La question la plus fréquemment posée aux spécialistes du SEO est sans doute la suivante :

Comment faire pour améliorer le référencement de mon site Web ?

Évidemment, il y a plusieurs réponses possibles à cette question.

Par contre, la mise à jour du contenu d’un ancien article de blog est sans doute l’une des méthodes les plus particulièrement efficaces.

Ce que j’apprécie le plus dans cette méthode, c’est que vous intéressez d’abord à vos utilisateurs plus qu’à l’algorithme de Google qui n’est finalement qu’un intermédiaire.

C’est le thème que Laura Chipello, rédactrice Web et SEO chez My Little Big Web a choisi d’aborder aujourd’hui.

Dans cet article, découvrez 6 astuces pour optimiser votre ancien contenu et, du coup, améliorer votre référencement !

1. Optimisez les métadonnées de vos anciens articles

Optimisez les métadonnées de vos anciens articles

L’une des premières choses à faire pour mettre à jour le contenu d’un article de blog est d’optimiser ses métadonnées.

En effet, les métadonnées sont les premières informations captées par les moteurs de recherche.

Si celles-ci sont bien optimisées, vous augmentez grandement vos chances d’améliorer votre référencement.

Optimiser la balise meta title

Un premier critère pour écrire une bonne balise meta title est de contrôler le nombre de caractères de celle-ci.

Un meta title trop long est tronqué dans les résultats de recherche, ce qui est nuisible pour le taux de clic dans les pages de résultats.

Voici quelques règles de base à suivre pour vous assurer que vos meta title soient toujours solides :

  • Garder le nombre de caractères du meta title entre 55 et 65, espaces inclus,
  • Inclure le mot-clé cible de l’article de blog dans le meta title,
  • Vous assurer que la balise meta title représente bien le contenu du texte.

Pour optimiser votre titre, servez-vous de l’outil gratuit de coschedule.

Bien rédiger la balise meta description

Une balise méta description bien travaillée aide à mieux vous positionner dans les résultats de recherche de Google.

Tout comme pour le meta title, il y a certains critères à respecter pour rédiger une méta-description efficace, autant pour les internautes que pour les robots :

  • Le nombre de caractères de la méta-description doit être situé entre 145 et 150 pour éviter qu’elle soit tronquée,
  • Inclure le mot-clé cible ou un mot-clé LSI dans la description pour améliorer le référencement du blog,

Pensez marketing : la balise méta-description doit convaincre un internaute de cliquer sur votre lien plutôt qu’un autre.

2. Révisez la qualité de votre contenu

Révisez la qualité de votre contenu

À chaque mise à jour de l’algorithme de Google, les experts du SEO se rendent compte que la qualité du contenu est de plus en plus importante.

Avant de mettre à jour le contenu d’un vieil article, considérez les 2 points suivants.

La qualité de l’information pour les internautes

Vos articles de blog servent principalement à démontrer votre expertise dans votre domaine d’activité.

Les internautes consultent votre site pour y trouver de l’information fiable. Il est donc important de fournir des informations pertinentes et à jour.

Ainsi, vérifiez bien les faits et les informations que vous partagez dans vos textes. Si ceux-ci ne sont plus d’actualité, assurez-vous de bien les changer.

Par exemple, si vous relatez une statistique de l’année 2008 dans l’un de vos articles, faites vos recherches pour savoir si des données plus récentes sont disponibles.

La qualité du contenu d’un point de vue du SEO

Il est important que votre contenu soit intelligible pour les moteurs de recherche.

Les robots des moteurs de recherche comprendront mieux un texte si son contenu est bien structuré. En effet, l’information doit être bien organisée dans un texte afin d’être bien analysée par les moteurs de recherche.

Pour ce faire, utilisez correctement les balises <Hn> pour bien définir les différentes sections de votre texte. Celles-ci concernent essentiellement les sous-titres de votre texte.

Voici un exemple de balises <Hn> basé sur la structure de ce texte :

<H1>Comment mettre à jour le contenu d’un ancien blog pour le mettre à jour ?</H1>
   <H2>Révisez la qualité de votre contenu</H2>
     <H3>La qualité de l’information pour les internautes</H3>
     <H3> La qualité du contenu d’un point de vue du SEO</H3>

Mon astuce : structurez vos sous-titres comme s’il s’agissait d’une table de matières d’un livre.

Prenez donc le temps de bien relire vos articles de blog pour vérifier si vos différentes thématiques sont bien définies dans vos textes.

3. Inspirez-vous de votre concurrence pour rédiger du contenu compétitif

Inspirez-vous de votre concurrence pour rédiger du contenu compétitif

Vous avez remarqué que votre contenu, qui auparavant se positionnait en haut des résultats de recherche, apparaît maintenant en 8, 9, ou même 10e position ?

Eh bien, si vous n’avez pas mis ce contenu à jour depuis un moment, ce changement n’est pas bien surprenant.

Les critères considérés par l’algorithme de Google évoluent en permanence. L’algorithme devient de plus en plus sophistiqué afin de choisir le meilleur contenu à présenter aux internautes.

Ainsi, pour améliorer la qualité de votre contenu, analysez bien ce que fait votre concurrence qui se positionne dans les premières places des résultats de recherche.

Comment ces textes sont-ils structurés ? Le texte de votre concurrent répond-il mieux à l’intention de recherche ? Quelle est la longueur de ces textes en moyenne ?

N’hésitez pas à ajouter du contenu avec des nouvelles informations. Votre contenu mis à jour doit être plus exhaustif.

Sans toutefois créer du contenu dupliqué, inspirez-vous de ce que fait votre concurrence pour créer un contenu plus compétitif et plus intéressant aux yeux de Google.

Mon conseil : servez-vous du module de SEMrush “SEO Writing Assistant”. Il vous conseille sur les mots connexes à insérer dans votre texte pour améliorer sa consistance. Pour cela, il scanne les contenus présents sur les premières pages de résultats pour votre requête cible.

4. Réalisez une recherche de mots-clés

Réalisez une recherche de mots-clés

La réalisation d’une recherche de mots-clés est l’une des étapes les plus importantes de la mise à jour du contenu d’un vieil article.

Considérant que le monde (et les algorithmes de Google !) change continuellement, il est nécessaire d’adapter votre contenu en conséquence. Les principales requêtes de recherche évoluent, donc votre contenu doit évoluer aussi.

La recherche de mots-clés vous permet de trouver des termes et des thématiques intéressants pour votre référencement. Ces termes peuvent vous aider à enrichir vos balises titre, vos métadonnées et le contenu de votre texte en soi.

Cela vous aide à mieux vous positionner sur une variété de requêtes, ce qui améliore du coup votre référencement.

La Search Console : un allié de taille dans la recherche de mots-clés

Les données de la Google Search Console sont d’une grande utilité dans la recherche de mots-clés.

En effet, vous identifiez facilement les meilleures requêtes à travailler pour améliorer le référencement d’un article.

Pour accéder à ces données, voici la procédure à suivre :

  • Connectez-vous à la Search Console,
  • Allez dans Performances > Résultats de recherche,
  • Indiquez l’URL de l’article de blog à optimiser en haut ainsi que le nombre de mois pour lesquels vous souhaitez obtenir des informations,
  • Cliquez ensuite sur l’onglet “Requêtes” en bas,
  • Triez ensuite les requêtes selon le nombre de clics ou d’impressions.

Vous pouvez utiliser ces informations pour créer ou adapter votre stratégie SEO et ainsi vous serez en mesure d’améliorer votre référencement.

5. Améliorez votre maillage interne et vos liens sortants

Améliorez votre maillage interne et vos liens sortants

Une autre étape de la mise à jour du contenu d’un ancien article de blog consiste à vérifier l’état et la qualité de votre maillage interne et de vos liens sortants.

Ces 2 éléments sont cruciaux pour le référencement naturel.

En effet, en les optimisant, vous évitez les problèmes techniques qui peuvent s’avérer pénalisants pour le SEO. Aussi, cela vous aide à augmenter l’autorité de domaine de votre site Web.

Comment améliorer le maillage interne d’un article de blog

Pour bien commencer l’optimisation du maillage interne du contenu d’un blog, assurez-vous d’abord qu’aucun lien n’est brisé.

Les liens brisés peuvent être très nuisibles au SEO, car ils mènent vers des pages obsolètes ou simplement non existantes.

Ensuite, analysez les mots d’ancre que vous utilisez pour créer vos liens internes.

Un bon mot d’ancre doit être concis et direct. Il doit aussi bien s’intégrer dans le contexte du texte afin d’inciter un maximum de conversions.

De manière générale, il est recommandé que le mot d’ancre choisi soit directement relié au mot-clé principal de la page vers laquelle il mène.

Enfin, privilégiez les liens internes menant vers vos pages de services plutôt que vers d’autres articles de blog. Cela aide à renforcer l’autorité de vos pages et à améliorer leur référencement sur Google.

Bien choisir les liens sortants

Bien que d’insérer des liens sortants peut être avantageux pour votre SEO, il faut savoir utiliser ces liens avec parcimonie.

Faire un lien vers une page externe est bénéfique si cette dernière a une excellente autorité de domaine (55 et plus). En effet, en faisant des liens vers des pages de confiance, les moteurs de recherche comprendront que vous êtes aussi une ressource fiable.

Toutefois, afin d’éviter de faire dévier trop de trafic de votre site Web, limitez le nombre de liens sortants à 1 par article.

6. Optimisez les images de votre article de blog

Optimisez les images de votre article de blog

Tout comme le texte, les images et les visuels inclus dans vos articles de blog ont aussi une incidence sur votre référencement.

Voici quelques conseils pour vous assurer que les images de vos anciens contenus soient adaptées pour le référencement :

  • Optimisez la balise alt des images pour que Google comprenne mieux ce qu’elles représentent,
  • Réduisez la taille de vos images afin que celles-ci ne nuisent pas au temps de chargement de la page. Nous recommandons habituellement de viser un poids d’image entre 100 et 150 ko.

Si vous avez besoin d’aide, consultez notre guide complet sur l’optimisation des images sur WordPress. Si vous utilisez un autre CMS, les conseils sont identiques, seuls la façon de le faire peut changer.

Audrey : merci Laura pour cet article très complet sur la mise à jour des contenus déjà publié sur le site Web de votre entreprise. J’effectue des mises à jour régulières des articles sur #audreytips. En général 3 mois après leur publication, ensuite les mises à jour sont plutôt annuelles.

Conclusion sur l’optimisation de vos anciens contenus : une méthode éprouvée pour améliorer votre référencement

En somme, il existe plusieurs façons de mettre à jour le contenu existant sur le site Internet de votre entreprise afin d’améliorer votre référencement.

Toutefois, rappelez-vous que la mise à jour des informations de votre texte est tout aussi importante que l’optimisation de ses aspects techniques.

Et pour vous assurer de réellement tirer profit de vos optimisations, restez à l’affût des mises à jour de l’algorithme de Google. Plus l’algorithme se complexifie, plus vos contenus doivent s’adapter.

Bref, en appliquant toutes ces astuces, vous constaterez sans aucun doute une amélioration de votre référencement !

Afin de trouver les contenus à mettre à jour en priorité,  voici la procédure pour trouver un contenu pauvre en qualité.

Pour résumer en 3 questions

Quels sont les éléments les plus importants à mettre à jour pour améliorer le référencement d’un ancien article de blog ?

Pour faire une bonne mise à jour d’un ancien contenu, il est important de considérer autant l’aspect informationnel que les aspects techniques de votre article. D’un côté, révisez le contenu de l’article pour vous assurer que vos informations sont toujours exactes. D’un autre, optimisez les métadonnées, vos mots-clés et votre maillage interne afin de mieux répondre aux critères des moteurs de recherche.

Comment savoir quel est le bon moment pour mettre à jour un ancien contenu ?

Pour savoir s’il est temps d’optimiser un article déjà en ligne, surveillez les nouvelles mises à jour de l’algorithme de Google. Chaque mise à jour apporte son lot de changements, qui peuvent affecter votre référencement. Informez-vous sur ces changements et adaptez votre contenu en conséquence.

Comment puis-je m’assurer que mon contenu va se démarquer sur les moteurs de recherche ?

Pour augmenter les chances que votre ancien article se retrouve en première page des résultats de recherche, inspirez-vous de vos concurrents. Consultez et analysez les premiers résultats qui apparaissent lorsque vous cherchez votre mot-clé cible. S’ils se retrouvent sur la première page, c’est que leur structure et contenu plaisent autant aux internautes qu’aux robots de Google.

Avez-vous d’autres astuces à partager sur la mise à jour de vos articles publiés sur le blog de votre entreprise ?