Il est presque impossible de discuter de Marketing de Contenu sans mentionner “contenu de qualité”.

Il y a une bonne raison à cela.

Les moteurs de recherche explorent en permanence Internet le à la recherche de nouveaux contenus dans le but répondre au mieux aux attentes des internautes.

Et les entreprises publient régulièrement de nouveaux contenus pour :

  • Se démarquer leurs concurrents,
  • Donner aux moteurs de recherche une bonne raison de venir explorer leur site Web,
  • Et garder leurs utilisateurs engagés.

Laurent ne cesse de répéter :

Un contenu de qualité est difficile à rédiger. Alors, certains rédacteurs Web ou entrepreneurs ne cherchent qu’à respecter leur calendrier éditorial sans se soucier de ce que leurs utilisateurs attendent. Tout ceci finit par rendre vos visiteurs insatisfaits ce que les moteurs de recherche surveillent de près. Rapidement, le site Web perd ses positions. Et le trafic chute puisque leurs contenus ne sont pas utiles à leurs lecteurs.

J’ai souvent insisté sur ma conception d’un contenu de qualité.

Dans cet article, je vais aborder le problème à l’envers : comment repérer puis améliorer un contenu pauvre ou de faible qualité parmi tous vos contenus existants.

Qu’est-ce qu’un contenu pauvre ou de faible qualité ?

[Méthode] Trouver et améliorer un contenu pauvre - Marketing de Contenu

Pour un contenu pauvre ou de faible qualité, les Anglo-saxons parlent de contenu mince (thin content).

Auparavant, beaucoup de contenus ont été publiés dans le seul but de manipuler le classement de cette page.

Un contenu pauvre n’apporte aucune valeur ajoutée à l’internaute.

Ce contenu est court, pas authentique et aucun effort n’a été fait pour le rendre utile et facile à lire.

Voici quelques exemples de contenu pauvre ou de faible qualité :

  • Les pages générées automatiquement,
  • Les pages satellites (doorway),
  • Le contenu aspiré,
  • Les pages bourrées de mots-clés…

Pourquoi un contenu pauvre ou de faible qualité est-il mauvais pour votre référencement ?

Un des objectifs du Marketing de Contenu est de faciliter le Référencement Naturel (SEO).

En effet, le référencement nécessite des mots, du texte et le moyen le plus simple est de publier des contenus.

Mais, comme Google est de plus en plus intelligent, si vos contenus sont de piètre qualité, cela est néfaste à votre SEO pour au moins 4 raisons :

La qualité de l’ensemble de votre site Web professionnel est dégradée

En effet, lorsque Google évalue la qualité d’une page Web, il prend en compte la qualité de toutes les autres pages publiées sur votre site présentes dans son index.

C’est mathématique. Un site Web avec beaucoup de contenus pauvres réduit sa qualité globale. Et alors, Google vous fait moins confiance.

Le contenu est roi, avec ou sans référencement

[Méthode] Trouver et améliorer un contenu pauvre - Marketing de Contenu

Pour être bien classé dans Google, la règle absolue est de publier des contenus de qualité en accord avec les intentions de recherche des internautes.

C’est la seule façon d’arriver sur la première page de Google et d’y rester.

Je le répète en permanence parmi les leviers du Marketing Digital “Le contenu est roi”.

Un site Web d’entreprise avec un excellent contenu a toujours plus de chance d’être bien classé dans les recherches Google quels que soient vos efforts de référencement.

Par contre, un contenu pauvre ou de faible qualité n’a lui aucune chance.

Les utilisateurs n’aiment pas les contenus pauvres ou de faible qualité

Même si vous arrivez à avoir une bonne position sur Google avec un contenu pauvre, cela ne sert à rien.

En effet, les utilisateurs ne vont pas s’éterniser sur le site Web de votre entreprise sans jamais y revenir.

Autrement dit, publier intentionnellement des contenus de faible qualité pour améliorer votre classement est une perte de temps.

Et si par “chance”, ça semble fonctionner aujourd’hui, c’est souvent temporaire.

Avec les dizaines de modifications que Google apporte chaque année à son algorithme, vous serez sanctionné tôt au tard en perdant brutalement vos classements.

Et dans le pire des cas, vous risquez même d’être pénalisé, voire totalement banni de Google.

Google risque de vous donner une fessée pénalité

Depuis la mise à jour de l’algorithme de Google, dénommée Panda, le moteur de recherche sait évaluer la qualité des pages.

Ainsi, l’algorithme identifie les pages de faible qualité et va jusqu’à les supprimer de son index.

Et si votre site Web a trop de pages de mauvaise qualité, il peut même recevoir une pénalité.

Mon conseil : pour savoir si votre site Web a été pénalisé par Google, consultez la rubrique Trafic de recherche > Actions manuelles de votre Google Search Console.

Si vous voyez ce message “Contenu peu informatif qui ne présente que peu ou pas d’intérêt”, ce contenu ne passe pas les critères de qualité de Google.

Que souhaite Google ?

[Méthode] Trouver et améliorer un contenu pauvre - Marketing de Contenu

De toute évidence, publier du contenu pauvre ou de faible qualité n’est pas la bonne solution.

Que faire exactement pour plaire à Google ?

En bref, Google cherche à mettre en avant des contenus qui répondent parfaitement aux requêtes des internautes. Ainsi, il est sûr que les internautes lui seront fidèles.

Pour résumer, ne cherchez pas à plaire à Google, mais à vos personas.

Néanmoins, un contenu de qualité présente les caractéristiques suivantes :

  • Publié sur un site Web de qualité,
  • Unique et original,
  • Complet et compréhensif,
  • Formaté et structuré.

Comment identifier un contenu pauvre ou de faible qualité ?

[Méthode] Trouver et améliorer un contenu pauvre - Marketing de Contenu

J’imagine qu’aujourd’hui vous ne cherchez plus intentionnellement à publier des contenus pauvres.

Néanmoins, il existe sûrement sur votre site Web des pages avec du contenu pauvre, juste parce que Google les considère ainsi.

C’est le cas pour tous les sites Web, surtout si le nombre de contenus est conséquent.

Comment Google identifie-t-il les pages de mauvaise qualité ?

Les algorithmes de Google utilisent principalement 4 règles pour déterminer la valeur d’une page :

  • Unicité du contenu – le contenu est-il unique ou une copie présente dans d’autres pages de votre site Web ou ailleurs sur Internet ?
  • Formatage du contenu – la page a-t-elle une structure valide avec des balises en-têtes appropriés ?
  • Trop d’annonces et de fenêtres pop-ups – vos pages sont-elles truffées d’annonces et/ou de fenêtres pop-up intrusives ?
  • Vitesse – les temps de chargement trop lents ne fournissent pas une bonne expérience à vos utilisateurs.

Si vos pages passent ces 4 critères, c’est un bon départ.

Ensuite, Google vérifie si la page satisfait l’intention utilisateur.

C’est sûrement l’étape la plus importante.

En effet, un contenu génial, mais pas en accord avec ce que les internautes attendent, n’est pas jugé bon pour Google.

Pour vous, cela signifie que vous devez améliorer le contenu de cette page.

Alors que faire ?

La réponse est simple :

  • Identifier les pages considérées par Google comme des « pages fines »
  • Puis améliorer leur contenu, ou les supprimer.

Et voilà comment procéder !

Comment trouver des pages avec du contenu pauvre ou de faible qualité ?

Une seule façon, procéder à un audit détaillé de votre contenu.

Tout d’abord, parcourez les pages de votre site Web une par une et repérez les pages :

  • Avec peu ou pas de contenu textuel,
  • Avec un contenu généré automatiquement,
  • Publiées, il y a des mois recevant peu ou pas de trafic organique,
  • Avec le même contenu (y compris les pages catégories et étiquettes)
  • Avec un taux de rebond élevé.

Combien de temps cela prend ?

Impossible à dire comme ça : la charge de travail est proportionnelle au nombre de contenus publiés et à leur niveau de qualité.

Mon conseil : faites le régulièrement même si Google Search Console ne vous signale aucun problème.

Comment réparer le contenu mince ?

[Méthode] Trouver et améliorer un contenu pauvre - Marketing de Contenu

Pour ma part, je me sers de 2 outils de SEMrush :

  • Organic Traffic Insights,
  • Content Analyzer.

Organic Traffic Insights liste les pages qui reçoivent du trafic de Google. Ce rapport est utile pour identifier les pages avec un taux de rebond élevé.

Content Analyzer détaille page par page :

  • Le nombre de mots,
  • La date de publication,
  • Le nombre de visites,
  • Les mots-clés tapés par les internautes…

Avec ce rapport, vous repérez les pages avec :

  • Peu ou pas de texte,
  • Avec du texte, mais sans trafic.

Avec ces 2 rapports de SEMrush, vous obtenez rapidement la liste des pages à améliorer.

Voici les actions que je vous propose.

Pour les pages avec peu ou pas de contenu original

Ce sont les plus faciles à traiter.

Pour ces choix, 3 actions sont possibles :

  • Les supprimer,
  • Les désindexer en les conservant sur votre site Web,
  • Ou améliorer leur contenu.

Prenons 3 exemples :

Pour des pages produit sans contenu original

Pour un site de e-commerce vendant des produits d’autres fournisseurs, il est fréquent que les descriptions de produits soient la copie exacte du site Web du fabricant.

Google reconnaît facilement l’original et va dévaloriser vos pages. En effet, elles n’apportent rien de nouveau à son index et donc aux internautes.

Que faire ?

Évidemment, impossible de supprimer ces pages. Elles sont essentielles pour votre site Web.

Dans ce cas, ajoutez votre propre contenu sur ces pages. Ce n’est pas forcément facile à faire, mais néanmoins nécessaire.

Pour les pages de navigation

Dans certains sites Web, il existe des pages avec peu de contenu. Elles existent en général pour faciliter la navigation.

Dans ce cas, désindexez-les puis les supprimez de votre sitemap.

Pour vos anciennes pages avec peu de contenu textuel

C’est normal que certains contenus deviennent totalement obsolètes.

Dans ce cas, supprimez ces pages de votre site Web et de votre sitemap.

N’oubliez pas d’insérer une redirection 301 pour rediriger vers la page la plus pertinente. Ainsi, si des internautes sont cités avec un lien votre contenu dans leurs pages Web, vous conservez le trafic entrant.

Pour les pages avec du contenu dupliqué

Les pages “catégorie” sont candidates aux contenus dupliquées comme les pages d’étiquettes.

En effet, ces pages sont générées automatiquement et n’apportent rien de nouveau ni à Google ni à vos visiteurs.

Par contre, je ne vous conseille pas de supprimer ni de désindexer vos pages de catégories.

En effet, les pages de catégories sont utiles pour votre référencement.

La seule façon est d’améliorer leur contenu. Pour cela :

  • Travailler leur titre et méta description,
  • Ajouter du contenu unique et pertinent en haut de la page.

Et en même que vous apportez ces modifications, pensez à les optimiser pour un mot-clé.

Pour illustrer mes propos, consultez ma page de catégorie “Marketing de Contenu”.

Les Landing pages

Les Landing Pages (ou pages de destination) sont généralement utilisées dans le cadre d’une campagne de publicité en ligne.

Généralement, elles comportent peu de texte puisque l’objectif de la page est de mettre en avant un appel à l’action.

En conséquence, leur contenu n’apporte rien de nouveau aux utilisateurs viennent de Google qui cherche de l’information.

Vous pouvez les désindexer et les supprimer de votre sitemap.

Avertissement : évidemment, si vos pages de destination ont un contenu original, pas la peine de les désindexer.

Pour les pages sans classement ni trafic

[Méthode] Trouver et améliorer un contenu pauvre - Marketing de Contenu

C’est le point le plus délicat.

En effet, les moteurs de recherche indexent, traitent et analysent des milliards de pages.

Et au vu de ce volume, le classement d’une page sur Google prend du temps.

Selon une étude menée par Ahrefs et relayée par Léo Chatillon sur Codeur, seulement 22 % des pages présentes dans le top 10 ont été créées depuis moins d’1 an, tandis qu’une majorité d’entre elles ont plus de 3 ans.

Par ailleurs, c’est normal que la majorité de vos pages ait un faible classement ou aucun classement.

Mon conseil : ne prenez aucune décision sur vos pages récentes. Celles publiées, il y a moins de 6 mois, par exemple.

Pour le reste de vos contenus, c’est-à-dire les pages de plus de 6 mois sans classement ni trafic, commencez par améliorer les pages les plus anciennes.

Pour cela :

  • Travailler les mots-clés que les internautes ont tapé pour les faire apparaître dans Google,
  • Vérifier que les consignes du SEO “On page” sont bien respectées.

Ensuite soumettez-les à Google via la Search Console.

Pour vous faire gagner du temps sur ces aspects techniques, voici ma façon de procéder.

Pour connaître les mots-clés que les internautes ont tapés pour faire apparaître une page, collez l’URL dans la barre de recherche de SEMrush :

[Méthode] Trouver et améliorer un contenu pauvre - Marketing de Contenu

Dès qu’une page est classée quelle que soit sa position, pour chacun des mots-clés en accord avec votre contenu, modifiez-le et optimisez-le pour ces mots-clés.

Par exemple, ajoutez du contenu dans cette page avec ces mots-clés, adaptez votre titre…

Si une page n’est jamais classée, alors :

  • Ajoutez une redirection 301 et dirigez-la vers une page connexe de votre site Web d’entreprise,
  • Ou récupérez le contenu de cette page pour améliorer un autre contenu.

Pour les pages avec un taux de rebond élevé

Soyez proactif et essayez de résoudre le problème avant que Google décide d’abaisser leur classement.

Accédez à votre compte Google Analytics.

Consultez le rapport Comportement > Contenu du site > Pages de destination.

[Méthode] Trouver et améliorer un contenu pauvre - Marketing de Contenu

Puis triez les pages selon le taux de rebond du plus élevé au plus faible.

En première approximation, considérez qu’un taux de rebond élevé est mauvais.

[Méthode] Trouver et améliorer un contenu pauvre - Marketing de Contenu

(source neilpatel)

Le taux de rebond mesure les utilisateurs qui n’ont pas trouvé ce qu’ils cherchaient ou qu’ils n’aimaient pas le contenu de la page et l’ont quitté sans visiter une autre page de votre page.

S’ils viennent des pages de résultats de la recherche, ce n’est pas bon.

Google interprète cela comme du contenu pauvre ou à faible valeur ajoutée.

Si beaucoup d’utilisateurs ont le même comportement, Google va progressivement descendre vos positions.

Dans ce cas, la seule solution est d’améliorer le contenu de la page pour qu’il corresponde à l’intention des utilisateurs.

Vous le savez en regardant dans SEMrush les mots-clés à l’origine de l’impression de votre page dans les résultats de Google.

Évidemment, la règle de base consiste à donner aux utilisateurs exactement ce qui est promis dans le titre et la meta description de la page.

Préambule : Si vous taux de rebond est élevé pour l’ensemble de vos pages, essayez de le réduire avec ces 7 actions.

Conclusion sur comment trouver et améliorer un contenu pauvre

Les pages avec du contenu pauvre ou de faible qualité sabotent vos efforts de Marketing de Contenu.

Revoyez régulièrement votre contenu pour l’améliorer.

Auditer régulièrement votre contenu. Certes, cela nécessite du temps, mais c’est indispensable pour les performances de votre site Web.

  • Commencez par identifier les pages à traiter.
  • Pour chaque page, décidez de la meilleure action à mener : améliorer, supprimer ou rediriger vers d’autres pages connexes.
  • Conservez une trace de vos modifications.

Et gardez à l’esprit qu’il vaut mieux 100 pages de qualité supérieure que 1000 pages de qualité médiocre.

Enfin, mieux vaut prévenir que guérir.

Donc, devancez toujours Google :

  • Améliorez toutes les pages susceptibles d’être considérées comme des pages avec du contenu pauvre ou de faible qualité,
  • Publiez à l’avenir que du contenu de haute qualité sur votre site Web afin de ne plus refaire par ce processus fastidieux.

Je termine par un aspect positif : améliorer la qualité d’un contenu est souvent moins long que rédiger un nouveau.

Alors, comment procédez-vous pour trouver un contenu pauvre ou de faible qualité afin d’améliorer votre Marketing de Contenu ?


Also published on Medium.