Durant 2020, Google a rendu gratuit l’affichage de vos produits dans Google Shopping.

Cela a commencé par les États-unis en avril 2020, puis étendu au reste du monde durant l’année. C’est le cas en France depuis octobre 2020.

À noter également que ce changement s’appliquait au départ uniquement à l’onglet shopping et que Google l’a ensuite étendu à la recherche Google.

Ainsi, tout site de commerce en ligne peut faire figurer ses produits gratuitement sur la plate-forme d’achat de Google.

Dès que j’ai vu cette annonce, j’ai foncé vers le bureau de Davy, notre angel sur Google Ads, pour savoir ce qu’il en pensait.

Le géant de la recherche ouvre son marché en supprimant les barrières à l’entrée à Google Shopping afin de mieux concurrencer des entreprises comme Amazon. Par la même occasion, il espère que la suppression des frais va inciter un nombre important d’entreprises à vouloir vendre leurs produits sur Internet et en particulier sur sa plateforme. Mais pas que…

Bref, Google applique son Business Model standard, en se contentant de facturer des publicités et la mise en avant de certains produits, comme il le fait sur d’autres services.

Qu’est-ce que Google Shopping ?

Qu'est-ce que Google Shopping ?

Google Shopping (ex google product search) est la plateforme référente pour gagner de la visibilité sur Google surtout lorsque vous avez un site e-commerce.

C’est un petit onglet qui se trouve sur la page de vos résultats de recherche et qui met en avant directement les produits recherchés, pour vous permettre de faciliter votre recherche et passer directement à l’achat.

Les internautes peuvent rechercher, comparer et acheter des produits physiques, présents dans sa base de données.

Ces produits s’affichent lorsqu’un client utilise Google pour rechercher un produit. Ils apparaissent dans la page de résultats principale du moteur de recherche ou sous l’onglet Shopping.

Les résultats affichés correspondent avec les termes de recherche de l’utilisateur, les produits dont la promotion est payante apparaissant en dehors des résultats organiques gratuits.

L’histoire de Google Shopping

La première version de Google Shopping s’appelait Froogle.

Ce n’était qu’un outil de recherche dédié aux produits. Les utilisateurs saisissaient le nom d’un produit, puis voyaient un tas de liens renvoyant vers des sites Web qui proposaient ce produit.

Au fil du temps, le service s’est amélioré pour mieux concurrencer eBay et Amazon. Par exemple, Google a rendu possible de comparer les prix des articles.

Et puis, en 2012, pur une raison que j’ignore, il est passé au modèle payant.

À partir de ce moment, la plate-forme est devenue une extension de Google Ads (à l’époque dénommée Google Adwords).

En 2019, Google Shopping est devenu plus performant avec des recommandations personnalisées basées sur les données et les caractéristiques des utilisateurs.

Ses fonctionnalités se sont également élargies avec l’inventaire des “produits en magasin” et un parcours d’achat plus fluide. Ces fonctionnalités sont toujours disponibles.

Les détaillants de commerce électronique devaient payer pour être présent Google Shopping. En raison de ce droit de péage, les produits disponibles sont plutôt limités à ceux des grandes marques.

Coïncidence ou pas, suite à la pandémie de coronavirus, Google revient à un équivalent de feu “Froogle” dans lequel l’affichage des produits est de nouveau gratuite dans Google Shopping.

Quelques statistiques sur Google Shopping

Voici quelques statistiques intéressantes à Google Shopping qui date de 2019 :

  • La moyenne du taux de clic est de 0,86 % avec un taux de transformation de 1,91 % (source Search Engine Journal).
  • Les dépenses publicitaires augmentent de 42 % entre le deuxième trimestre 2017 et le 4ème trimestre 2018 (source Merkle),
  • C’est 36 % des dépenses publicitaires chez Google (source Marin),

Note : ces statistiques datent évidemment d’avant le modèle gratuit adopté en 2020.

Comment fonctionne Google Shopping ?

Comment fonctionne Google Shopping ?

Il existe des milliers de sites de commerce électronique. Mais le consommateur ne les connaît pas. Par exemple, peu de personnes connaissent Etsy.

Google Shopping est donc un moyen de gagner en visibilité, comme le dit Google : “Touchez les centaines de millions d’internautes qui effectuent chaque jour des recherches liées à un achat sur Google”.

Autrement dit, vous avez accès immédiatement à toute sa base d’utilisateurs ce qui ne peut qu’augmenter potentiellement vos ventes.

Aujourd’hui, vous pouvez répertorier gratuitement l’intégralité de votre catalogue produits. Et ceux-ci sont ensuite recherchés via la plateforme à travers le monde.

Le format d’affichage des pages a légèrement évolué.

Les publicités payantes apparaissent en haut et en bas de la page – comme c’est le cas pour la recherche classique – avec les résultats “organiques”, gratuits au milieu. Cette configuration est somme toute classique par rapport à celle sur les pages de résultats de recherche classique.

Par contre, je ne vois aucune raison pour que cela reste ainsi éternellement. Google pourrait s’inspirer d’Amazon qui saupoudre les résultats sponsorisés dans ses résultats de recherche.

Pourquoi utiliser Google Shopping ?

Pourquoi utiliser Google Shopping ?

Google Shopping est une plate-forme puissante dont voici les principaux avantages.

Un volume de recherche plus élevé

Trafic, trafic et trafic !

Encore une fois, en Marketing Digital, l’acquisition de trafic est clé.

Google est le plus grand moteur de recherche au monde, avec plus de 6,90 milliards de requêtes de recherche chaque jour (source BDM).

À bien des égards, c’est Internet et le premier point d’entrée pour la plupart des internautes.

Contrairement à ce que l’on pense, Amazon n’a pas le monopole total du commerce électronique.

Plus de 80 % des acheteurs commencent leur recherche de produits sur Google (source lesaviezvous.net).

Et avec la gratuité de Google Shopping, ce pourcentage est susceptible d’augmenter. En effet, les consommateurs voyant plus de produits vont changer leurs habitudes.

Meilleur ciblage du trafic

Tout entrepreneur sait qu’un trafic plus élevé ne signifie pas nécessairement plus de ventes.

Pour cette raison, vous devez cibler les personnes ayant le budget et l’envie d’acheter vos produits.

Pour cela, Google Shopping est donc une plate-forme très attrayante puisqu’il affiche vos produits aux personnes ayant l’intention d’acheter vos produits.

En effet, contrairement à la recherche classique, vous pouvez être presque sûr que les termes saisis dans Google Shopping recherchent des produits.

Sinon, pourquoi seraient-ils là ?

Comment vendre sur Google Shopping ?

Comment vendre sur Google Shopping ?

Comment commencer ?

C’est simple :

  • Créez un compte sur le Merchant Center de Google
  • Puis, ajoutez des produits à Google Shopping

La déclaration de vos produits se passent sur le Google Merchant Center qui inclut désormais une option pour l’affichage des produits gratuits aux côtés des campagnes payantes.

Tout d’abord, comme toujours, vous avez besoin d’un compte Google (comme Gmail).

Connectez-vous à votre compte Merchant Center.

Puis saisissez les informations relatives à votre entreprise comme :

  • Le nom de votre site Web,
  • Le nom de votre entreprise,
  • Les pays dans lesquels vous opérez…

Note : le nom de l’entreprise est aussi celui de votre compte marchand.

Google en a besoin pour déterminer si ce que propose votre entreprise est approprié pour sa plate-forme Shopping.

Ensuite, Google vous demande d’installer un fichier sur le serveur de votre site Web pour vérifier que vous êtes en bien propriétaire.

Ensuite, vous n’avez plus qu’à saisir votre catalogue produits ce dont nous parlerons plus bas.

Mais auparavant, je vous conseille de vous inscrire programme “Inventaire sur propriétés Google”.

De cette manière, vos produits vont apparaître en tant que liens non commerciaux sur différentes propriétés de Google, comme l’onglet « Google Shopping », mais aussi la recherche Google, Google Images, Google Maps et Google Lens.

Pour cela, vérifiez le paramètre de destination du flux dans Merchant Center.

  • Dans le menu de navigation principal, à gauche, sélectionnez Produits,
  • Sélectionnez Flux pour afficher les paramètres de vos différents flux,
  • « Inventaire sur propriétés Google » doit s’afficher dans la colonne « Destination ».

Si ce n’est pas le cas, cliquez sur Croissance, puis sur Gérer les programmes dans le menu de navigation de gauche. Cliquez ensuite sur la fiche du programme Inventaire sur propriétés Google, puis suivez les instructions.

Note : si vous avez déjà importé des flux Google Shopping dans Merchant Center, c’est probablement le cas. Mais vérifiez quand même.

Comment créer un flux Google Shopping ?

Le flux Google Shopping regroupe les données que Google utilise pour afficher des informations détaillées sur vos produits.

C’est un format standardisé d’informations sur vos produits pour que Google puisse les utiliser pour les afficher dans ses résultats Shopping.

Les informations Produit

Voici un aperçu des informations demandées :

  • ID produit. Un SKU est la référence unique utilisée en gestion des stocks. Si vous n’avez pas de SKU, vous devez en créer un,
  • Titre : un aperçu rapide de votre produit,
  • Description. Ce texte décrit votre produit et ce qu’il fait,
  • Prix. C’est le prix de vente par pays
  • Marque. Ajoutez le nom de votre société mère, une filiale ou simplement une marque associée au produit,
  • Disponibilité. La quantité d’un produit particulier que vous avez en stock,
  • Lien. L’URL de votre page produit,
  • Lien d’image. La représentation visuelle de votre produit.

Les algorithmes de Google se servent de ces informations pour extraire des données de votre site Web, afin de les afficher dans les résultats Shopping.

Mon conseil : pour l’internaute, c’est le visuel qui fait tout. Alors, fournissez des images de haute qualité. D’ailleurs, Google peut même refuser vos produits si vous lui fournissez des photos en basse résolution.

La saisie du flux

Une fois ce travail fait, vous allez saisir dans votre flux de données produit.

  • Dans Merchant Center, accédez à Produits, puis cliquez sur Flux de produits.
  • Cliquez sur le bouton rond et bleu “plus” pour ouvrir une page dans laquelle vous saisissez des informations de base (pays, langue,…).
  • Ensuite, saisissez des informations sur le produit telles qu’énumérées ci-dessus.

Vous pouvez référencer vos produits manuellement. Mais si votre catalogue est important, ce n’est pas pratique.

C’est pourquoi Google propose de saisir ces données dans un Google Sheets.

Mon conseil : utilisez le modèle fourni pour être sûr pour qu’il soit conforme aux directives de Merchant Center. C’est aussi la façon la plus simple de mettre à jour votre liste de produits.

Une fois fait, téléchargez la feuille dans Merchant Center et cliquez sur « Continuer ». Google va créer ensuite le flux de produits (ou l’ensemble de flux).

Vous avez terminé.

Note : il existe des plates-formes tierces qui automatisent le process sur Google Shopping.

Qu’est-il possible de vendre sur Google Shopping ?

Qu’est-il possible de vendre sur Google Shopping ?

Vous pouvez vendre de tout type de produits via Google Shopping, tout comme vous pouvez le faire sur Amazon ou eBay.

Néanmoins, il existe des règles à respecter au risque de voir votre compte suspendu.

Par exemple, Google interdit la vente de certains produits particuliers, comme :

  • Contrefaçons. Vous ne pouvez vendre que des produits authentiques.
  • Produits dangereux : drogues en tout genre, armes, munitions, feux d’artifice, explosifs, ainsi que toutes instructions pour fabriquer ces articles dangereux.
  • Contenu inapproprié. Tout ce que Google considère comme susceptible de provoquer une offense, une discrimination ou de la violence.

Google limite également la vente de certains produits, conformément à des politiques locales.

  • Contenu adulte. Google autorise les produits destinés aux adultes, mais avec des restrictions strictes sur l’âge des internautes.
  • Breuvages alcoolisés. Google autorise la promotion de l’alcool, mais là encore en suivant règles précises sur l’âge légal ou l’autorisation de vendre de l’alcool dans un pays.
  • Contenu lié au jeu. Google a aussi ses propres règles sur la promotion des produits liés aux jeux d’argent.

D’autres restrictions s’appliquent aux produits de santé, au contenu politique et au matériel sous copyright.

Note : ce sont les mêmes règles ou des règles similaires que vous retrouvez pour vos annonces sur le réseau de recherche.

Pourquoi les annonces Google Shopping sont-elles maintenant gratuites ?

Pourquoi les annonces Google Shopping sont-elles maintenant gratuites ?

C’est probablement la question la plus intéressante de cette nouvelle mesure.

Le géant américain est-il doté d’un élan de générosité pour permettre aux grands et petits e-commerçant de pouvoir profiter d’une expérience maximale sur Google et augmenter leur visibilité ?

C’est en tout cas ce qu’il déclare « tout comme nous ne faisons pas payer les sites pour qu’ils fassent partie de l’index de recherche Google, les listes des détaillants participants peuvent apparaître dans ces résultats sans frais pour eux« .

Mais vous le savez, s’il y a un changement aussi important sur un produit phare pour lequel Google avait un monopole et une rentrée d’argent assurée et sans limite, c’est qu’un élément extérieur est intervenu.

Ça a été un sujet d’actualité, il y a quelques années.

Vous ne l’avez peut-être pas vu, mais il s’est résolu après appel il y a plusieurs mois par une amende record contre Google notamment parce que “L’entreprise américaine a été condamnée à une amende de 2,4 milliards d’euros en 2017 par la Commission européenne pour avoir favorisé Google Shopping, son comparateur de prix, au détriment de ses rivaux.” (source Le figaro).

Pour faire simple, Google a été condamné pour concurrence déloyale, notamment à cause de son monopole sur l’onglet Shopping.

D’autres produits sont aujourd’hui dans le collimateur pour des raisons similaires.

C’est cet élément qui vous permet de mieux comprendre le changement qui s’opère maintenant dans Google Shopping et de permettre à tous le monde de pouvoir diffuser ses produits gratuitement.

Est-ce la fin des annonces payantes dans Google Shopping ?

Est-ce la fin des annonces payantes dans Google Shopping ?

S’il est vrai que la présence de vos produits sur Shopping est maintenant gratuite, ce n’est pas pour autant que les annonces payantes vont complètement disparaître.

Les campagnes Shopping sont toujours d’actualité, Google déclare même qu’il va continuer à les afficher « dans les créneaux publicitaires qui fonctionneront de la même manière que les annonces d’achat aujourd’hui« .

Mais maintenant, vous pouvez aussi diffuser vos produits gratuitement.

Les publicités payantes apparaîtront donc désormais en haut et en bas de la page, à côté des résultats organiques. Celles-ci contiennent aussi le prix du produit, le nom de votre entreprise et une photo miniature.

Pour créer une campagne payante, associez votre compte Google Ads à votre Merchant Center. Google guide sur la façon de procéder, en fonction de votre situation.

Une fois que vous avez un compte, vous êtes libre de « créer une campagne publicitaire » toujours avec le système d’enchères.

Cliquez sur la campagne et associez votre Google Ads à votre compte Merchant Center. Ensuite, sélectionnez le type de campagne que vous souhaitez lancer. Cliquez sur “Shopping”, puis commencez à créer des annonces comme vous le feriez habituellement.

Conclusion sur les annonces Google Shopping

Comme nous l’avons vu, l’onglet Google Shopping est en pleine évolution.

Ce qui disons-le est plutôt une bonne chose pour générer une nouvelle source de trafic gratuite vers votre site e-commerce.

Google Shopping est un agrégateur de données qui collecte des informations sur les prix auprès de tous les vendeurs sur le Web.

Il est donc essentiel de maintenir des prix bas si vous souhaitez attirer des internautes et accroître les ventes de vos produits.

Travaillez vos informations produit sur Google Shopping, comme vous le faites sur vos fiches produit, en particulier vos visuels.

Pour résumer en 3 questions

Google Shopping est-il gratuit ?

Oui, c’est une annonce mondiale, à partir de fin octobre 2020 en France, Google Shopping est accessible à tous gratuitement. Tous les annonceurs peuvent mettre en avant leur produit sans passer par Google Ads. Cela n'évite pas pour autant la création d’un compte Google Merchant Center.

Les annonces payantes vont-elles disparaître ?

Non, les annonces payantes sont toujours présentes dans Google Shopping et ont une visibilité plus avantageuse à l’instar du réseau de recherche. Ceci n'empêche pas pour autant de pouvoir générer des ventes gratuitement.

Ce changement va t’il impliquer le réseau de recherche ?

Indirectement oui, ce changement s’opère principalement pour l’onglet shopping, mais il a également un impact sur le réseau de recherche. Lorsque vous faites une recherche dans Google, un encart 'Shopping' est également présent sur le réseau de recherche, les annonces gratuites peuvent donc également y figurer.

Pensez-vous que Google Shopping est un canal à privilégier pour un e-commerçant ?