Une écriture exceptionnelle est toujours attrayante.

C’est d’ailleurs ce qui vous maintient éveillé jusqu’à 3 heures de matin pour terminer un bon livre.

Sur Internet, c’est aussi ce qui donne envie au lecteur de rester sur le site Web de votre entreprise, puis de cliquer sur vos liens afin de continuer à lire vos articles web.

Malheureusement, le succès du Marketing de Contenu a transformé Internet en un énorme entrepôt qui déborde d’informations en tout genre. En plus, il n’a jamais été aussi simple de publier ses idées, même si vous avez un petit talent d’écriture.

Alors comment se distinguer dans tout ce flux constant d’informations ?

Voilà ce que Laurent conseille toujours :

Ayez une écriture fluide et structurez bien vos articles. Malheureusement, ces contraintes de rédaction limitent votre créativité. Mais faites quand même bien attention au nombre de mots de vos articles, au découpage en paragraphe ainsi que de mettre en avant des citations…

J’ai passé la journée d’hier à surfer sur le Web, à lire des dizaines d’articles pour comprendre ce qui me pousse à lire un article jusqu’au bout.

Et voilà 7 bonnes pratiques que j’ai retenues.

1. Le nombre optimal de mots d’un contenu Web

Manifestement, c’est une question qui génère de nombreux débats.

Certains experts sont des adeptes du “plus c’est court, plus c’est bon !”. L’exemple qui me vient tout de suite à l’esprit est le fameux blog de Seth Godin.

D’autres comme Neil Patel, jurent que la longueur de vos contenus web est la clé du succès pour générer le plus de trafic possible de la part des moteurs de recherche.

Il affirme aussi que du contenu très complet autour de votre domaine de prédilection est la meilleure façon de prouver votre expertise.

Quelle est la longueur optimale pour une rédaction web de qualité ?

Quelle est la longueur optimale pour une rédaction web de qualité ?

En faisant une recherche plus approfondie, j’ai découvert que Sweor a compilé plusieurs études sur le nombre de mots des articles qui se retrouvent en tête des pages de recherche.

Le résultat de cette étude montre que, pour un mot-clé donné, un contenu web d’au moins 2.500 mots est mieux classé.

Alors, qu’elle est la longueur idéale d’un contenu Web ?

Sans remettre en question ces études, les experts en rédaction web vous diront tous de ne jamais écrire pour les moteurs de recherche, mais pour vos lecteurs.

Dans ce cas, des articles plus courts sont probablement plus efficaces vu que les gens ont peu de temps à vous consacrer, veulent aller à l’essentiel et se lassent rapidement avec du contenu trop long.

En fait, n’oubliez jamais que vous ne vous battez pas contre Google, mais bien contre vos concurrents.

Et vos concurrents sont les pages Web qui se trouvent sur la page de résultats lorsque vous tapez un mot-clé dans Google.

Mon conseil : publier des contenus plus longs (c’est-à-dire plus précis, pointus, détaillés, argumentés) que vos « concurrents ».

Pour ma part, je veux éviter les banalités et être très précise dans mes articles. En effet, ils sont avant tout là pour vous prendre en main quand vous vous posez des questions sur tel ou tel point du Marketing Digital.

Alors, plus j’avance, plus je privilégie les articles longs. Mais, je publie aussi des articles plus courts pour maintenir mon rythme de publication.

2. Les sous-titres structurent votre Rédaction Web

Les sous-titres structurent votre Rédaction Web

Quelle que soit la longueur de votre texte, divisez vos pages Web en chapitre. ainsi, vous améliorez la lisibilité de votre article, surtout pour vos lecteurs sur leur mobile.

Pour cela, pensez à inclure des sous-titres.

En HTML, les sous-titres sont étiquetés avec les fameuses balises H2, H3, H4…

Avec ce code HTML, Google repère les sous-titres de vos articles et donne un peu plus de poids aux mots qu’ils contiennent.

C’est pourquoi pour être mieux classer dans les moteurs de recherche, tous les experts de Marketing Digital vous diront qu’un sous-titre avec le mot-clé cible de votre contenu a tendance à améliorer votre classement dans les pages de résultats.

Alors, combien de sous-titres par article ?

Tout ceci dépend du nombre de mots de ce dernier.

Mon conseil : insérez un sous-titre tous les 300 mots au maximum.

Mais, prenez en compte aussi le type de contenu Web que vous rédigez :

  • Si vous écrivez un article qui recense différents points sous forme de liste, je vous conseille de mettre un sous-titre pour chaque point que vous abordez,
  • Si vous vous lancez dans l’écriture d’un article de fond, les sous-titres servent à structurer votre texte en sections comme un livre est divisé en chapitres.

Mon conseil : faites ressortir les sous-titres de vos articles sur le web avec une police et une taille de caractères plus conséquente que vos paragraphes.

Choisissez pour vos sous-titres une police de caractères claire et facile à lire. Plus vous surchargez vos polices, plus vous fatiguez les yeux de votre lecteur. Utilisez donc une police simple et en accord avec le type de rédaction de contenu web que vous écrivez.

3. Aérez votre texte avec des paragraphes

Aérez votre texte avec des paragraphes

Entre 2 sous-titres, aérez votre texte avec des sauts de lignes. De cette manière, vous allez faire apparaître des paragraphes.

Des paragraphes courts évitent que vos lecteurs survolent votre contenu. Votre message paraît ainsi moins intimidant et vos lecteurs conservent leur attention plus longtemps.

Des paragraphes succincts améliorent nettement la lisibilité.

Je n’ai pas trouvé de règle universelle. Mais je crois comprendre que la longueur idéale d’un paragraphe est de 2 à 3 phrases sans jamais dépasser les 4.

4. Les listes à puces améliorent vos Contenus Web

Lorsque que vous énumérez une liste au sein d’un paragraphe, je vous conseille de la présenter sous la forme d’une liste à puces.

Selon Wikipedia, la puce est un symbole typographique qui sert à structurer ou mettre en valeur des énumérations.

La puce prend souvent la forme d’un point épais :

  • Les puces sont très utiles pour énumérer une liste,
  • Elles font ressortir l’essentiel d’un paragraphe pour ceux qui ont tendance à survoler votre article.

Mes 2 conseils :

  • Préférer des puces courtes tenant sur une ligne,
  • Utiliser vos puces pour segmenter vos informations et ainsi faciliter leur lecture.

5. Les citations renforcent l’impact de vos propos

Faire de la Rédaction de Contenu Web que Vos Lecteurs Aiment Lire

Vous avez lu une citation qui vous a marqué, alors utilisez là dans l’un de vos articles Web dès que cela fait sens.

Une citation sans référence est à peu près aussi utile qu’une horloge sans aiguilles. Paul Desalmand

Citer un expert de votre domaine ne va pas nuire à votre crédibilité. Bien au contraire, elle montre que vous êtes au fait de ce qui se passe autour de votre domaine d’activité.

Citer un expert renforce aussi la pertinence de vos propos et donc votre autorité.

6. Les liens crédibilisent vos contenus Web

À chaque fois que vous citez une personne ou faites référence à un autre article, il est essentiel d’inclure un lien.

Cela améliore encore votre crédibilité tout en “donnant un peu d’amour” à celui qui vous a donné cette information en lui donnant un backlink.

Internet contient une foultitude d’URLs pour créer des liens. Par contre, il faut être conscient de tous les liens ne sont pas dignes de vos publications.

Avant de faire un lien avec une source, pensez à vérifier les points suivants :

  • La source est-elle fiable ? Est-elle la source d’origine ?
  • Mon lecteur peut-il trouver facilement l’information à partir de ce lien ?
  • Qui a fourni cette information ? Préférez toujours un expert qui fait foi.

Idéalement, ajouter des liens qui amènent votre lecteur vers la prochaine étape de sa lecture, tout en restant sur votre site Web. Les experts du Marketing Digital parlent de maillage interne.

Enfin, soyez le plus précis que possible avec vos liens. Par exemple, au lieu de diriger vers la page d’accueil du site, faites un lien vers la bonne page à laquelle vous faites référence.

7. Les visuels subliment votre Rédaction Web

Les visuels subliment votre Rédaction Web

Nous vivons à l’ère du visuel.

Des écrans plats aux smartphones, les images sont partout. Les gens s’intéressent à votre rédaction web non seulement grâce à ce qui est écrit, mais aussi grâce à vos images, vidéos…

Combien faut-il d’images dans un article ?

Je vous ai déjà indiqué comment trouver des images libres de droit à publier sur votre site Web.

Mais combien faut-il d’images dans un article ?

Insérer trop de photos dans votre contenu est aussi grave que de ne pas en mettre.

Selon pixelrockstar, il semble que le meilleur ratio soit une image pour 350 mots.

Je vous suggère d’utiliser autant d’images que vous le souhaitez afin de communiquer vos propos avec clarté et précision.

Et pour ma part, j’essaie aussi que le lecteur voit une image toutes les 2 pages qui défilent sur son écran.

Note : la taille de l’image influe sur l’aspect visuel, mais aussi sur la vitesse de chargement. Personne ne souhaite des photos trop petites à scruter à la loupe. Et tout le monde déteste attendre de longues secondes pour charger une photo.

Mon conseil : fixez la largeur de vos images à celle de votre contenu et choisissez un format classique (16:9, carré…).

Important : choisissez avec soin votre image à la une. En effet, c’est celle qui apparaît en premier en haut de votre article, mais aussi sur les réseaux sociaux lorsque votre contenu est partagé. Avec le titre, cette image à la une doit inciter à cliquer pour venir lire votre contenu.

Sans oublier avoir du plaisir avec votre Rédaction Web

Pour résumé, les contenus Web les plus appréciés possèdent les critères suivants :

  • Une longueur d’au moins 2.000 à 2.500 mots,
  • Un découpage en chapitres de 300 mots délimités par des sous-titres,
  • Faites des paragraphes courts en aérant votre texte avec des sauts de lignes,
  • Des listes à puces pour faire ressortir vos énumérations,
  • Au moins une citation pour donner de la crédibilité à votre article avec un lien vers la source,
  • Sans oublier les images. La règle sur #audreytips est une image tous les 2 écrans lorsque vous me lisez.

Avant de publier cet article, je l’ai fait relire à Laurent qui m’a dit :

Difficile de prédire si un article va plaire. Par contre avec ces bonnes pratiques, tu augmentes tes chances d’avoir un contenu agréable à lire.

La rédaction web doit aussi rester un plaisir avec le moins de contraintes possibles. Néanmoins, avec un peu de structuration, vos arguments deviennent immédiatement plus clairs.

Au fait, savez-vous qu’écrire, c’est bon aussi pour votre santé ?

Avez-vous d’autres consignes à rajouter pour avoir un contenu qui déchire gagnant ?


Also published on Medium.