Google Analytics est devenu l’outil standard pour mesurer le trafic de votre site Web et même les performances de votre entreprise sur Internet.

C’est un outil extrêmement puissant que peu d’entrepreneur prennent le temps d’appréhender.

C’est dommage parce que les rapports de Google Analytics sont de véritables opportunités de progrès pour celui qui sait les analyser.

Laurent partage tout à fait mon avis :

L’ergonomie de Google Analytics est assez facile à manier. Par contre, le vocabulaire utilisé n’est pas très intuitif pour un non-initié. Il suffit juste de 30 secondes pour expliquer un terme pour qu’un rapport devienne immédiatement plus clair.

Avec cet article, découvrez les concepts de bases de Google Analytics afin de mieux comprendre toutes ces données.

Certaines notions semblent être voisines voire identiques, c’est pourquoi je vais aussi m’attacher à donner les différences entre des notions que beaucoup d’entrepreneurs confondent.

Préambule : si ce n’est pas encore le cas, découvrez comment installer et configurer Google Analytics sur votre site Web.

La structure de votre compte Analytics

Compte – Propriété – vues

Google Analytics : structure, concepts et notions-clés - Marketing Digital

Google Analytics est organisé sur 3 niveaux :

  • Un compte,
  • Des propriétés,
  • Des vues.

Le compte est le niveau supérieur de votre compte Google Analytics

Il est différent de votre compte Google.

En général, vous avez un compte pour votre entreprise.

Un compte peut recevoir jusqu’à 50 propriétés.

Par exemple, si vous avez plusieurs lignes de produits présentées sur différents sites Web, votre compte peut regrouper tous les sites Web de votre entreprise.

Une propriété est un site Web ou une application mobile

Lors de l’installation de Google Analytics, vous avez inséré un code de suivi sur votre site Web.

Ce code de suivi sert à alimenter en données la propriété en relation avec ce site Web.

Pour votre information, un code de suivi a la forme suivante : UA-XXXXXX-Y.

  • XXXXXX est le numéro de compte,
  • Et le chiffre à la fin (Y) est le numéro de la propriété.

Ainsi, chaque propriété est reliée à un code suivi.

Une vue est un point d’accès à vos rapports

Une vue sert à afficher les données d’une propriété sous la forme de graphiques ou de tableaux.

Mais, une vue peut se limiter aussi à un sous-ensemble de ces données.

Par exemple, chez #audreytips, nous avons un vue “France” qui ne comportent que les données du trafic provenant d’internautes français.

Une propriété peut contenir jusqu’à 25 vues.

Note : comme nous le verrons plus bas, il est très important de conserver au moins une vue brute non filtrée.

Partage et droits d’utilisateur

Google Analytics : structure, concepts et notions-clés - Marketing Digital

Au lieu de donner le mot de passe de votre compte à qui de droit, il est beaucoup plus sécurisé de partager l’accès à vos données Analytics.

Les accès sont accordés pour un niveau donné (compte, propriété ou vue) avec l’un des 4 niveaux de droits suivants :

  • Gérer les utilisateurs pour ajouter ou supprimer des utilisateurs et leur attribuer des droits,
  • Modifier pour ajouter, modifier ou supprimer des comptes, des propriétés et des vues,
  • Collaborer pour créer et partager des tableaux de bord et des annotations.
  • Lire et analyser. L’utilisateur peut accéder et manipuler des données.

Mon conseil : toute personne ayant besoin d’accéder à un compte doit en général avoir les droits “Collaborer” et “Lire et analyser”. Ainsi, elle peut apporter des contributions significatives sans risque de perte de données. Les droits les plus puissants (“Gérer les utilisateurs” et “Modifier”) doivent être attribués avec précaution. En effet, ils peuvent jouer sur l’intégrité des données.

Si vous avez besoin d’aide, voici le manuel pour partager vos données Analytics.

Vues et intégrité des données

Pour définir une vue, allez dans l’écran d’administration en cliquant sur le bouton Administration tout en bas de la colonne de gauche.

Ensuite, sélectionnez la propriété et la vue appropriées avec les menus déroulants, puis appuyez sur le bouton Filtres.

Google Analytics : structure, concepts et notions-clés - Marketing Digital

Note : seuls les utilisateurs avec le droits “Modifier” peuvent y accéder.

Les filtres sont très puissants.

Par exemple :

  • Inclure ou exclure certains groupes de pages ou utilisateurs,
  • Mais aussi, rechercher/remplacer des URLs de la propriété,

Par contre, un filtre s’applique sur les données avant la génération des rapports.

Les données s’affichent qu’à partir de la date de création d’une vue.

Ils ne peuvent pas être appliqués de manière rétroactive et modifient donc les données tant qu’ils sont actifs.

Et même si vous dupliquez une vue existante, la nouvelle vue est vide.

Les données apparaissent une fois que la vue est créée. Ainsi, toute vue nouvellement créée ne dispose pas de données historiques pour effectuer des comparaisons basées sur les dates.

Pour cette raison, manipulez les filtres avec précaution et conservez toujours une vue brute sans aucun filtre !

L’un des cas d’utilisation les plus courants des filtres est d’exclure le trafic généré par vos collaborateurs. Juste en excluant l’adresse IP de votre bureau, vous supprimez tout le trafic généré par votre équipe.

L’interface utilisateur de Google Analytics

Google Analytics : structure, concepts et notions-clés - Marketing Digital

Voyons maintenant l’ergonomie principale des rapports de Google Analytics.

  1. Bouton de navigation entre différents comptes, propriétés et vues,
  2. Compte, paramètres et notifications pour accéder à votre compte Google, d’autres applications comme Tag Manager et des notifications sur la propriété envoyées par Analytics,
  3. Menu général pour naviguer entre les différents rapports selon 5 grandes rubriques : Temps réel, Audience, Acquisition, Comportement et Conversions.
  4. Sélecteur de date pour visualiser les données d’un rapport selon une plage de date ou pour les comparer entre 2 plages de dates,
  5. Sélection du segment. Les segments sont un autre type de sous-ensemble de données Google Analytics,
  6. Données du rapport pour sélectionner différents jeux de statistiques affichées dans le tableau de données. Par défaut, l’onglet “explorer” comprend toujours une courbe et un tableau de données,
  7. Courbe qui donne l’évolution de vos données dans la ou les plage(s) de date sélectionnée(s),
  8. Tableau de données. Les données correspondant de la courbe sont visibles dans ce tableau. Ce tableau dispose de fonctions avancées comme différentes visualisations, une recherche, modifier ou ajouter des dimensions…

Pour démarrer

Je pense que vous pouvez commencer maintenant à naviguer dans votre Google Analytics.

Néanmoins, pour vous familiariser avec une implémentation totalement fonctionnelle, je vous conseille de parcourir aussi le compte de démonstration proposé par Google.

Ce compte de démo contient de vraies données métier et dispose de toutes les fonctionnalités :

  • Liaison avec AdWords,
  • Gestion d’événements et d’objectifs,
  • Et même la gestion du commerce électronique.

C’est un bon moyen de gagner du temps pour découvrir à l’occasion une nouvelle fonctionnalité.

Vous pouvez aussi consulter les cours sur la Google Analytics Academy.

Les 2 concepts-clés de Google Analytics

Maîtriser le cycle Acquisition – Comportement – Conversion

Google Analytics : structure, concepts et notions-clés - Marketing Digital

Google Analytics regroupe vos données et ses rapports selon 4 catégories :

  • Audience,
  • Acquisition,
  • Comportement,
  • Conversions.

L’audience est une notion facile à appréhender. Elle décrit tout simplement vos visiteurs : démographie, géographie, centres d’intérêt, technologie.

Néanmoins, je vais me concentrer sur Acquisition, Comportement et Conversions qui sont à mon sens les moins faciles à appréhender.

Vous retrouvez cette répartition Acquisition – Comportement – Conversion dans la plupart des tableaux de données de Google Analytics.

Google Analytics : structure, concepts et notions-clés - Marketing Digital

Pourquoi les notions Acquisition – Comportement – Conversion sont-elles importantes ?

Mesurer les indicateurs essentiels de la performance de votre site Web est important pour atteindre vos objectifs commerciaux.

Quel que soit l’objectif opérationnel de votre site Web, analyser le cycle Acquisition – Comportement – Conversion est crucial pour l’atteindre.

Voici pourquoi :

  • L’acquisition indique comment votre site Web acquiert ses visiteurs,
  • Le comportement indique l’efficacité de votre site Web pour engager vos visiteurs. Il indique aussi quelles pages ils consultent et les actions qu’ils entreprennent sur le site Web de votre entreprise,
  • La conversion mesure l’efficacité de votre site Web à persuader les visiteurs sur votre site Web de prendre les actions que vous leur proposez.

Une conversion est donc l’achèvement d’une activité sur votre site Web. Elle est importante pour atteindre votre objectif et donc le succès de votre entreprise.

Le suivi des conversions mesure en fin de compte la performance globale de votre site Web.

La conversion est généralement la mesure la plus importante pour savoir si votre site Web est ou non en phase avec vos objectifs commerciaux.

Les conversions font généralement référence :

  • Aux ventes pour un site de e-commerce,
  • Aux prospects qui ont renseigné un formulaire de contact pour une activité B2B,
  • À tous autres enregistrements comme une inscription à votre newsletter….

Toutes ces actions des utilisateurs mesurent l’efficacité de votre site Web pour conquérir de nouveaux clients ou prospects.

Bien comprendre les dimensions et les statistiques

Les dimensions décrivent les données.

C’est le “quoi” :

  • Quel mot-clé le visiteur a-t-il utilisé ?
  • Quel navigateur Web utilise-t-il ?
  • Dans quelle ville est-il ?

Les statistiques mesurent les données.

C’est le “combien” :

  • Combien de pages ont-ils vues ?
  • Combien de temps sont-ils restés sur le site ?

Dans les tableaux de données, la dimension est la colonne de gauche (en rouge) et les statistiques associées dans les colonnes de chiffres (en violet).

Google Analytics : structure, concepts et notions-clés - Marketing Digital

Voir aussi le guide de référence des dimensions et statistiques sur le centre d’aide de Google Analytics.

4 notions à ne pas confondre

Google Analytics : structure, concepts et notions-clés - Marketing Digital

Différence entre une session et le nombre de pages vues

Une session est une série d’interactions d’un utilisateur sur votre site Web.

Elle peut comprendre plusieurs pages vues, des événements et des transactions en ligne.

Une session se termine de 2 manières :

  • Expiration dans la durée. À minuit ou après 30 minutes d’inactivité,
  • Changement de campagne. Par exemple, un visiteur arrive après une recherche sur Google, s’en va, puis revient en tapant votre nom de domaine dans son navigateur.

En fait, l’indicateur à suivre est le nombre de pages vues par session.

Différence entre le taux de rebond et les pages de sortie

Un rebond est une session dans laquelle un utilisateur quitte votre site sans interaction.

Le taux de rebond d’une page est donc une mesure qui mesure le pourcentage d’utilisateurs qui ont atterri sur cette page et qui ont quitté immédiatement votre site.

Une sortie est simplement la fin d’une session.

Ainsi, le taux de sortie d’une page est le pourcentage des pages vues qui sont les dernières de leur session. C’est le ratio du nombre de sorties sur le nombre de pages vues.

Voir aussi comment Google décrit les différences entre les taux de sortie et de rebond.

Différence entre événement et objectif

Google Analytics : structure, concepts et notions-clés - Marketing Digital

La différence entre les événements et les objectifs est facile à comprendre :

  • Les objectifs mesurent le succès de vos indicateurs de performance. Un objectif est basé sur l’occurrence d’un événement.
  • Les événements sont utilisés pour suivre toutes les interactions utilisateur que vous jugez pertinentes.

Un vue peut avoir jusqu’à 20 objectifs qui ne peuvent pas être supprimés.

Si vous arrivez à la limite : désactivez un objectif pour libérer son emplacement. Par contre, les données historiques seront toujours présentes dans vos rapports.

Les objectifs servent aussi à générer des rapports puissants sur les conversions, ce qui n’est pas possible avec les événements.

Les objectifs sur Google Analytics sont de 5 types :

  • Destination : la page de remerciement suite à l’inscription à votre newsletter.
  • Durée : la durée d’une session est supérieure à 3 minutes,
  • Pages/Écrans par session : au moins 10 pages ont été vues dans une session,
  • Événement : l’utilisateur a visionné la vidéo sur votre page d’accueil,
  • Objectif intelligent : C’est le suivi des conversions automatisé dans le cas d’une campagne Google Ads (anciennement AdWords).

Contrairement aux objectifs, l’utilisation des événements est beaucoup plus vaste. Le nombre d’événements est illimité dans votre quota standard.

Un événement se décrit avec les 4 paramètres suivants :

  • Catégorie,
  • Action,
  • Libellé (facultatif, mais recommandé),
  • Valeur (facultatif).

Par exemple, un internaute télécharge votre livre blanc.

Il déclenche un événement avec comme :

  • Catégorie : Télécharger,
  • Action : PDF,
  • Libellé : votre-livre-blanc.pdf.

Mon conseil : définissez une règle de dénomination claire pour les événements. Les attributs d’événement sont aussi sensibles à la casse.

Différence entre regroupement de contenu et dimensions personnalisées

Google Analytics : structure, concepts et notions-clés - Marketing Digital

En regroupant des contenus, vous organisez vos pages Web dans des groupes logiques en accord avec vos objectifs commerciaux ou vos besoins de rapports.

Par exemple, pour un site de e-commerce, toutes les pages chemises hommes ou pour votre blog d’entreprise, toutes les pages de la catégorie X.

Les dimensions et statistiques personnalisées sont des dimensions et statistiques que vous créez vous-même.

Elles sont en général utilisées avec la fonctionnalité d’importation de données.

Par exemple, dans votre CRM, vous avez normalisé le niveau hiérarchique de vos contacts (PDG, Directeur, Responsable…) et vous souhaitez connaître le volume des pages vues selon ce niveau hiérarchique.

En standard, Google Analytics autorise :

  • 5 regroupements de contenu par vue
  • Et 20 dimensions personnalisées par propriété.

Note : les dimensions personnalisées étant appliquées à une propriété, vous pouvez aussi les utiliser comme filtres dans une vue vues. Les regroupements de contenu, quant à eux, sont souvent plus faciles à mettre en œuvre et peuvent également être utilisés avec le rapport sur les comportements.

Conclusion sur Google Analytics : structure, concepts et notions-clés

Google Analytics est un outil génial extrêmement puissant qui dispose de tous les indicateurs mesures que vous pouvez imaginer.

Et il est totalement gratuit.

Mais si vous ne prenez pas le temps de bien comprendre les notions derrière cet outil, vous êtes vite perdu. CA peut même rebuter certains.

J’ai passé beaucoup de temps pour le maîtriser.

Je vous garantis que toutes les notions présentées dans cet article répondent à 9 questions sur 10. J’espère qu’il vous aide à tirer le meilleur parti de votre compte Analytics.

Analytics est un outil important pour mesurer vos actions de Marketing Digital. Mais pas besoin de consacrer trop de temps pour le maîtriser.

Votre prochaine étape pour gagner encore plus de temps, personnaliser vos propres rapports pour avoir tous vos indicateurs-clés sur un seul écran.

Avez-vous d’autres termes que vous ne comprenez pas bien sur Google Analytics ?


Also published on Medium.