Vous rêvez peut-être d’ajouter votre histoire à celle des success stories des entrepreneurs du web.

Toutefois, les opportunités sont tellement vastes que vous êtes perdu dès le début.

La bonne nouvelle est qu’avec les réseaux sociaux, vous pouvez trouver votre sweet spot.

Mais comment ?

C’est la question que j’ai posée à François TCHIAKPE, contributeur sur Blog Gestion de Projet.

En exploitant les bonnes ressources sur les réseaux sociaux et une bonne approche, vous pourrez étudier les opportunités efficacement et valoriser votre idée de projet.

Cet article vous guide pas à pas, pour vous aider à trouver votre positionnement idéal “sweet spot” sur les réseaux sociaux.

Quel est l’intérêt des réseaux sociaux pour trouver votre sweet spot ?

Quel est l’intérêt des réseaux sociaux pour trouver votre sweet spot ?

C’est votre premier pas et le plus déterminant.

Trouver la bonne approche pour votre idée de projet est parfois un parcours du combattant pour l’entrepreneur.

Vous pouvez avoir l’impression que toutes les niches sont déjà exploitées.

Mais c’est juste une impression.

Les opportunités disponibles sont nombreuses et évoluent aussi vite que les innovations des technologies de l’information et de la communication.

Pour vous démarquer et trouver votre sweet spot, les réseaux sociaux sont un allié de taille.

Voici pourquoi.

Les réseaux sociaux sont l’une des plus grandes bases de données de clients potentiels sur internet

D’après les statistiques de DataReportal, les réseaux sociaux compteraient près de 4.33 milliards d’utilisateurs actifs en avril 2021, soit plus de 55 % de la population mondiale totale.

C’est plus de la moitié de la population mondiale !

Ces chiffres hallucinants représentent une véritable mine d’information pour les entrepreneurs.

Nous vous expliquons comment en tirer profit dans la suite de cet article.

Des centaines de milliers d’entreprises sont présentes sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont devenus bien plus que des plateformes pour échanger avec ses proches.

Ce sont des outils de communication extrêmement efficaces et des plateformes publicitaires utilisées par des entreprises de toutes tailles partout dans le monde, y compris vos concurrents.

Vous savez donc où vous rendre pour étudier d’autres entreprises, que ce soit pour leur stratégie digitale, la gestion de leur image de marque ou leur business modèle.

Malgré ces nombreux avantages qu’offrent les réseaux sociaux, maints entrepreneurs peinent à trouver et exploiter leur sweet spot.

Découvrez comment en 4 étapes toutes simples, vous allez faire un pas de géant dans votre stratégie digitale.

Quelles sont les 4 étapes pour trouver votre sweet spot sur les réseaux sociaux ?

Quelles sont les 4 étapes pour trouver votre sweet spot sur les réseaux sociaux ?

Étape 1 : clarifier les bénéfices de votre produit

Quels sont les bénéfices qu’apporte votre produit à votre client ?

Il est indispensable d’adopter une approche “customer centric” dès le début de votre idée de projet.

Celle-ci doit apporter une grande valeur ajoutée à votre client potentiel.

Les bénéfices de votre produit vont bien au-delà de ses caractéristiques.

C’est, du point de vue du client, la manière dont votre produit améliorera sa vie en lui apportant un bien-être supplémentaire ou en le soulageant d’un problème douloureux.

Mon astuce : pour s’assurer que vous répondez bien à une problématique réelle, suivez la logique du problème D.U.R (douloureux, urgent et reconnu).

  • Douloureux : tout problème se manifeste d’abord par des symptômes. Il est important de tenir compte des véritables “douleurs” que votre client potentiel cherche à résoudre.
  • Urgent : plus ce dernier a un caractère d’urgence, plus votre client est enclin à faire appel à vous immédiatement. Évidemment, personne n’a intérêt à vendre une glace à un esquimau.
  • Reconnu : avoir conscience du problème est toujours la première étape pour chercher des solutions, et ensuite prendre des décisions d’achat. Le client doit avoir vécu l’une des problématiques que vous cherchez à résoudre.

Étape 2 : bien définir votre avatar client

Étape 2 : bien définir votre avatar client

Socrate disait “ Connais-toi toi-même”, nous vous dirons “ Connais ton client mieux que lui-même”.

En effet, sans une connaissance approfondie et détaillée de votre client, il vous est impossible de trouver votre sweet spot et d’établir une stratégie digitale avec un storytelling efficace.

Pour trouver votre sweet spot sur les réseaux sociaux, partez donc d’une excellente connaissance de votre client idéal.

Donnez-lui un nom, une image (si possible) et ensuite, répondez aux questions suivantes :

  • Quel est son âge ?
  • Quel est son sexe ?
  • Quelle est sa situation matrimoniale ?
  • Quelle est sa profession ?
  • Quel est son salaire ?
  • Quelles sont ses idéologies politiques ?
  • Quelles sont ses ambitions personnelles ?
  • A-t-il des ambitions professionnelles ?
  • Quelles sont ses habitudes ?
  • Par quel langage communique-t-il ?
  • Par quels canaux s’informe-t-il ?
  • Quelles sont ses frustrations et ses difficultés ?
  • Quelles sont ses peurs ?
  • Quels sont ses rêves et ses aspirations ?
  • Est-il conscient du problème que votre problème résout ?
  • A-t-il déjà essayé d’autres solutions ?

Vous pouvez faire plusieurs avatars client.

Chacun doit être détaillé et représentatif d’un type de client potentiel précis.

Afin de recueillir le maximum d’informations, vous pouvez faire des brainstormings avec votre équipe, des enquêtes sur les réseaux sociaux et interroger vos proches.

Ici, nous vous recommandons l’utilisation d’outils tels que l’empathy map.

À partir de cette carte d’empathie, vous avez une meilleure compréhension de la pensée et du ressenti de vos clients par rapport à votre produit.

C’est une étape de base dans le processus du design thinking.

Exemple d’avatar client pour un aspirateur pour voiture :

  • Nom : Jean Arnaud,
  • Son âge : 40 ans,
  • Son sexe : Masculin,
  • Sa situation matrimoniale : Marié et père de 3 enfants,
  • Sa profession : Informaticien dans une multinationale,
  • Son salaire : 3500 € / mois,
  • Ses idéologies politiques : ne s’intéresse pas à la politique,
  • Ses ambitions personnelles : consacrer plus de temps à sa famille et mieux gérer sa santé,
  • Les ambitions professionnelles : occuper un poste décisionnel dans son entreprise,
  • Quelles sont ses habitudes : est très sédentaire et consacre peu de temps aux activités physiques,
  • Par quel langage communique-t-il : adopte un Français courant simple et sans fioriture,
  • Par quels canaux s’informe-t-il : la télévision et quelques pages d’informations sur Facebook,
  • Quelles sont ses frustrations et ses difficultés : des difficultés à maintenir l’intérieur de sa voiture propre avec les activités des enfants et les poils de leur chien,
  • Quelles sont ses peurs : perdre son emploi et ne pas pouvoir assurer un avenir de qualité à ses enfants,
  • Quels sont ses rêves et ses aspirations : vivre sa retraite paisiblement en parcourant le monde,
  • Est-il conscient du problème que votre solution résout : oui,
  • A-t-il déjà essayé d’autres solutions : oui, mais la puissance d’aspiration n’était pas à la hauteur de ses attentes ou la forme ne lui permettait pas de nettoyer les espaces restreints facilement.

Mon astuce : servez-vous de nos modèles de persona pour établir le vôtre.

BONUS – Un exemple de Persona : Pierre, directeur d’un cabinet de conseil

Étape 3 : faire une analyse du marché

Étape 3 : faire une analyse du marché

Naviguez, cliquez, fouillez !

Ne laissez nulle place où la souris ne passe et repasse sur les réseaux sociaux.

Maintenant que vous avez établi votre avatar client détaillé et précis, analysez l’offre, l’image de marque et le business modèle de vos concurrents.

Voici comment procéder avec les ressources des réseaux sociaux afin de vous démarquer de la concurrence.

Rendez-vous là où se trouvent vos clients potentiels

Sur la base de votre avatar client, vous savez où ils se rendent pour s’informer et partager leur avis.

Faites donc une liste de sites et/ou plateformes sociales à inspecter lors de votre analyse.

Quelques exemples : les forums, les groupes Facebook, Quora, ou encore les marketplaces telles que Cdiscount et Amazon.

L’objectif est d’accumuler des informations utiles sur les expériences de vos prospects, leurs attentes, leurs manières de s’exprimer, et ainsi de suite.

Ne vous contentez pas de lire.

Participez aussi aux échanges, posez des questions, faites des suggestions et observez la réaction des utilisateurs face à ces nouvelles idées.

Utilisez les outils d’analyse des réseaux sociaux

Ces plateformes ont beaucoup évolué et disposent pour les entrepreneurs de nombreux outils très puissants et efficaces pour faire des analyses de marché et adapter leur stratégie digitale.

Avec ces outils, vous étudiez les tendances et l’intérêt des utilisateurs pour certains sujets.

Quelques solutions que nous vous suggérons :

  • Facebook Ads pour évaluer la taille de vos audiences cibles selon de nombreux critères (géographiques, démographique, centres d’intérêt…),
  • Twitter Trends pour le suivi des tendances en temps réel,
  • Netbase Quid pour une analyse avancée du comportement des utilisateurs,
  • Buzzsumo pour identifier les intérêts…

Étudiez vos concurrents

Comme vous l’avez appris plus haut, les réseaux sociaux sont une base de données de prospects, mais aussi d’entreprises.

Vous avez donc des éléments pertinents et fiables pour faire une veille concurrentielle.

Sur Facebook par exemple, grâce à son outil gratuit Ad Library, vous prenez connaissance les publicités pour un nom de domaine.

Par contre, il est assez limité.

Pour aller plus loin et obtenir des données plus avancées, utilisez des solutions comme Fanpage Karma, Sprout Social, AdSpy, BigSpy, AdsbyHub

Pour aller plus loin : voici nos 7 étapes pour réaliser une analyse marketing détaillée de votre marché.

Étape 4 : ajuster votre offre et tester votre potentiel positionnement Marketing

Étape 4 : ajuster votre offre et tester votre potentiel positionnement Marketing

Ça y est !

Vous avez clarifié la valeur perçue de votre produit, vous connaissez votre avatar client et vous avez étudié le marché avec les clients potentiels et les concurrents sur les réseaux sociaux.

Que faire maintenant ?

Si vous avez bien suivi les étapes précédentes, vous disposez d’informations précieuses sur la direction à donner à votre idée de projet.

À cette étape, comparez objectivement les offres et le positionnement de vos concurrents à ce que vous avez appris des attentes et des besoins du marché.

Vous saurez donc ce que veulent vos clients potentiels, mais que vos concurrents n’offrent pas.

Bravo !

Vous avez identifié votre sweet spot potentiel grâce aux réseaux sociaux.

Toutefois, le travail n’est pas terminé.

Vous avez bien lu : “potentiel sweet spot”.

Maintenant, vous devez tester ces résultats afin de sélectionner les idées qui performent le mieux auprès de votre marché cible.

Il est très important de vous fier uniquement aux performances plutôt qu’à vos convictions personnelles.

Il arrive souvent que l’entrepreneur s’attache émotionnellement à une offre même si elle ne performe pas sur le marché.

Rappelez-vous, vous devez toujours adopter une approche “customer centric” pour conquérir des nouveaux clients.

Les pièges à éviter en utilisant les réseaux sociaux pour trouver votre sweet spot

Les pièges à éviter en utilisant les réseaux sociaux pour trouver votre sweet spot

C’est indéniable que les réseaux sociaux offrent des ressources très puissantes pour les entrepreneurs.

Toutefois, une approche non adaptée et une prise en main erronée de ces ressources vous coûteront en temps et en argent.

Rester superficiel dans ses analyses

C’est important de comprendre dès le départ que les réseaux sociaux ne sont pas toujours le reflet de la réalité.

  • Une page avec un nombre important d’abonnés ne fait pas forcément plus de ventes qu’une page avec un nombre réduit,
  • Le nombre d’abonnés est beaucoup moins important que l’engagement de la communauté. C’est d’ailleurs un des avantages de travailler avec des nano influenceurs,
  • Une publicité qui génère beaucoup d’interactions n’est pas forcément plus rentable qu’une publicité avec moins d’interactions,
  • Ce ne sont pas toujours les plus belles publicités qui performent le mieux.

Ce sont là quelques faits à tenir compte dans vos analyses au risque d’avoir des données erronées dans vos résultats.

Négliger les périodes et les facteurs externes

Le comportement et les habitudes des utilisateurs sur les réseaux sociaux évoluent rapidement.

Bien que la plupart des outils permettent de faire des analyses sur plusieurs années, il faut tenir compte des influences externes des différentes périodes, pour interpréter vos données.

Ça peut être un facteur lié à une période de l’année, aux réalités politiques et légales de la période ou autres éléments influençant le comportement des consommateurs.

Les réseaux sociaux ne sont pas déconnectés de l’environnement physique.

Ne pas se tenir à jour des nouveautés des plateformes

Les réseaux sociaux sont dans une course constante à l’innovation.

C’est la guerre de celui qui proposera la prochaine expérience “cool” aux utilisateurs web.

Les ressources qui étaient efficaces il y a un an sur une plateforme, ne le sont peut-être plus aujourd’hui.

Pour bénéficier des meilleures solutions et être en avance sur vos concurrents, mettez en place une politique de suivi régulière des mises à jour de ces plateformes.

Nous vous recommandons l’utilisation de Feedly, ou encore NewsBlur par exemple.

Ce sont des plateformes gratuites et très pratiques pour, en quelques clics, organiser et faire votre veille informationnelle sur l’actualité des réseaux sociaux.

audrey : merci François pour toutes ces astuces pour trouver sa stratégie de positionnement efficace sur les réseaux sociaux. Je me permets juste d’ajouter que toute stratégie en Marketing Digital doit être reliée au préalable à un objectif.

Conclusion sur comment trouver votre « sweet spot » en 4 étapes

Vous savez donc comment, en 4 étapes faciles à suivre, vous pouvez passer d’une idée de projet à un sweet spot sur les réseaux sociaux.

Depuis votre idée de projet jusqu’à la création de votre stratégie digitale, vous avez accès à une stratégie sur les réseaux sociaux avec des ressources à l’appui.

Vous devez donc :

  • Commencer par bien clarifier les bénéfices de votre produit, avoir une image précise de votre avatar client,
  • Et ensuite analyser le marché afin d’améliorer votre offre pour l’adapter à votre sweet spot.

Dans cet exercice sur les réseaux sociaux, il est important de faire des analyses approfondies en tenant compte des contextes et facteurs externes, et de se tenir à jour des innovations des plateformes sociales.

Vous avez décidé de vous lancer ? Voici comment produire des lots de contenus pour les réseaux sociaux et gagner du temps.

Pour résumer en 4 questions

Peut-on lancer une stratégie social media sans une étude de marché préalable ?

Faux. L'analyse du marché est primordiale, dans le sens où elle met en accord votre produit/service et la nature des besoins de vos clients potentiels

Comment réaliser un avatar client ?

Pour réaliser votre avatar client, vous devez chercher à comprendre tous les aspects de votre client idéal. Faites des sondages, questionnez vos clients actuels et vos proches. Vous pouvez aussi vous servir d’outils tels que l’empathy map.

Quels sont les outils pour faire une analyse de marché sur les réseaux sociaux ?

Pour effectuer votre analyse de marché sur les réseaux sociaux, vous disposez de solutions telles que Facebook Ads, Twitter Trends, Netbase Quid et Buzzsumo.

Comment s’assurer de résultats pertinents pour une analyse sur les réseaux sociaux ?

Il est facile de maquiller la réalité avec les réseaux sociaux et de se tromper dans les apparences. Vous devez rester attentif à ce qui compte réellement pour une entreprise : faire des ventes.

Avez-vous trouvé votre sweet spot ? Comment avez-vous procédé ?