaction sémantique : c’est quoi ?

Pour définir la rédaction sémantique, commençons par tout simplement donner la définition de la sémantique.

C’est l’ensemble des mots qui vont permettre de donner un sens précis, de contextualiser un mot principal.

Par exemple, si je vous dis “opération” sans plus d’information.

  • Certains d’entre vous vont penser à une opération chirurgicale,
  • D’autres vont rapporter ce terme à une opération financière,
  • Et enfin d’autres encore vont l’associer à une opération arithmétique.

C’est la même chose pour le mot “Avocat” qu’Audrey utilise souvent comme exemple.

Pour Google, c’est pareil.

Jusqu’à récemment, il analysait les mots un par un ce qui donnait parfois des classements assez comiques et peu pertinents.

Avec cette volonté de comprendre l’expérience utilisateur afin de proposer des requêtes en réponse plus pertinente, Google a besoin de contextualiser et donc d’étudier l’ensemble des mots pour en comprendre le sens.

Le champ sémantique lui permet donc d’obtenir les informations qu’il lui faut pour classer et scorer le texte.

La rédaction sémantique apporte donc la solution en intégrant dans son contenu le champ sémantique adéquat permettant à Google de répertorier correctement son texte.

Et forcément, plus le texte est pertinent selon les algorithmes, plus il augmente son score et donc son Référencement Naturel.

Ce type de rédaction n’est pas une nouveauté pour tout le monde !

Certains spécialistes SEO ont pressenti cette tendance depuis bien longtemps.

Pour n’en citer que quelques-uns, Laurent Bourelly et son fameux cocon sémantique ou encore Christian Méline et ses métamots avaient été des précurseurs en la matière.

La rédaction sémantique est donc la continuité de cette tendance initiée par Google et résolument orientée SXO.

Pour rappel, le SXO est l’union du référencement (SEO) avec l’Expérience Utilisateur (UX).

Quel intérêt d’utiliser des outils pour enrichir le champ sémantique ?

Quel intérêt d’utiliser des outils pour enrichir le champ sémantique ?

La question de la nécessité d’utiliser des outils pour enrichir sémantiquement un texte peut se poser.

En effet, en toute logique, vous êtes des experts dans vos domaines de référence.

Donc vous utilisez les termes adéquats et par là même le champ sémantique approprié.

En fait, le problème vient encore une fois de Google et de ses 200 critères de classement.

Pendant de longues années, il a classé les textes en se référant à un nombre de mots limités.

Pour cela, il s’est basé sur des requêtes utilisateur qui n’étaient pas forcément dans une bonne orthographe, ni même en bon français.

Du fait de son évolution vers la prise en compte des mots autour du mot-clé pour contextualiser, il a établi un répertoire du champ sémantique de chaque mot sans tenir compte des subtilités de langage, des expressions courantes ou encore du régionalisme.

De fait, certains champs sémantiques de certains mots peuvent surprendre et vous faire louper la requête.

Par exemple, il n’y a pas de corrélation selon Google entre “métier de l’écriture” et “rédaction web”.

Pourtant, la rédaction web est un métier de l’écriture, mais Google ne l’entend pas comme ça.

La sémantique a tellement envahi les contenus aujourd’hui, qu’on la retrouve même dans le maillage.

Si le netlinking fait partie des techniques pour augmenter le Référencement Naturel, il en est aussi impacté par la rédaction sémantique.

Un lien doit être contextualisé sur le champ sémantique de la page de destination pour intéresser Google.

Sans quoi, votre lien ne l’intéresse pas au motif de l’expérience utilisateur et de la recherche de la satisfaction de l’intention.

Les outils pour des textes optimisés et dans le champ sémantique

Les outils pour des textes optimisés et dans le champ sémantique

De fait, pour ne pas taper à côté dans votre contenu, voici les outils qui peuvent vous aider.

Le principe est simple et pratiquement similaire pour la plupart.

  • Vous entrez votre mot-clé dans le moteur d’analyse,
  • Vous chargez ensuite votre texte,
  • Et l’outil vous livre une liste de mots à intégrer dans votre contenu.

Il faut viser un score de 80 % tout en veillant à ne pas être dans la suroptimisation non plus.

Cerise sur le gâteau, l’exercice de style consiste à intégrer tous ces mots dans votre structure tout en restant naturel et intéressant à lire pour l’utilisateur.

Au palmarès des outils d’optimisation sémantique, j’aime bien utiliser :

1.fr

Fluide et intuitif, 1.fr vous donne une large liste de mots à inclure dans le texte et vous attribue un score vous permettant de vous situer dans l’optimisation.

Il vous permet de charger votre texte directement ou encore d’analyser le contenu d’une page Web à partir de son adresse URL.

Mon avis : très pratique, 1.fr est aussi très pertinent.

YourTextGuru

YourTextGuru est un outil complet.

Il permet de choisir entre des guides premium et des guides one shot.

Il donne la structure à suivre avec les mots à inclure dans chaque niveau de titres et dans les paragraphes.

Mon avis : il se présente presque comme un modèle à trou qu’il suffit ensuite de remplir et d’ordonner.

Alyze

Depuis 2008, cet outil d’analyse sémantique analyse la sémantique d’une page à partir de son URL.

Alyze délivre des résultats par pondération, mais vous avez aussi la possibilité d’utiliser la fonction “association”.

L’outil suggère alors les améliorations possibles.

Mon avis : très complet, Alize analyse aussi l’optimisation des liens et des images.

Conclusion sur comment améliorer votre Référencement Naturel avec la rédaction sémantique

La rédaction sémantique est incontournable pour produire des textes pertinents et efficaces qui vont tout de suite “parler” à Google.

De fait, si vous souhaitez augmenter votre Référencement Naturel, vous n’avez d’autres choix que de vous tourner vers un contenu enrichi en sémantique.

En plus, ce type de contenu est plutôt agréable à lire et donc plaît à vos lecteurs qui est la première étape pour les convertir en client.

La question qui se pose maintenant est de savoir si avec l’avènement de la recherche vocale, le champ sémantique ne va pas encore évoluer vers d’autres horizons.

Vous devez donc suivre cette tendance de près pour ne pas vous laisser distancer par vos concurrents.

C’est d’ailleurs l’un des piliers de la méthode “10x Content” que nous essayons de pratiquer tous les jours chez #audreytips.

Pour résumer en 3 questions

La rédaction sémantique, c’est quoi ?

C’est une rédaction de contenu enrichi en terme sémantique afin de faciliter le Référencement Naturel par les algorithmes de Google.

Pourquoi utiliser des outils de champ sémantique ?

Les moteurs de recherche ont développé leur classification des mots et leur interprétation par rapport aux requêtes utilisateurs qui ne reprennent pas forcément les codes des subtilités du langage.

Quels outils utiliser pour le champ sémantique ?

Les outils de champ sémantique sont : 1.fr, YourTextGuru et Alyze.

Faites-vous attention à la sémantique lorsque vous rédigez un contenu Web ? Si oui, quel outil utilisez-vous ?